Wingate Lisa ♦ Les enfants du fleuve

Les enfants du fleuve relate ce que quantité d’enfants ont vécu entre les années 20 jusqu’aux années 50. Trente ans d’adoption fictive, trente ans de commerce d’enfants, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

Des enfants étaient enlevés en allant à l’école, des nourrissons emmenés de la maternité, les parents naturels étant abusés et n’ayant aucun recours contre Geogina Tann, la femme qui dirige la Société des foyers d’accueil du Tennessee qui fournit, à un tarif très élevé, des enfants aux couples de la bonne société qui ne peuvent procréer. Elle changeait les noms et prénoms, elle séparait les fratries, allant jusqu’à faire de la publicité comme si ces êtres innocents étaient des biens de consommation. Combien de vies détruites par ce marché des bébés ? Comment un tel réseau a-t-il pu exister et prospérer de 1920 à 1950, sous l’égide d’une seule et même femme ?

Un roman poignant sur l’amour fraternel et le poids des secrets trop longtemps gardés. Peu importe les chemins empruntés, le cœur se souvient toujours d’où l’on vient. Un des best-sellers de 2017 selon The New York Times.

L’histoire, dont les personnages sont fictifs, est basée sur des faits et des témoignages bien réels.

 

Deux histoires :

Memphis, 1939. Par une nuit pluvieuse, Rill Foss, douze ans, est l’aînée d’une fratrie de cinq enfants. Ils vivent avec leurs parents sur une embarcation du nom d’Arcadie, sur les bords du Mississippi. Leur situation est plutôt précaire mais l’amour y règne. Queenie, la maman, est sur le point de mettre au monde des jumeaux. Mais l’accouchement ne se déroule pas comme prévu. La situation devient vite critique, et leur père décide de l’emmener d’urgence à l’hôpital.

Livrés à eux-mêmes le temps de quelques heures, ils sont enlevés de force par un groupe d’hommes, puis remis à une certaine… Georgia Tann !

A partir de cet instant, personne ne peut imaginer ce que ces enfants vont endurer. Emmenés loin de la péniche familiale et des bords du Mississippi, jetés dans un orphelinat, les enfants réalisent bien vite qu’ils ne reverront plus leurs parents. La mystérieuse Société des foyers d’accueil du Tennessee vient de sceller leur sort à tout jamais.

Caroline du Sud, de nos jours. Avery Stafford, jeune avocate trentenaire, épanouie, promise à une brillante carrière politique, et à qui tout semble sourire, est de retour dans la ville de son enfance. Elle est la fille du sénateur du même nom. Atteint d’un cancer, et dans le but d’assurer sa relève éventuelle, il a demandé à sa fille de venir le soutenir dans ses nombreux déplacements pendant quelques mois.

Au cours d’une visite officielle dans une maison de retraite, elle perd un bracelet hérité de sa grand-mère. Mais la personne qui l’a récupéré, prétend qu’il lui appartient. Un doute s’insinue dans la tête d’Avery : Qui est cette vieille dame qui prétend que le bracelet lui appartient. Et pourquoi a-t-elle une photo sur laquelle l’un des personnages ressemble à sa grand-mère? Et ce n’est pas celle-ci qui pourra l’éclairer, puisqu’elle se bat avec la disparition de ses souvenirs.

Lors d’une visite à sa grand-mère, cette dernière tient un discours étrange qui remet en cause toutes ses certitudes. Quelle est vraiment l’histoire de sa famille ? D’où vient-elle ? Troublée, Avery commence à enquêter…

 

L’auteur :

Lisa Wingate est journaliste et romancière américaine. Elle en a écrit plus de trente souvent dans la liste des best-sellers du New York Times.

Les Enfants du fleuve est son premier roman traduit en français.

Elle est connue pour combiner dans ses narrations des éléments de mystère et l’histoire du Sud. Cela donne des romans salués par Publishers Weekly comme «magistraux».

Son roman, Before We Were Yours, est resté sur la liste des best-sellers du New York Times en trente-cinq langues.

Alors que son travail a reçu de nombreux prix, elle chérit le Prix national de civisme, décerné par l’organisme américain American For More Civility, pour reconnaître les personnalités qui travaillent pour promouvoir la gentillesse et la civilité dans la vie américaine. Elle croit que les histoires peuvent changer le monde.

Lisa Wingate est maman de deux garçons.

Laisser un commentaire