Winkler Katharina ♦ Les bijoux bleus

Premier roman de Katharina Winkler. S’appuyant sur des faits réels, ce roman bouleversant raconte le destin de Filiz, une jeune Kurde vivant dans un village reculé de Turquie.

Des étoiles plein les yeux, l’innocente Filiz, douze ans, demande à l’arbre sacré de son village reculé de Turquie si le jeune Yunus deviendra son mari. La réponse ne tarde pas. Le mariage est un tourbillon. Il sera consommé dès la fin de la découpe du gâteau blanc meringue avec le rituel du drap taché du sang de la « petite vierge ».

Très vite, tout est noyé de bleu dans le quotidien de la jeune fille. Yunus s’emporte fréquemment contre son épouse, sous le toit de « l’araignée », la mère du garçon. Alternant silence dédaigneux et méchanceté tranchante, la belle-mère et le mari, fort de son droit d’époux, tissent une toile de terreur qui emprisonne Filiz, recluse dans sa condition de femme mariée. Elle va alors vivre terrorisée sous la coupe d’un homme violent qui pense qu’une femme bien tenue par son mari doit toujours être ornée de « bijoux bleus »… La sexualité conjugale est viol quotidien. Les bijoux bleus ne tardent pas à recouvrir son corps, sur lequel, au gré des fractures, apparaissent bientôt des reliefs, fruits de la tyrannie exercée par Yunus. Et le ventre s’arrondit. Trois fois.

On suit son parcours et sa soumission auprès d’un homme d’une extrême violence. Cette violence est d’autant plus choquante pour nous, que dans son entourage, avoir des « bijoux bleus » est presque devenu une normalité.

Puis c’est l’exode vers l’Autriche. La rencontre avec la langue allemande, les jeans, l’apprentissage de la conduite, les femmes aux cheveux découverts et détachés. Une lueur d’espoir.

Basé sur des faits réels, baigné de couleurs et de lumière, et d’une extraordinaire poésie, ce roman donne forme et voix à une violence comme ritualisée, trop souvent tue.

Prix du premier roman étranger 2017.

 

L’auteur :

Katharina Winkler (née en 1979 à Vienne ) est un auteur autrichien. Elle a grandi en Haute Autriche.

De 1997 à 2002, Winkler a étudié la littérature allemande, le théâtre et la musicologie à l’Université de Vienne. Elle a étudié le théâtre, le chant et le ballet au Conservatoire Bruckner de Linz.

Elle a publié en 2016 le premier roman de Suhrkamp, « Blauschmuck » – « les bijoux bleus », entièrement basé sur des faits réels. Le livre est arrivé après son apparition sur le classement de l’ ORF et a reçu le prix Mara Cassens . En outre, elle a reçu le Bayern2 Word Game Prize pour jeune littérature, qui est associé à un séjour à la Villa Aurora .

Katharina Winkler est la lauréate du Prix du premier roman étranger 2017 pour son roman Les bijoux bleus.

Elle vit actuellement à Berlin .

Laisser un commentaire