Musso Guillaume ♦ Angélique

Fiévreux, inattendu, exaltant, un labyrinthe d’émotions où les certitudes d’une page ne sont jamais celles de la suivante.

Paris, Noël 2021. Après un accident cardiaque, Mathias Taillefer se réveille dans une chambre d’hôpital après un malaise cardiaque. Une jeune fille inconnue se tient à son chevet. C’est Louise Collange, une étudiante de 17 ans venue jouer bénévolement du violoncelle aux patients.

Lorsqu’elle apprend que Mathias est flic (en fait il ne l’est plus car il a été mis en retraite anticipée), elle lui demande de reprendre une affaire un peu particulière : retrouver le meurtrier de sa mère, officiellement morte d’un suicide ou d’un accident. Stella est tombée de son balcon et Louise ne croit pas à la thèse de l’accident.

D’abord réticent, Mathias, ancien flic bourru, antipathique et solitaire refuse d’abord avant de se laisser piquer par la curiosité. Ce qui l’a intrigué ? Le fait qu’un autre décès a eu lieu dans le même immeuble que Stella à peine quelques jours avant sa chute mortelle.

Stella et son voisin décédé quelques jours avant étaient amis, et le seul lien qui sort de l’ordinaire et qui les liait, c’était l’infirmière : Angélique. Elle était venue prodiguer des soins à Stella lorsqu’elle a entendu que le voisin faisait un malaise…

Quel est donc le lien entre Stella, une ancienne danseuse étoile sur le déclin, qui chute de son balcon, son voisin le peintre qui décède des suites du covid, et Angélique l’infirmière toujours prête à soigner les autres ? C’est ce que vont essayer de découvrir ce duo improbable que forme Mathias, l’ancien flic solitaire et Louise, la fille de Stella.

Ainsi commence une enquête hors du commun les plongeant dès lors, tous les deux, dans un engrenage mortel, dont le secret tient à la vie qu’on aurait voulu mener, l’amour qu’on aurait pu connaître, et la place qu’on espère encore trouver…

 

L’auteur :

Guillaume Musso, né le 6 juin 1974 à Antibes est un écrivain français.

Fils d’un père secrétaire général et directeur des finances de la mairie d’Antibes, et d’une mère bibliothécaire, et en passe de devenir le premier écrivain français toutes catégories confondues, Guillaume Musso a vécu toute son enfance sur la Côte d’Azur, entre Biot et Antibes, dans les Alpes-Maritimes. Il est le frère de Valentin Musso, auteur de romans policiers et de Julien Musso, professeur de français et latin-grec au Centre International de Valbonne.

A dix ans, il rencontre la littérature, passant une bonne partie de ses vacances dans les murs de la bibliothèque municipale dirigée par sa mère. Et il proclame alors qu’il écrira un jour des romans.

C’est grâce à un concours de nouvelles proposé au collège par son professeur de français qu’il découvre le bonheur de l’écriture. Il se met à griffonner des textes le soir après ses cours jusqu’à trois heures du matin… À compter de ce jour, et jusqu’à aujourd’hui, il ne cessera plus de noircir des carnets.

Il commence à écrire lorsqu’il est étudiant.

A 19 ans, fasciné par les Etats-Unis, il séjourne plusieurs mois à New York et dans le New Jersey. Il y travaille comme vendeur de crèmes glacées et cohabite avec des travailleurs de toutes nationalités. Inspiré par son séjour, il commence à écrire et à rassembler ses idées. Il en revient avec de nombreuses idées d’intrigues.

En rentrant des États-Unis, il passe une licence de sciences économiques à l’Université de Nice, poursuit ses études à Montpellier et passe le CAPES de sciences économiques et sociales pour exercer avec conviction le métier de professeur.

            De 1999 à 2003, il est professeur de sciences économiques et sociales au lycée Erckmann-Chatrian de Phalsbourg, et formateur à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) de Lorraine.

            En septembre 2003, il intègre le Centre international de Valbonne où il enseignera pendant cinq ans.

            Mais il ne perd pas son but et publie son premier roman en mai 2001 « Skidamarink », un thriller en forme de jeu de piste débutant par le vol de la Joconde au Musée du Louvre et où il aborde des interrogations économiques et sociales.

Encouragé par le public, et après un grave accident de voiture, ce jour où il faillit perdre la vie au volant de sa Renault 5 en percutant un sanglier sur l’autoroute en Provence, Guillaume Musso imagine l’histoire d’un enfant revenu de la mort. Il publie alors « Et après … » en 2004, récit surnaturel qu’il adresse à Bernard Fixot, patron des éditions XO. Le découvreur de Marc Levy flaire tout de suite le bon filon. Le gendre de Giscard d’Estaing — marié à sa fille, Valérie-Anne, en 1987 — en écoulera 230 000 exemplaires avant même la sortie en librairie.

Effectivement, ce roman se vend à plus d’un million d’exemplaires et est traduit dans une vingtaine de langues. Le film tiré du roman, sort sur les écrans le 14 janvier 2009, sous la direction de Gilles Bourdos, avec John Malkovich, Romain Duris et Evangeline Lilly.

La machine Musso est lancée, elle ne s’arrêtera plus.

Oscillant entre roman sentimental et intrigue psychologique à suspense, lu dans le monde entier, loin devant Houellebecq, Camus, voire Balzac, ses livres sont vendus à plus de 32 millions d’exemplaires et sont traduits dans 45 langues. Presque toutes ses histoires ont fait l’objet – ou sont en cours – d’adaptation cinématographique.

En octobre 2009, succédant à Philippe Claudel, Daniel Picouly, François Morel, Daniel Pennac et Eric-Emmanuel Schmitt, il est l’auteur de la « dictée d’ELA », donnant le coup d’envoi de la campagne annuelle « Mets tes baskets et bats la maladie » pour lutter contre les leucodystrophies.

En 2012, il est nommé chevalier de l’ordre des arts et lettres.

Dans la lignée de « Et Après » et de « La Traversée », deux autres œuvres de Guillaume Musso sont adaptées sous la forme d’une série et d’un long-métrage : Central Park et L’Appel de l’ange.

En septembre 2017, il quitte XO éditions, son ancien éditeur, pour rejoindre les éditions Calmann-Levy, où il retrouve son éditrice Caroline Lépée. Avec plus d’un million cinq cent mille exemplaires vendus en 2017, Guillaume Musso est pour la septième année consécutive le romancier le plus vendu en France. Ses livres sont traduits dans 40 langues et les ventes totales de ses romans dépassent les 32 millions d’exemplaires.

Depuis 2007, Guillaume Musso partage la vie d’Ingrid, qu’il a rencontrée alors qu’elle organisait un prix littéraire et qu’il était le président. Mais ce n’était pas le bon moment. Ils avaient chacun quelqu’un dans leur vie. Le bon moment n’est arrivé qu’un an plus tard, en octobre 2008.

Le couple a un fils, Nathan né en 2013, et une fille, Flora, née en 2018.

Comme il l’expliquait à L’Express en 2018, ses journées sont séparées entre le temps qu’il passe avec ses enfants et le temps qu’il trouve pour avancer sur ses romans. Pas question cependant d’écrire à la maison puisque ses enfants font du bruit comme tous les enfants. Il a besoin de calme et de concentration et s’est donc trouvé un bureau dans lequel il crée sa magie. Cela lui permet de séparer sa vie de famille et sa vie professionnelle. Une grande évolution depuis ses débuts alors qu’il n’était encore qu’un professeur d’économie officiant dans le sud de la France. Sa future compagne se trouvait pour sa part à Paris. A cette époque, il se mettait à l’écriture à 20 heures après avoir corrigé ses copies, jusqu’à 3 heures du matin. Puis il se levait à 7 heures pour aller donner ses cours. Un rythme absolument éreintant qu’il a réussi à tenir pour ses six premiers romans jusqu’à ce qu’il se rende compte de son succès.

A force de ne cataloguer Guillaume Musso qu’en plus grand vendeur de livres en France, on en oublie presque qu’il est un vrai auteur de thriller.

Son image est plus nette à l’étranger, puisqu’en décembre 2021 il a reçu le prestigieux prix italien Raymond-Chandler qui récompense chaque année la carrière d’un maître du thriller et du roman noir, succédant notamment à Michael Connelly, Don Winslow, Margaret Atwood ou encore Jo Nesbø.

Ses derniers livres sont des variations autour du suspense, plus ou moins prononcé, et mis en forme par un style qui varie de l’un à l’autre.

Bibliographie :

  • Skidamarink 2001
  • Et après… 2004
  • Sauve-moi2005
  • Seras-tu là ? 2006
  • Parce que je t’aime 2007
  • Je reviens te chercher – 2008
  • Que serais-je sans toi ? – 2009
  • La Fille de papier – 2010
  • L’Appel de l’ange – 2011
  • 7 ans après – 2012
  • Demain – 2013
  • Central Park – 2014
  • L’instant présent – 2015
  • La Fille de Brooklyn – 2016
  • Un appartement à Paris – 2017
  • La jeune fille et la nuit – 2018
  • La vie secrète des écrivains – 2019
  • La vie est un roman – 2020
  • L’inconnue de la Seine – 2021
  • La trilogie des écrivains – 2021
  • Angélique – 2022

 

Nouvelles :

  • Fantôme, dans « 13 à table » – 2015

Laisser un commentaire