Jardy Laurence ♦ La femme aux manières de chat

Une histoire de manipulation parfaitement ciselée! Ce roman fait suite au tome 1 intitulé Vent d’Est sur la collégiale du même auteur.

Une femme est retrouvée morte au pied d’une collégiale. Il y a des prières qui tournent mal. Surtout qu’il ne s’agit pas de n’importe quelle femme .Mais de la maîtresse d’Arkhipov, le capitaine de gendarmerie de Saint Léonard de Noblat.

Maudit, le capitaine? Où est-il écrit qu’il perdrait toutes celles sur lesquelles il poserait un peu plus fort son regard gris?

Dans une enquête qui risque de vous tenir en haleine, vous suivrez les déambulations du capitaine russe au sein de la grande maison Éducation Nationale. Que se passe-t-il donc dans ces salles des profs lorsque les portes se referment? Et si la mauvaise parole pouvait tuer?

 

L’auteur :

Laurence Jardy est née à Aubusson le 12 décembre 1966.

Son attirance pour les livres a commencé très tôt. Les personnages de roman l’ont toujours aidée à étoffer une réalité qu’elle juge trop terne. Elle admire l’écrivain japonais Haruki Murakami. Comme lui, elle pense qu’il existe quelque part des territoires encore vierges si on parvient à poser un regard autre sur ce qui nous entoure.

Professeur de français, elle enseigne le français à des collégiens depuis une vingtaine d’années et ne se lasse pas de ces heures de cours qu’elle considère comme de vivifiantes conversations.

Elle vit à Saint-Léonard-de-Noblat.

Laisser un commentaire