Perrot Frédéric ♦ Pour une heure oubliée

« Pour une heure oubliée » est une belle réflexion sur les limites des sentiments humains, sur le droit à l’oubli, sur la force de persuasion, sur le mensonge ou le non-dit et leurs conséquences.

C’est un récit plein de finesse et d’intelligence, plein de sensibilité, d’amitié, d’amour,

Imaginez que vous soyez responsable d’un crime dont vous n’avez aucun souvenir. C’est précisément la situation dans laquelle Émile s’est retrouvé.

Un soir de juillet, Emile, marchand de glaces qui adore son métier, se retrouve invité dans un manoir par son amie Manon pour y passer une soirée. Il s’endort sur place. Mais quand il se réveille, il est auprès d’une femme, Louise, rencontrée lors de la soirée et qui est morte à ses pieds, assassinée.

Une heure oubliée où le pire est arrivé.

Arrêté, il est condamné à 13 ans de prison. Il y purge sa peine, sans vraiment comprendre ce qui s’est réellement passé.

En sortant des années plus tard, Émile pensait pouvoir tout effacer de cet interminable cauchemar. La cinquantaine, il est redevenu un homme ordinaire. Il s’est reconstruit avec Jeanne, de dix ans plus jeune dont il est amoureux. Mais ce sont surtout ses amis Paul et Manon qui lui ont permis de reprendre pied dans la société et reconstruire sa vie… avec tout de même un problème de taille, celui d’avoir dissimulé à Jeanne, le passé d’Émile – l’entourage d’Émile prétend qu’il a passé treize années comme animateur d’un club de vacances en Italie.

Aussi, quand Jeanne apprend par hasard, que Sandra O’Neill, journaliste, souhaite s’entretenir avec Émile pour évoquer la prison et le meurtre de Louise, la confiance de Jeanne s’effondre et leur couple vacille.

Émile sait qu’il va devoir replonger dans son passé, et essayer de découvrir enfin la vérité sur un meurtre dont il n’a jamais eu aucun souvenir. Avec cette plongée dans le passé, Émile perd son amoureuse pour un temps, le temps pour elle d’intégrer, le temps pour lui de chercher, le temps pour eux de se manquer.

Premier roman de Frédéric Perrot. Avec une maîtrise étonnante, il nous entraîne dans un récit haletant entre passé, présent et futur, en quête d’une vérité aux mille facettes.

 

L’auteur :

Frédéric Perrot est scénariste et réalisateur dans un duo qui sévit sous le nom de Najar et Perrot. Touche-à-tout, il travaille sur de multiples formats (longs métrages, pièces de théâtre, chansons). C’est assez naturellement que cet amour des mots, nourri par sa passion du cinéma, l’a mené vers son premier roman, Pour une heure oubliée.

« Cette nuit qui m’a donné le jour » est son deuxième roman chez Mialet-Barrault éditeurs.

Laisser un commentaire