Hancock Anne Mette ♦ Fleur de cadavre

Traduit du danois par Caroline Berg et best-seller au Danemark, ce thriller paru en France en 2018 offre un suspense au charme vénéneux, comme la fleur de cadavre, aussi éphémère que toxique.

Prix de la révélation du polar danois 2017.

Triste automne pour Héloïse Kaldan, jeune journaliste au Demokratisk Dagblad, cachant des blessures familiales. Son dernier article a été remis en cause. Elle pensait dénoncer les investissements douteux du magnat de la mode Jan Skriver mais elle n’a pas vérifié et revérifié les éléments de sa source qui finalement ne s’est pas révélée fiable. C’est en faisant des erreurs que l’on apprend le métier de journaliste

Héloïse espère se relancer en reprenant l’affaire du meurtre du jeune et riche avocat de 37 ans Christopher Mossing remontant à 2013 et dont la prétendue coupable, Anna Kiel, a fui le Danemark avant d’être arrêtée. Et depuis quelques temps, elle reçoit des lettres postées de France et signées d’une certaine Anna Kiel.

Héloïse n’a aucun lien avec cette femme en fuite depuis trois ans après avoir égorgé un avocat, et qui semble si bien la connaître comme en témoignent certains détails très intimes contenues dans ces courriers ? Pourquoi celle-ci s’obstine-t-elle à lui écrire ? Que cherche-t-elle à lui dire? Pourquoi les messages d’Anna sont-ils incompréhensibles ? Dans une deuxième correspondance envoyée à Héloïse, Anna Kiel évoque une plante qui ne pousse qu’à Sumatra, Amorphophallus titanum dont le nom commun en français est « fleur de cadavre ». Le mystère est complet pour la journaliste

En cherchant à comprendre le mobile de ce meurtre, Héloïse rouvre sans le savoir une page d’un passé qu’elle croyait définitivement tournée.

Un autre meurtre est commis et une nouvelle fois, tous les indices mènent à Héloïse, obligée à fouiller un passé détestable et à joindre ses efforts à ceux d’Eric Schäfer, un policier remarquable, débonnaire, âgé de plus de cinquante ans, expérimenté et qui n’arrive pas à décrocher de son job, voulant traquer un homme d’affaires jusqu’ici intouchable, qu’il soupçonne de trafics louches (et ce qu’il découvrira sera pire encore que ce qu’il imaginait). Il n’avait jamais perdu de vue l’affaire Mossing.

A noter l’excellent titre, très judicieux du point de vue métaphorique, la fleur de cadavre, de son petit nom « Amorphophallus titanum » ou « arum titan » ou « phallus de titan », originaire d’Indonésie, a la particularité de posséder une inflorescence parmi les plus hautes du monde ( plus de 3 mètres ) ainsi qu’une fleur émettant une odeur pestilentielle de viande pourrie détectable à 800 mètres afin d’attirer les coléoptères pour la pollinisation (d’où son nom de « fleur de cadavre »). La fleur en question ressemble à une verge géante violacée, d’où le nom de « phallus de titan ».

 

L’auteur :

Anne Mette Hancock est née en 1979 à Gråsten au Danemark. Elle est la fille de Jette Aagaard, céramiste et de Per Anders Jensen, dentiste.

Elle est titulaire d’ une licence en histoire et d’une maîtrise en journalisme de l’Université de Roskilde (RUC)

Après ses études d’histoire, elle se lance dans le journalisme.  Elle a écrit des articles sur le style de vie pour Berlingske et plusieurs magazines danois.

De 2013 à 2015, Anne Mette Hancock PR était responsable et responsable de la presse pour la chaîne de restaurants Madklubben de son frère Anders Aagaard Jensen.

Elle fait ses débuts en littérature en 2017 avec Fleur de cadavredébut d’une série mettant en scène la journaliste Héloïse Kaldan et l’inspecteur Erik Schäfer.

Ce roman restera en tête des meilleures ventes au Danemark pendant plus de 16 semaines et lui a valu le premier prix de l’Académie danoise de criminalité .

L’année suivante, la suite Mercedes cut a été publiée, pour laquelle Anne Mette Hancock a été nominée pour le prix Martha en 2018 et 2019, et en 2020 le troisième volume de la série a été publié, Pitbull, qui lui a valu une nomination pour le Prix du Public au Horsens Crime Fair. La série a été vendue pour une adaptation cinématographique et est publiée dans 16 pays, dont l’Allemagne, la France et les États-Unis.

En octobre 2018, elle a remporté le prix de l’auteur de l’année au BogForum

C’est une grande fan de thrillers américains comme ceux de Michael Connelly, Gillian Flynn, John Grisham ou encore Harlan Coben qui l’inspirent dans son travail d’écriture.

Star du polar nordique, ses trois romans mettant en scène le duo détonant Héloïse Kaldan et Erik Schäfer et sont numéro 1 des listes de bestsellers en Scandinavie.

Hancock a déjà vécu aux États – Unis et en France et vit aujourd’hui à Copenhague avec ses deux enfants.

Laisser un commentaire