Carrisi Donato ♦ Le chuchoteur

le chuchoteurLe Chuchoteur, son premier roman, publié en 2009 et traduit en 2010, vendu à plus de 200 000 exemplaires en Italie, paru en France, est en cours de traduction dans douze pays et a déjà remporté quatre prix littéraires. Epoustouflant thriller littéraire, inspiré de faits réels.

Combien d’affaires criminelles laissent planer ce soupçon qu’une force supérieure, ou même un commanditaire diabolique a pu agir en coulisse. Marionnettiste tirant de sanglantes ficelles, meurtrier subliminal…

Donato Carrisi, criminologue de 36 ans, préfère employer le terme de « Chuchoteur », titre de son premier roman qui a été couronné de nombreux prix dont le très prestigieux « Prix SNCF » du polar européen.

Un thriller placé sous le signe du diable et de son chiffre fétiche, le six. Six bras gauche de fillettes ont été découverts en forêt. La cellule d’enquête du criminologue Goran Gavila se rend sur place. Problème pour ces agents très spéciaux : Seulement cinq fillettes sont portées disparues.

L’inspectrice Mila Vasquez, spécialiste des enlèvements d’enfants, relève le défi de cette énigme macabre, et se lance sur les traces du meurtrier.

Mais s’agit-il d’un seul et même tueur en série ? Au bout de ses investigations, elle découvrira une horreur si grande qu’elle peut à peine se dire. Tout juste se chuchoter…

Tout commence par la découverte d’un cercle formé de 5 petites fosses contenant les bras gauches de petites filles âgées entre 9 et 13 ans.

L’équipe de l’inspecteur Roche est dépêchée sur place et s’adjoint les services de l’agent Mila Vasquez, spécialisée dans les disparitions d’enfants.

Les enquêteurs progressent de découvertes en découvertes et accumulent les fausses pistes. Lorsqu’un 6ème bras est retrouvé, le doute plane : la 6ème victime serait-elle encore vivante ? Comment retrouver la trace du Chuchoteur qui n’a laissé aucune empreinte et semble avoir tout planifié d’avance ?

Cinq petites filles ont disparu.

Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés.

Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, spécialiste des affaires d’enlèvement.

Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Mila Vasquez est une flic de renom, experte dans le domaine des enlèvements. A peine a-t-elle achevé une affaire d’enlèvement pédophile qu’elle est appelée en renfort dans une enquête complexe : cinq petites filles ont été enlevées, et l’on vient de retrouver chacun de leurs bras gauches enterrés à l’écart de la ville. Mais il y a en réalité six bras, et la police scientifique soupçonne que la dernière petite fille disparue soit encore vivante.

Mila va donc collaborer avec une équipe d’enquêteurs chevronnés, menés par Roche, un policier grande gueule, mais qui n’obéissent qu’aux intuitions et déductions de Goran Gavila, un criminologue de talent.

Un premier suspect est rapidement arrêté, mais les cadavres des petites filles commencent à réapparaître, dans des mises en scène macabres aux quatre coins de la ville…

 

Donato Carrisi

 Donato Carrisi, né en 1973, est un écrivain italien.

 Donato Carrisi n’est pourtant un débutant que dans la littérature. Car le crime, ça le connait. Juriste de formation, spécialisé en criminologie et sciences du comportement, il délaisse la pratique du droit en 1999 pour se tourner vers l’écriture de scénarios.

 Il est l’auteur d’une thèse sur Luigi Chiatti, le « monstre de Foligno », un tueur en série italien duquel il s’est inspiré pour « Le chuchoteur ». C’est justement cette expérience qu’il met à profit pour poser sur papier un récit complexe, parfaitement rythmé et au suspens haletant.

 Quelques récompenses viennent conforter le talent du romancier Donato Carrisi: le Prix « Camaiore », le Prix « Il Belgioso », le Prix « Bancarella », déjà attribué à Ernest Hemingway, Michael Connely, Ken Follett et enfin le Prix Mediterraneo del Giallo y del Noir ».

 

 

 

Livre audio :

10heures08mn – 698MO –      Enregistrement découpé en 49 plages     –   Texte intégral lu par Pierre Firest

 Pierre Firest : Né le 8 août 1952 à Paris 14ème, Pierre Forest est un acteur français de théâtre et de cinéma. Pierre Firest est la voix française de Jérémie Irons. Acteur de théâtre.

 Elève Maître à l’Ecole Normale de Versailles, il se passionne pour le travail théâtral pendant ses études pédagogiques, puis rencontre le Théâtre à l’Université Paris III Censier.

 En 74-75, il entre à l’Ecole Nationale des Arts et Techniques du Théâtre, « Rue Blanche », Paris, avec comme Professeur principal: Michel Favory

 En 75-78,  il fait le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Paris, avec comme Professeur principal Antoine Vitez.1975-1978

 En 78-80, il fait partie de l’Atelier Blanche Salant.

 

Formation continue:

  • Chant avec Nathalie Dupuy (Studio des Variétés)
  • Jeu pour la caméra (Pascal Louan)
  • Anglais et Italien (Formation permanente Afdas).
  • Montagne. Equitation.
  • Guitare. Studio Pygmalion (91). Travail sur le souffle (Michèle Lepeu).
  • Travaux sur le clown avec Anne Bourgeois
  • Stages des Chantiers Nomades : Pédagogie, Conception et mise en œuvre d’une pédagogie théâtrale.
  • Lauréat du D.E. (Diplôme d’Etat de Théâtre) (2006)

Activités professionnelles :

  • Comédien de Théâtre
  • Artiste-enseignant
  • Mises en scène
  • Cinéma
  • Télévision

Laisser un commentaire