Que faire quand on a tout perdu ? Renoncer ou tout recommencer ?

Sydney Wells menait une vie idyllique jusqu’à la mort tragique de son mari dans un accident de la route.

Absente du testament, elle est chassée de la propriété familiale par ses belles-filles, uniques héritières de la considérable fortune de son défunt époux. À 49 ans, malgré des mises en garde, Sydney retourne donc à ses premières amours, la mode, en tant que styliste. Naïve et manquant d’expérience, elle se laisse vite piéger dans cet univers impitoyable et doit répondre à de sérieuses accusations qui pourraient bien la mener en prison.

Humiliée et ruinée, Sydney n’a plus d’autre choix que de repartir de zéro. Mais comment trouver la force nécessaire pour relancer sa carrière et prendre un nouveau départ ? S’associant à un de ses anciens collègues, elle finit par créer sa propre marque. Et quand sa route croise celle d’un séduisant banquier résidant à Hong Kong, c’est un autre monde, plein de promesses, qui s’ouvre à elle…

 

L’auteur :

Danielle Steel, née Danielle Fernande Dominique Schuelein-Steel le 14 août 1947 à New York, États-Unis, est une écrivain américaine de romans d’amour à succès.

Danielle Steel est la fille unique de John Schulein-Steel, descendant des fondateurs et fabricants de la bière Löwenbräu, et de Norma da Câmara Stone dos Reis Schuelein-Steel, fille d’un diplomate portugais.

Après le divorce de ses parents en 1955, elle est élevée par des parents à Paris et à New York.

À ses 15 ans, elle obtient son baccalauréat au lycée français de New York.

En 1963, elle est admise à la Parsons School of Design de New York. Elle commence également des études à l’université de New York. La maladie l’empêche d’achever ses études, et quand elle se rétablit, elle épouse en 1967 Claude-Eric Lazard, un banquier français.

En 1968, elle est embauchée en tant que vice-présidente des relations publiques de l’agence de publicité Supergirls, Ltd., de New York. Lorsque la société ferme ses portes en 1971, Danielle Steel se tourne vers l’écriture de romans et de poésie.

Avec plus de 80 best-sellers publiés en France et 600 millions d’exemplaires vendus rien qu’aux États-Unis, Danielle Steel est l’auteur contemporain le plus lu et le plus populaire au monde. Elle est publiée dans 69 pays et traduite dans 43 langues.

Depuis 1981, ses romans figurent systématiquement en tête des listes des meilleures ventes du New York Times. Elle est restée sur les listes des best-sellers pendant 390 semaines consécutives, ce qui lui vaut d’être citée dans Le Livre Guinness des records. Mais le succès de ses livres et sa notoriété n’ont en rien modifié sa personnalité particulièrement attachante… Et Danielle Steel ne se contente pas d’être écrivain. Très active sur le plan social, elle a créé et dirige deux fondations, l’une, la Nick Traina Foundation, du nom de son fils défunt, consacrée aux personnes atteintes de maladies mentales et aux enfants victimes de maltraitances, la seconde, chargée de venir en aide aux sans-abri.

Elle s’intéresse par ailleurs passionnément à l’art contemporain. Longtemps propriétaire d’une galerie d’art, elle continue d’organiser et de sponsoriser de nombreuses expositions consacrées à de jeunes artistes de talent.

Danielle Steel a longtemps vécu en Europe et a séjourné en France durant plusieurs années (elle parle parfaitement le français) avant de retourner à New York achever ses études.

Elle a débuté dans la publicité et les relations publiques, puis s’est mise à écrire et a immédiatement conquis un immense public, de tous âges et de tous milieux, très fidèle et en constante augmentation. Lorsqu’elle travaille à un roman (sur sa vieille Olympia mécanique de 1946), Danielle Steel peut s’y consacrer toute la journée et une partie de la nuit. Son exceptionnelle puissance de travail lui permet de mener trois livres de front, construisant la trame du premier, rédigeant le second et peaufinant le troisième, et de s’occuper des adaptations télévisées de ses romans. Toutes ces activités ne l’empêchent pas de donner la priorité absolue à sa vie personnelle. Avec ses huit enfants, elle forme une famille heureuse et unie, sa plus belle réussite et sa grande fierté. En 2002, elle a été faite Officier de l’Ordre des Arts et Lettres. En France, son fan club compte près de 30 000 membres.

Elle partage son temps entre ses résidences de Paris et de San Francisco.

Laisser un commentaire