Boyd William ♦ La vie aux aguets

La vie aux aguets  Pendant la canicule de l’été 1976, dans la campagne oxonienne, une jeune femme rend visite à sa mère, dont les propos la désarçonnent. Que penser en effet quand votre mère si anglaise, si digne vous annonce tout de go qu’elle n’est pas Sally Gilmartin mais Eva Delectorskaya, une émigrée russe et une ex-espionne de haut vol ? Et pourtant Ruth Gilmartin doit s’y résoudre : tout est vrai. Depuis trente et quelques années, pour tenter de retrouver la sécurité, voire sauver sa peau, Sally-Eva a échafaudé avec soin le plus vraisemblable des mensonges.

Au fil de la lecture du mémoire que lui remet sa mère, Ruth, revenue d’une Allemagne agitée terminer sa thèse à Oxford et y élever son petit garçon, voit sa vie basculer.

 A qui se fier ? A personne justement, comme le voulait la règle numéro un du séduisant et mystérieux Lucas Romer qui a recruté Eva en 1939 pour les services secrets britanniques.

Mais Ruth comprend. Si Eva se découvre maintenant, c’est qu’elle a besoin de l’aide de sa fille pour accomplir sa dernière mission : régler une fois pour toutes son compte à un passé qui, du Nouveau-Mexique à un petit village de l’Oxfordshire, s’acharne à vouloir rattraper une vie, déjà depuis longtemps, habitée par la peur.

Basé sur des faits réels, ce roman aux accents de thriller est passionnant.

 

L’auteur :

William Andrew Murray Boyd est né le 7 mars 1952 à Accra, Ghana.

 Après une enfance au Ghana, William Boyd fait ses études à l’université de Glasgow, à l’université de Nice, au Gordonstoun School de Moray, Écosse, et à Oxford, au Jesus College.

 Son premier roman, « Un Anglais sous les tropiques », est publié en 1980 alors qu’il est lecteur à Oxford. Son second, « Comme neige au soleil », fait définitivement de lui un auteur à succès.

 Il fut critique télé pour le magazine New Statesman, de 1981 à 1983, et il a également écrit de nombreux scénarios de téléfilms.

 Boyd balade aussi sa plume au fil de scénarios de télévision et de cinéma, en adaptant ses propres oeuvres, notamment à la BBC, avec « Armadillo » en 2001, puis en produisant plusieurs scénarios originaux, dont celui de « Chaplin » en 1992.

 Passionné de septième art, il se lance même dans l’aventure de la réalisation en mettant en scène, en 1999, « La Tranchée ».

 Membre de la Royal Society of Literature depuis 1983, il s’essaye en 2004 aux nouvelles avec son recueil intitulé ‘Fascination’, avant de récidiver l’année suivante avec ‘La Femme sur la plage avec un chien’. En 2007, il revient avec ‘La Vie aux aguets’ à son genre romanesque de prédilection, signant à la fois un vibrant portrait de femmes et un ouvrage poignant.

Désormais reconnu dans le monde entier comme un des auteurs britanniques les plus talentueux de sa génération, William Boyd a reçu de nombreux honneurs de par le monde: il a notamment été fait Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres en France.

Il est marié et partage sa vie entre le Sud-Ouest de la France (Dordogne) et Londres.

Laisser un commentaire