Darling Annie ♦ La Petite Librairie des cœurs brisés

Amoureuse des livres depuis toujours, Posy Morland, jeune femme qui, à 21 ans, qui s’est retrouvée chargée de famille en élevant son jeune frère Sam et qui a du mal à surmonter le deuil de ses parents,

travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d’amour.

À la mort de l’excentrique et riche propriétaire des lieux, Lavinia Thorndyke qui l’avait recueillie au décès de ses parents, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d’œil. Elle hérite également de l’appartement du dessus et du salon de thé ; à charge pour elle, de redresser les finances de ces lieux charmants. Elle aura 2 ans pour le faire sinon, tout reviendra au petit-fils, Sebastian. Ces deux-là se connaissent depuis toujours et sont comme chats et chiens.

Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d’amour, « Au bonheur des tendres ». Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire – et accessoirement le plus grossier des Londoniens – est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens.

Alors que Posy, devenue responsable du sort de ses collègues devenus ses salariés, se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré…

Un bon premier roman.

 

L’auteur :

Annie Darling, née au Royaume Uni, est auteure de romance contemporaine.

« La petite librairie des cœurs brisés » (The Little Bookshop of Lonely Hearts, 2016), son premier roman, est suivi de « Coup de foudre à la librairie des cœurs brisés » (True Love at the Lonely Hearts Bookshop, 2017), le deuxième tome de la série « La librairie des cœurs brisés » (Lonely Hearts Bookshop).

Elle vit à Londres, dans un petit appartement dont les murs menacent de se fissurer sous les piles chancelantes de livres qui les compressent. Elle a deux grandes passions : la littérature et Mr Mackenzie, son chat, un british shorthair.      

Laisser un commentaire