Desjours Ingrid ♦ Tout pour plaire

Déborah est belle, très belle, élégante et gracile : un rêve pour tous les hommes, seulement un rêve car elle est entièrement dévouée à son mari. Jolie femme fragile, délicieuse fée du logis qui a abandonné son métier de décoratrice d’intérieur pour satisfaire son mari David

et qui se promène vêtue de chemisiers transparents sans se douter un instant de l’effet qu’elle produit sur les hommes. Elle se la joue victime de son pervers narcissique de mari, couverte de bleus, de brûlures de cigarettes, ce que ne manque pas de déplorer et commenter sa bienveillante voisine, Frederika Migneault, toujours derrière la fenêtre de sa cuisine à épier ses voisins, et prête à faire tout son possible pour ouvrir les yeux de cette pauvre Déborah.

Lui aussi est un bel homme et sûr de lui, tellement sûr de lui qu’il est devenu un coach renommé en affirmation de soi et séduction. Il aide les autres hommes à gagner en “assertivité” afin de collectionner les conquêtes, rencontrer la femme de leur vie, ou encore obtenir une promotion qu’ils briguent.

Tout a l’air parfait dans ce monde « bisounoursien », quand le frère du mari, Nicolas, débarque en catastrophe avec sa fille Emma, âgée de 4 ans : sa femme Laura a disparu. Ce frère a tout du bad boy ténébreux : ex taulard, ex junkie, partageant avec David des secrets anciens, il est évidemment vite attiré par Déborah.

Loin d’être liés comme les doigts de la main, les frères Pennac se toisent plutôt en chiens de faïence, au bord de l’explosion sous le regard médusé de Deborah qui pour ne rien faciliter, attise la convoitise de Nicolas. Et le couple commence à flageolé.

Il est temps pour Sacha Mendel, archétype du flic en vigueur dans les polars actuels, alcoolique, désabusé, marié à une emmerdeuse alcoolo aussi tête brûlée, incontrôlable par sa hiérarchie, empêtré jusqu’au cou dans une histoire glauque impliquant un grand mafieux, d’intervenir.

L’auteur :

Ingrid Desjours, née en 1976, est une femme de lettres française, auteure de thrillers.

Cette écrivaine est diplômée en psychologie clinique et spécialisée en sexo-criminologie.

Après quelques années de pratique en Belgique, notamment auprès de criminels sexuels (bilan psychologique et thérapie), elle décide d’exercer dans divers pays d’Europe, les fonctions de formatrice, responsable de communication et consultante en management…

En 2007, elle se retire en Islande pour écrire son premier thriller. Depuis, elle se consacre entièrement à l’écriture de romans et de scénarios pour des séries télévisées.

Ses trois premiers romans, « Écho » (2009), « Potens » (2010) et « Sa vie dans les yeux d’une poupée » (2013) ont été plébiscités tant par le public que par les libraires.

Elle a également animé l’écriture de Connexions, un polar interactif édité en partenariat avec l’émission « Au Field de la nuit » (TF1). Son dernier-né, « Tout pour plaire », a été conçu comme une série télévisée.

Ingrid Desjours publie également des sagas fantastiques chez Robert Laffont sous le pseudonyme Myra Eljundir : la trilogie « Kaleb » et la future trilogie « Après nous », dont le premier tome est paru fin 2015.

Également scénariste, elle participe à l’adaptation pour la télévision de son roman Tout pour plaire paru en 2004.

 

Elle vit actuellement à Paris.

Laisser un commentaire