Sternberg Emma ♦ Cinq ami(e)s au soleil

Cinq ami(e)s au soleil est un roman rempli de solidarité, de générosité, d’amitié et d’amour. Un roman reposant et plein d’espoir.

Quand, un jour, en rentrant du travail à une heure non habituelle, Linn surprend son fiancé dans les bras de sa meilleure amie, elle est désespérée. En le perdant, elle perd aussi leurs amies, sa famille à lui car elle travaille dans l’entreprise de ses beaux-parents, son appartement car il appartient à son compagnon… Et elle comprend que sous peu la solitude sera de nouveau son quotidien.

Au même moment, elle apprend que sa lointaine tante Dorothy – Dotty – lui lègue une maison proche de New York.

En d’autres temps, elle aurait probablement réfléchi, pris conseil, mais désemparée comme elle l’est, elle signe et traverse aussitôt l’Atlantique sur un coup de tête se rendre compte sur place.

D’abord, c’est un peu de déception. Elle avait entendu New York, et s’était immédiatement réjoui. La maison ne se trouve pas à New York City, mais dans l’Etat de New York, dans les Hamptons. L’État n’est pas la ville, et la voilà loin de toute civilisation ou presque.

Sur place, elle découvre une grande demeure au bord de la mer, pleine de charme et un rien délabrée, et qui, désormais, lui appartient. La maison et la propriété sont une merveille, et sont bien plus grandes et belles qu’elle ne s’y attendait. Le tout est assez mal entretenu, mais dans un des coins les plus huppés d’Amérique.

Une autre surprise de taille l’attend. La maison est encore habitée par les colocataires de tante Dorothy, cinq seniors complices, très surprenants, qui aiment la vie et savourent chaque moment, réunis là par des événements qu’elle découvrira peu à peu. Et qui vont peser lourd dans les décisions qu’elle doit prendre. Les 5 occupants de la maison ne sont absolument pas les p’tits vieux qu’on pourrait imaginer. Avec Dotty, ils se sont connus lorsque celle-ci gérait un grand hôtel de New York. Ils ont tous eu des liens forts avec les artistes et célébrités de passage. Ils ont vécu ensemble des soirées mémorables. Il leur reste quelque chose de tout ça, outre les souvenirs ils restent des fêtards bon vivants.

Adoptée par cette communauté atypique, Linn se laisse charmer par leur philosophie et leur humour. Et reprend doucement goût à l’existence. Car Linn n’a pas toujours eu la vie facile et heureuse. Très jeune elle a perdu ses parents, a vécu en familles d’accueil, et elle est profondément marquée par ce début de vie difficile. Toujours à craindre d’être rejetée, agir pour plaire, ne rien faire qui risque de déplaire, de peur d’être abandonnée. Tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à une famille, l’attire comme un aimant.

Elle qui était décidée à vendre la maison pour empocher l’héritage se prend à douter. D’autant que Ted, le fils d’une de ses nouvelles amies, ne la laisse pas indifférente… Elle se laisserait bien charmer s’il n’était pas marié et père d’un petit garçon.

Elle va finir par se dire que garder la maison pourrait avoir des avantages. Elle pourrait quitter son Allemagne et vivre avec ses personnes totalement attachantes. Mais nous ne sommes pas dans le pays des bisounours. Comment payer les frais de succession et les honoraires de Monsieur Cunningham, l’avocat qui a pris contact avec elle et qui a déjà trouvé un acheteur pour cette demeure? Où pourrait-elle trouver cet argent ? Comment pourrait-elle s’en sortir ? Comment annoncer à ses nouveaux amis que, bien malgré elle, elle va devoir les mettre dehors pour pouvoir payer cet avocat ? Que deviendront-ils si elle est contrainte à les mettre à la porte?

Aidée de Ted, Linn va partir sur les traces du passé de sa tante et découvrira ses secrets.

 

L’auteur :

 

 

Emma Sternberg est une auteur allemande, née à Hambourg en 1979.

Elle a étudié la communication avant de travailler à la radio. Cinq amies au soleil est son premier roman.

Laisser un commentaire