Sten camilla & Viveca ♦ La fille de l’eau -01 – l’île des disparus

L’auteure suédoise a délaissé pour un temps ses polars pour se lancer dans l’écriture d’une trilogie fantastique destinée aux adolescents avec sa fille Camilla.

L’Art et la manière de mêler astucieusement contes et légendes nordiques, écologie et croyances marines.

La timide Tuva, douze ans, n’a pas grand-chose en commun avec ses camarades de classe. Elle est différente, plus solitaire, plus petite que les autres qui ne s’intéressent pas à celle qu’il considère comme « perchée » et peu fréquentable depuis son plus jeune âge, se moquant d’elle, de ses silences et des cicatrices qu’un accident lui a laissé dans le cou. Elle est très mâture et intelligente, mais se laisse cependant trop dominée et s’efface pour éviter le contact des autres. Elle joue les indifférentes, tente d’échapper à ces regards et à ces contacts plus blessants qu’autre chose. Elle ne se sent bien que sur l’île où elle habite, dans l’archipel de Stockholm au cœur de la Mer Baltique, dont elle connaît chaque recoin. Chaque jour pour se rendre au collège, elle prend la navette dirigée par Österman, traversant les flots et les vagues dans une nausée récurrente où l’angoisse des fonds marins fait appel à elle.

Mais, alors que l’automne arrive, le changement se profile dans ce havre si tranquille. Les dernières «chaleurs» se sont, depuis longtemps, évaporées, laissant l’humidité et le froid s’installer. Les nuits sont plus longues, et la brume angoissante et dense. Des gens disparaissent en mer, des ombres se cachent sous les vagues et d’étranges lueurs éclairent la forêt. Un contexte environnemental propice à instaurer une atmosphère éprise de contes et légendes où les croyances des vieux marins ou des anciens des îles refont surface pour expliquer des disparitions étranges et irrésolues.

Lors d’une sortie pour une course d’orientation, les élèves se lancent dans une brume épaisse et dangereuse au cœur de la forêt. Tuva est seule et rapidement observe un camarade de classe, Rasmus, qui titube, le regard dans le vide, de drôles de lumière lui tournant autour, et s’enfonçant profondément dans la forêt. Il vient de la capitale, ses parents sont aisés, et rapidement il devient assez populaire malgré qu’il soit nouveau. Il est seul dans la forêt et ne devrait pas l’être, la course se faisant en binôme. Elle réussit à l’interpeller et siffle l’alerte pour appeler à l’aide. Rapidement, on apprend que l’ami de Rasmus a disparu. Tuva est de suite suspectée. Par la police mais aussi par les élèves, qui ont toujours vu en elle une sorte de monstre. Heureusement, Tuva va trouver de l’aide et surtout une oreille attentive en la personne de Rasmus. Ensemble, ils vont mener l’enquête et partir à la recherche d’Alex.

La jeune fille se retrouve embarquée dans une terrible aventure, là où les vieilles superstitions des marins rencontrent la mythologie nordique…

C’est le début d’une aventure et d’une enquête qui viendront révéler bien des choses à Tuva.

Les auteurs :

VIVECA STEN, née le 18 juin 1959 à Stockholm, en Suède, est une romancière suédoise, auteur de plusieurs romans policiers et ouvrages juridiques. Elle est principalement connue pour être l’auteur d’une série policière se déroulant sur l’île de Sandhamn qui a été adaptée à la télévision sous le format d’une mini-série intitulée Meurtres à Sandhamn (Morden i Sandhamn).

Elle obtient un diplôme de droit à l’université de Stockholm, puis un MBA à la Handelshögskolan i Stockholm.

Elle travaille au cours de sa carrière comme avocate et responsable juridique pour les sociétés Scandinavian Airlines System, Letsbuyit.com, Amadeus Scandinavia et pour l’entreprise de service postal PostNord.

Après une brillante carrière juridique, elle s’est lancée dans l’écriture en rédigeant des manuels juridiques.

En été 2005, lors d’une balade sur l’île de Sandhamn, elle imagine le cadre de son premier roman policier qu’elle publie en 2008 sous le titre I de lugnaste vatten. Ce récit est traduit en français en 2013 par l’éditeur Albin Michel dans sa collection Spécial Suspense sous le titre « La Reine de la Baltique ».

Il y a plus de 20 000 îles dans l’archipel de Stockholm. Sandhamn n’est pas la plus proche de la capitale suédoise (elle est la dernière avant l’Estonie), ni même la plus vaste, et encore moins la plus peuplée (une centaine d’âmes l’hiver, une litote au pays des glaces). Et pourtant quelques millions de Suédois sont capables de la situer dans la Baltique. Parce qu’elle accueille depuis plus d’un siècle de fabuleuses régates (comme en témoigne la belle bâtisse de l’ancien Royal Swedish Yachting Society Clubhouse) et son cortège princier. Mais aussi et surtout parce que Viveca Sten, la dauphine du polar suédois, y plante ses personnages depuis 2008.  Plages de sable blanc, pontons festifs, maisons en brique colorées, pas de voiture, qu’elle arpente depuis son enfance (son arrière-grand-père y acquit une maison en 1917) et où elle soigne ses textes, seule, lors des mois enneigés.

C’est dans ce petit paradis qu’un sympathique duo formé par l’inspecteur Thomas Andreasson, grand blond aux yeux bleus fraîchement divorcé, et son amie d’enfance, l’avocate Nora Linde, tente d’élucider une série de crimes. « Mais tous ne sont pas perpétrés sur l’île même, prévient l’auteur. Je ne peux pas tuer tous les habitants de Sandhamn, d’autant que j’ai promis dix volumes à mon éditeur. »

À la suite du succès rencontré par ce premier livre en Suède, puis en Europe, Sten poursuit son œuvre et publie au rythme d’un roman par an de nouvelles aventures de l’inspecteur Thomas Andreasson et de l’avocate Nora Linde.

En 2010, ces romans sont adaptés à la télévision suédoise pour la mini-série Meurtres à Sandhamn (Morden i Sandhamn), avec les acteurs Jakob Cedergren, Alexandra Rapaport et Anki Lidén dans les rôles principaux. Dans les premiers épisodes, Sten apparaît en caméo en jouant un petit rôle de figuration.

La première saison est adaptée du livre « La Reine de la Baltique » et la seconde du livre « Du sang sur la Baltique ». Il existe aujourd’hui 5 saisons dont la dernière a été diffusée en décembre 2015 sous le nom de « Mord im Mittsommer ».Cette série est diffusée en France par Arte au début de l’année 2015.

Fin 2011, elle devient romancière à temps plein : un roman par an, chacun étant nourri par une motivation criminelle particulière (l’instinct de survie, l’âpreté au gain, le désespoir, la vengeance…) et consacré à un milieu bien précis (les soldats des années 1970, la jeunesse dorée et pourrie, les immigrants et l’extrême droite).

Viveca Sten vit près de Stockholm avec son mari et leurs trois enfants. Véritable star en Suède, elle fait aujourd’hui son entrée dans la collection Spécial Suspense avec cette première enquête du duo de choc que forment Thomas Andreasson et Nora Linde.

Inconnue en France, star dans son pays, où elle rivalise avec Camilla Läckberg. Certes, sa cadette (39 hivers, contre 54) a entamé plus tôt (La Princesse des glaces, 2003) sa fulgurante ascension. Mais de roman en roman, Viveca grappille des places.

Elle sort en 2017 un thriller intitulé « Au cœur de l’été ».

Œuvre :

Romans policiers :

  • I de lugnaste vatten (2008) – Publié en français sous le titre La Reine de la Baltique, traduit par Rémi Cassaigne, 2013.
  • I den innersta kretsen (2009) – Publié en français sous le titre Du sang sur la Baltique, traduit par Rémi Cassaigne, 2014.
  • I grunden utan skuld (2010) – Publié en français sous le titre Les Nuits de la Saint-Jean, traduit par Rémi Cassaigne, 2015.
  • I natt är du död (2011) – Publié en français sous le titre Les Secrets de l’île, traduit par Rémi Cassaigne, Paris, Albin Michel, 2016.
  • I stundens hetta (2012) – Publié en français sous le titre Au cœur de l’été, traduit par Rémi Cassaigne, Paris, Albin Michel, 2017.
  • I farans riktning (2013)

Manuels juridiques :

  • Förhandla i affärer
  • Outsourcing av IT-tjänster
  • Internationella avtal – i teori och praktik

Livre de cuisine

  • Skärgårdssommar (2014)

Filmographie :

Comme auteur adapté :

  • 2010 – 2014: Meurtres à Sandhamn (Morden i Sandhamn), série télévisée suédoise réalisé par Marcus Olsson (saison un), Niklas Ohlson et Mattias Ohlsson (saisons deux, trois et quatre) d’après les romans de Sten.
  • 2014: Zbrodnia, série télévisée polonaise, réalisé d’après la série suédoise.

Comme actrice :

  • 2010 – 2014: Meurtres à Sandhamn (Morden i Sandhamn)

CAMILLA STEN, Fille de Viveca Sten et de Lennart Sten, Camilla Sten est née le 19 septembre 1992.

  Elle est auteure depuis peu mais elle a toujours écrit et aidé sa mère à peaufiner ses histoires. Avec L’Île des Disparus, elles se sont lancé un nouveau défi : l’écriture d’une série pour la jeunesse.

Elle étudie actuellement à l’Université d’Uppsala pour devenir psychologue. Elle aime à dire que son premier roman « A New Sawn » a fini accidentellement par lui faire faire de la politique. Mais ce n’est pas vraiment vrai. En tant que féministe autoproclamée dès le plus jeune âge, la politique et le débat sont devenus faciles pour elle qui écrit aussi des articles perspicaces sur le racisme et le climat politique actuel pour plusieurs journaux différents.

Après le lycée, Camilla a voyagé avec une organisation de volontaires pendant un moment. Cela lui a appris l’importance de travailler de haut en bas pour vraiment faire la différence, ce qui lui a donné envie de s’essayer à l’étude du droit. En fin de compte, la psychologie a encore plus de sens pour cette débutante ambitieuse qui pensait qu’elle apprendrait les pièges de l’esprit d’une personne afin d’aider à corriger les problèmes dans le monde

Camilla a écrit des histoires depuis qu’elle était jeune et est connue pour être l’une des plus importantes tables de résonance pour sa mère superstar écrivain, Viveca Sten.

A New Dawn est son premier roman : roman dystopique d’un monde proche de nous. Le livre a été rapidement acquis par Ordfront förlag en Suède pour son reportage saisissant et élégant d’un Stockholm où les gens ne sont pas jugés sur leur caractère mais sur leur origine.

CAMILLA STEN, Fille de Viveca Sten et de Lennart Sten, Camilla Sten est née le 19 septembre 1992.

  Elle est auteure depuis peu mais elle a toujours écrit et aidé sa mère à peaufiner ses histoires. Avec L’Île des Disparus, elles se sont lancé un nouveau défi : l’écriture d’une série pour la jeunesse.

Elle étudie actuellement à l’Université d’Uppsala pour devenir psychologue. Elle aime à dire que son premier roman « A New Sawn » a fini accidentellement par lui faire faire de la politique. Mais ce n’est pas vraiment vrai. En tant que féministe autoproclamée dès le plus jeune âge, la politique et le débat sont devenus faciles pour elle qui écrit aussi des articles perspicaces sur le racisme et le climat politique actuel pour plusieurs journaux différents.

Après le lycée, Camilla a voyagé avec une organisation de volontaires pendant un moment. Cela lui a appris l’importance de travailler de haut en bas pour vraiment faire la différence, ce qui lui a donné envie de s’essayer à l’étude du droit. En fin de compte, la psychologie a encore plus de sens pour cette débutante ambitieuse qui pensait qu’elle apprendrait les pièges de l’esprit d’une personne afin d’aider à corriger les problèmes dans le monde

Camilla a écrit des histoires depuis qu’elle était jeune et est connue pour être l’une des plus importantes tables de résonance pour sa mère superstar écrivain, Viveca Sten.

A New Dawn est son premier roman : roman dystopique d’un monde proche de nous. Le livre a été rapidement acquis par Ordfront förlag en Suède pour son reportage saisissant et élégant d’un Stockholm où les gens ne sont pas jugés sur leur caractère mais sur leur origine.

Laisser un commentaire