Cette histoire est une ode à l’ouverture d’esprit, l’amitié, la famille et la quête de soi, pour se rappeler que l’ouverture d’esprit, la tolérance, l’acceptation de soi et des autres sont indispensables pour une vie plus riche, plus heureuse et épanouie.

L’année où je t’ai rencontré casse les clichés au sujet du handicap. Une histoire touchante qui montre tout ce qu’on peut apprendre des autres si on parvient à dépasser ses préjugés.

Jasmine, 33ans, aime deux choses : sa sœur, Heather, et son travail. Lorsqu’elle est licenciée, elle découvre qu’elle ne sait pas qui elle est réellement. Pour ne pas se « vendre » à la concurrence, sa boîte l’a met en « congé de jardinage ». Comprenez que sa boite,qu’elle avait contribué à créer, l’a licenciée avec obligation juridique d’attendre un an avant de reprendre un emploi. Mais Jasmine, ne rien faire! Elle a toujours été très occupée entre un boulot prenant et une grande soeur (34 ans) atteinte de trisomie 21, qu’elle surveille comme du lait sur le feu. Depuis que leur mère est morte lorsqu’elle était adolescente, elle se sent responsable du bonheur de sa sœur, son père n’ayant pas brillé par sa présence. Désœuvrée, elle va se jeter à corps perdu dans le jardinage et « l’espionnage » de ses voisins.

C’est à ce moment-là qu’elle va réellement faire la rencontre de Matt, animateur de radio, son voisin d’en face qu’elle a toujours méprisé, qui lui aussi aime deux choses : sa famille et l’alcool. Elle ne le connaissait pas personnellement, mais ce qu’elle a vu et entendu ont suffi à ce qu’elle lui colle l’étiquette de « connard » sur le front. Lui, ce mauvais père de famille déséquilibré qui, tous les soirs, s’imbibe d’alcool et réveille tout le quartier en hurlant dans la rue, cognant contre la porte de son domicile et en se comportant mal avec sa femme. Lui, ce rustre qui travaille dans une radio irlandaise où il aborde des thématiques vulgaires. Lui, cet imbécile qui, un soir d’émission, s’est longuement moqué des personnes atteintes de trisomie 21, entre tous les soirs complétement bourré chez lui, jusqu’au jour où il est mis à pied lui aussi.

Le chemin de ces deux personnages se croise le soir du réveillon du nouvel an. Ils ont du temps à ne savoir qu’en faire et se trouvent tous les deux à la croisée des chemins. Dès lors, c’est deux solitudes, deux caractères un peu antagonistes qui vont s’affronter, se jauger, à moins qu’en se lançant des piques, une complicité se développe au rythme des saisons et du jardin de Jasmine.

 

L’auteur :

Cecelia Ahern, née le 30 septembre 1981 à Dublin, Irlande où elle réside toujours est une romancière irlandaise. Elle est la fille de l’ancien Premier ministre irlandais (Taoiseach), Bertie Ahern.

A 21 ans, Cecelia, petit prodige irlandais de la littérature moderne, a publié en janvier 2004, son premier roman : PS. I Love You. Le succès ne s’est pas fait attendre : son premier roman a été en tête des meilleures ventes en Irlande pendant 19 semaines, mais aussi au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne et aux Pays-Bas. Il a même été adapté au cinéma. Elle a participé à des recueils de nouvelles vendus au profit d’associations caritatives, comme Irish Girls are Back in Town et Ladies’ Night.

Son second livre, publié en novembre de la même année,  Where Rainbows End (en français, La vie est un arc-en-ciel) a obtenu le prix allemand CORINE et a également été adapté au cinéma (Love Rosie).

Ses quatre romans ont tous été des best-sellers, traduits dans le monde entier. Elle a aussi écrit de nombreuses nouvelles pour des anthologies.

Elle est diplômée en journalisme et en communication du Griffith College de Dublin.

Cecelia a une grande sœur, Georgina Ahern dont le mari, Nicky Byrne est un membre du boysband irlandais Westlife.

En 2000, elle fait partie du groupe pop Shimma, qui finit troisième à la finale nationale irlandaise pour le Concours Eurovision de la chanson.

Elle co-produit la série télévisée américaine Samantha Who.

Le prochain livre de Cecelia est la suite de PS I Love You, best-seller international, intitulé Postscript. Le manuscrit postscript sera publié par Harper Collins le 19 septembre 2019 au Royaume-Uni et en Irlande sous forme de livre relié, de livre de poche professionnel, de livre numérique et de fichier audio. Grand Central Publishing publiera PostScript au printemps 2020.

« Le fil qui relie mon travail est de capturer cette période de transition dans la vie des gens. Je suis attiré par l’écriture sur la perte, par les personnages tombés au combat et qui se sentent impuissants dans leur vie. Je suis fasciné et inspiré par l’esprit humain, par le fait que peu importe à quel point nous nous sentons désespérés et à quel point la vie peut être sombre, nous avons le courage, la force et le courage de traverser nos moments difficiles. Nous sommes les plus grands guerriers de nos propres histoires. J’aime attraper mes personnages chutez et amenez-les de haut en bas. Mes personnages évoluent, deviennent, de ce fait, plus forts et mieux équipés pour le prochain défi de la vie. J’aime mélanger obscurité et lumière, tristesse avec humour, en gardant toujours un équilibre, et toujours apporter l’histoire à un lieu d’espoir.                      « Cecelia Ahern »

 

Œuvres

Romans :

  • S. I Love You (2004) paru sous le même titre en France en 2005
  • La vie est un arc-en-ciel (Where Rainbows End, 2004) paru en français en 2007
  • Si tu me voyais maintenant (If You Could See Me Now, 2005) paru en français en 2008
  • A Place Called Here (2006) (pas encore traduit en français pour le moment)
  • Merci pour les souvenirs (Thanks for the Memories, 2009) paru en français en 2010
  • Un cadeau du ciel (The Gift, 2009) paru en français en 2009
  • The Book of Tomorrow (2010) (pas encore traduit en français pour le moment)
  • La Vie et Moi (The Time of my Life, 2012) paru en français en 2013
  • Les Jours meilleurs (One Hundred Names, 2012) paru en français en 2012
  • Tombée du ciel (How to Fall in Love, 2013) paru en français en 2014
  • The year I met you (2014) (pas encore traduit en français pour le moment)
  • Le Joueur de billes (The Marble Collector, 2015) paru en français en 2017
  • Destiny

Nouvelles :

  • Every Year publiée dans Harrod’s Magazine en décembre 2005
  • Short and Sweet (en) – Pour lire la nouvelle sur le site officiel de Cecelia Ahern[archive]
  • 24 Minutes publiée dans le recueil de nouvelles Moments dont les bénéfices des ventes sont allés à l’association GOAL pour venir en aide aux victimes du tsunami
  • The End publiée dans Ladies Night où les auteures ont donné leurs droits d’auteur à l’aide aux enfants victimes des guerres.
  • The Calling parue dans Irish Girls are Back in Town vendu au profit d’associations caritatives
  • The Thing I remember publiée dans un journal féminin à l’occasion de la Saint-Valentin 2006
  • Mrs Whippy écrite pour la Open Door Series et vendue au profit de la fondation CARI

Laisser un commentaire