Hannah Sophie ♦ Pas de berceuse pour Fanny

Alice Fancourt est mariée au riche et séduisant David dont la première épouse Laura est morte après avoir été sauvagement agressée. Il a un fils de 6 ans, Felix. Ils habitent tous dans la grande demeure de la mère de David, Vivienne, une femme riche et autoritaire qui décide de tout, et mène son petit monde à la baguette.

Voilà quinze jours qu’Alice Francour a accouché d’une petite Fanny.

Quinze jours après sa naissance, elle se rend au centre de fitness où l’a inscrite sa belle-mère. Elle se force à laisser son bébé sous la garde de son mari. À son retour quelques heures plus tard, Alice découvre, effondrée, un autre nouveau-né à la place de sa fille. Car, Alice en est certaine, le nourrisson qui dort dans ce berceau n’est pas sa petite fille. C’est un bébé inconnu… Son mari refuse de la croire et devient de plus en plus agressif. Il jure qu’elle est folle ou qu’elle ment. Elle pense qu’il culpabilise, car il s’est endormi une dizaine de minutes, alors que la maison n’était pas fermée à clé. La police est réticente à ouvrir une enquête. Vivienne, la mère de David, n’affirme pas qu’elle croit Alice, mais assure qu’on ne pourra en être sûre qu’en effectuant des tests ADN.

Alice doit à tout prix convaincre la police qu’elle dit vrai. Sinon, il sera trop tard.

Elle appelle la police. Tout le monde la prend pour une hystérique. Serait-ce une grave crise de dépression post-natale ? Car son mari et même sa belle-mère dévoilent qu’elle a auparavant subi une grave dépression suite à la mort de ses parents.

Un jeune détective de police est le seul qui semble croire Alice. Il reprend l’enquête sur la mort de la première épouse de David. Certes, on a trouvé un coupable qui a avoué et qui a été condamné, mais tout cela semble bizarre. David se transforme sous les yeux d’Alice. Lui qui semblait si aimant, si gentil, va rapidement montrer de nouvelles facettes de sa personnalité. Il la harcèle psychologiquement, l’humilie, l’oblige à se baigner nue, à se couper les cheveux, à manger par terre comme un chien… Elle ne veut toujours pas croire que le bébé est le sien, alors que lui prétend que le bébé qu’il surnomme « Frimousse » est bien sa fille.

Puis Alice disparaît avec le bébé. Simon, le détective, est désormais persuadé que David a tué sa première épouse qui voulait l’empêcher de voir leur fils. Aurait-il aussi tué Alice ? Ou bien Alice a-t-elle tout inventé ? Dans quel but ?

Pas de Berceuse pour Fanny est un thriller psychologique, sombre et parfois assez dur.

 

L’auteur :

Sophie Hannah, née le 28 juin 1971 à Manchester (Angleterre), est une auteur britannique de recueils de poésie et de romans policiers, spécialisée dans les thrillers psychologiques. Son style est souvent comparé à celui surréaliste de Lewis Carroll.

À treize ans, elle découvre l’œuvre d’Agatha Christie et dévore tous ses romans en moins d’un an. Elle est depuis restée une fan inconditionnelle.

Elle est diplômée d’espagnol et de littérature anglaise, et enseigne à la Manchester Metropolitan University’s Writing School. Outre ses recueils de poésie, elle a également publié plusieurs romans traduits dans plus de vingt pays dont Pas de berceuse pour Fanny.

De 1997 à 1999, elle était Fellow Commoner au Trinity College de l’Université de Cambridge, et entre 1999 et 2001, Fellow au Wolfson College de l’Université d’Oxford.

En 2013, elle est choisie par les héritiers d’Agatha Christie pour écrire un nouveau roman mettant en scène le détective belge Hercule Poirot, 39 ans après sa dernière aventure dans Hercule Poirot quitte la scène (1975). Meurtres en majuscules (The Monogram Murders) est publié mondialement en septembre 2014.

Sophie Hannah est l’auteur de nombreux romans dont huit thrillers psychologiques traduits dans plus de vingt langues et adaptés pour la télévision.

Elle vit avec son mari et ses deux enfants près de Cambridge, où elle est Fellow Commoner au Lucy Cavendish College de l’Université de Cambridge.

Laisser un commentaire