Strobel Arno ♦ Souvenirs effacés

Lorsqu’elle se réveille dans un hôpital, Sibylle, 34 ans, se souvient de tout, dont l’enlèvement de son fils par un homme tatoué. Cependant, à sa sortie du coma, le médecin prétend qu’elle n’a jamais eu d’enfant. Sibylle décide alors de prendre la fuite en pleine nuit pour rentrer chez elle.

Une automobiliste la recueille et l’accompagne jusqu’à son domicile. Mais, quand elle sonne à la porte, son mari ne la reconnaît pas, malgré les détails intimes qu’elle lui livre. Quand ce dernier appelle la police, elle n’a d’autre solution que de nouveau prendre la fuite et part pour Munich, où, pressent-elle, se trouve la clé de l’énigme. Sur place, en regardant la télévision, elle reconnaît le médecin qui était penché sur elle à son réveil. Il dirige une importante unité de recherche sur le cerveau… Elle décide alors d’aller le rencontrer pour savoir qui elle est vraiment…

 

L’auteur :

Arno Strobel, né le 18 août 1962 à Sarrelouis en Allemagne, est un écrivain allemand, auteur de roman policier et littérature d’enfance et de jeunesse.

Il fait des études en génie électrique. Après plusieurs années à occuper un emploi de consultant en gestion informatique en Allemagne, il déménage au Luxembourg, où il travaille encore en 2014 à la mise en œuvre de projets informatiques dans une grande banque allemande. En février 2014, il abandonne son poste et devient rédacteur pigiste.

En parallèle à ses activités en informatique, il amorce une tardive carrière d’écrivain alors qu’il a près de 40 ans.

Son premier roman, Magnus (2007) est un thriller se découlant au Vatican pour lequel Strobel avait fait des recherches à Rome. Son premier gros succès demeure toutefois un autre thriller, plus psychologique, intitulé Der Trakt (2010). Depuis, tous ses livres sont des best-sellers en Allemagne.

Arno Strobel vit maintenant avec sa femme et ses trois enfants près de Trèves.

Laisser un commentaire