Link Charlotte ♦ Une femme en cavale

Et si vous aviez pris la mauvaise direction, au mauvais moment ?

Simon, allemand de Hambourg, quarante ans, fraîchement divorcé, deux enfants, traducteur, est en vacances dans le sud de la France, au bord de la mer dans la maison de son père. Il fait laid, il pleut, à quelques jours de Noël, les fêtes s’annoncent tristes pour lui. Il est un peu paumé. Il fuit un père méprisant, une compagne intolérante, une ex abusive…

Il voudrait fêter tranquillement Noël avec ses deux enfants. Mais rien ne se déroule comme prévu. Les enfants se désistent au dernier moment. Son amie le plaque et, lors d’une promenade sur la plage, il fait la rencontre d’une jeune femme désespérée aux allures de SDF : Nathalie, une jeune Française terrifiée, qui a perdu ses papiers et ne veut pas s’adresser à la police. Elle se croit poursuivie par de dangereux individus.

Pris de compassion, il lui offre son aide, sans se douter que sa générosité va le plonger dans une histoire criminelle dont les ramifications s’étendent jusqu’en Europe de l’Est. Il va rentrer dans un engrenage infernal rondement mené et admirablement structuré par Charlotte Link qui nous emmènera dans le passé sordide de Nathalie à Metz, dans les mésaventures de son petit ami, Jérôme.

Pendant ce temps-là, en Bulgarie, une famille cherche désespérément à retrouver la trace d’Ivana, partie rejoindre à Paris une mystérieuse agence de mannequinat…

Toute cette histoire se déroule sur 6 jours et comptera son lot de victimes.

 

L’auteur :

Charlotte Link, née le 5 Octobre 1963 à Frankfurt sur Le Main, est un allemand écrivain. Elle est la fille d’un écrivain allemand connu bien et journaliste, Almuth Link .Elle est parmi les auteurs contemporains qui ont le mieux réussi dans l’écriture de romans écrits en allemand, avec plus de 12 millions d’exemplaires vendus !

À l’âge tendre de 14 ans, elle a commencé à écrire sa prose sur le papier. Deux ans plus tard, elle a écrit son premier ouvrage, « Die schöne Helena », « La Belle Hélène ». Il lui a fallu trois ans et est devenu un succès immédiat.

Depuis, elle a dominé la littérature de divertissement de l’Allemagne. Elle est connue autant pour ses romans sur la vie contemporaine que pour les romans policiers psychologiques à la manière anglaise.

Les livres Sturmzeit, Wilde Lupinen et Die Stunde der Erben forme une trilogie : Le temps des orages. Ceux-ci, entre autres, ont été filmés pour la série TV pour la chaîne de télévision allemande ZDF .

            Son roman, Am Ende des Schweigens a été nominé en 2004 pour la fiction catégorie de la Deutsche Bücherpreis (Prix du Livre Allemand), tandis que son livre Die Rosenzüchterin, publié en 2000, est resté pendant plusieurs semaines au sommet du Spiegel liste des bestsellers.

            En plus des recherches précises, l’auteur attache une grande importance à la description des personnages complexes et contradictoires.

           Charlotte Link vit maintenant avec son partenaire et son chien dans Wiesbaden . Elle est un membre actif de la PETA et travaille pour les chiens de la rue de la Turquie et l’Espagne .

En 2007, Charlotte Link a reçu le Feder Goldene , (Golden Feather), pour ses réalisations littéraires. À ce jour, sept de ses romans de Charlotte Link ont été adaptés à la télévision.

Œuvre :

Trilogie : Le Temps des orages

  1. Le Temps des orages, 2002 – Sturmzeit, 1989 – Traduction : Gérald Messadié
  2. Les Lupins sauvages, 2002 – Wilde Lupinen, 1992 – Traduction : Theresa Révay
  3. L’Heure de l’héritage, 2003 – Die Stunde der Erben – 1994 – Traduction Theresa Révay

Romans indépendants :

  • La belle Hélène, 2012 – Cromwells Traum oder Die schöne Helena, 1985 – Trad. Jean-Marie Argelès
  • Les Trois Vies de Margareta, 2009 – Wenn die Liebe nicht endet, 1986 – Trad. Jean-Marie Argelès
  • Le Péché des anges, 2012 – Die Sünde der Engel, 1996 – Traduction Corinne Tresca
  • Le Soupirant, 2009 – Der Verehrer, 1998 – Traduction Danièle Darneau
  • La Maison des sœurs, 2003 ((de) Das Haus der Schwestern, 1999), trad. Corinne Tresca
  • Les Roses de Guernesey, 2004 – Die Rosenzüchterin, 2000 – Traduction Corinne Tresca – Réédité en deux tomes intitulés : Le Fardeau du passé et La brume se lève
  • Illusions mortelles, 2006 – Die Täuschung, 2002 – Traduction Danièle Darneau
  • Le Sceau du secret, 2005 – Am Ende des Schweigens, 2003 – Traduction Corinne Tresca
  • L’Invité de la dernière heure, 2007 – Der fremde Gast, 2005 – Traduction Danièle Darneau
  • Le Poids du passé, 2008 – Das Echo der Schuld, 2006) – Traduction Corinne Tresca
  • La Dernière Trace, 2010 – Die letzte Spur, 2008 – Traduction Danièle Darneau
  • L’Enfant de personne, 2011 –  Das Andere Kind, 2009) – traduction Danièle Darneau
  • Une femme surveillée, 2013 –  Der Beobachter, 2011) – Traduction Catherine Barret
  • La Vallée du renard, 2014 –  Im Tal des Fuchses, 2012) – Traduction Catherine Barret
  • L’Emprise du passé, 2016 –  Die Betrogene, 2015) – Traduction Marion Roman
  • Une fille en cavale, 2018

Laisser un commentaire