Moyes Jojo ♦ Les yeux de Sophie

Dans ce roman, alternent deux époques et deux lieux principaux : la France occupée au milieu de la première guerre mondiale, en 1917, durant toute la première partie. Puis des chapitres de cette époque s’intercalent au cours de la seconde partie qui se situe à Londres en 2006, soit 90 ans plus tard.

Deux histoires qui se rejoignent. Le fil conducteur au cours des deux périodes, c’est un tableau : « Les yeux de Sophie ». C’est le portrait d’une femme, Sophie. Cette peinture ne laisse personne indifférent voire bouleverse des vies. Il va disparaître, changer plusieurs fois de mains, pour réapparaître dans les années 2000, suscitant des querelles, à l’image de Sophie par le passé. Il y aura même procès en cette période où les descendants des familles spoliées pendant la guerre cherchent à récupérer les œuvres d’art ou biens de valeur qui leur ont été volés par les Allemands pendant la première guerre (ou les Nazis lors de la seconde).

Sainte-Péronne près de Paris, une ville occupée par l’armée allemande située dans la Somme, en 1916.

Nous suivons Sophie, Hélène et Aurélien, les 2 sœurs et frère qui tiennent « le Coq rouge », un hôtel restaurant familial. C’est le lieu de rassemblement de tous les anciens du village, ils y viennent volontiers pour éviter de se retrouver seuls en ces temps si durs, discuter avec Sophie et leurs voisins.

Sophie est une femme forte. Elle a dû quitter Paris au début de la guerre quand son mari, le peintre Edouard Lefèvre, qui faisait partie de l’école de Matisse s’est engagé comme soldat avec le mari d’Hélène. Elle doit prendre soin de sa famille : Hélène, sa sœur, pourtant l’aînée, a bien plus de mal à supporter la guerre, l’absence de son mari et les privations qu’ils endurent. Aurélien, 14 ans, est un jeune homme qui voudrait bien botter les fesses des Allemands, mais qui est encore trop jeune pour s’engager. Mimi et Petit Jean, les enfants d’Hélène. Malgré le chagrin qu’elle ressent à l’idée de peut-être ne jamais revoir son mari, Edouard, son amour la rend plus forte et la guide pour mener tant bien que mal cette vie en temps de guerre. C’est un amour simple, pur, sincère.

Quand la ville tombe entre les mains de l’armée allemande, au milieu de la Première Guerre mondiale, la vie de Sophie et de sa famille va changer quand le Herr Kommandant Hencken, un homme imposant, instruit, autoritaire, signale à Sophie que, dorénavant, il viendra dîner tous les soirs au restaurant du Coq rouge avec ses soldats. Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs. Bien que Sophie soit furieuse d’être obligée d’accueillir sous son toit et en plus cuisiner pour eux alors que leurs estomacs crient famine elle s’y résout ; comprenant qu’elle n’a pas le choix pour protéger sa famille. Ainsi, les 2 sœurs font tourner, malgré les réquisitions, le manque de produits, leur hôtel restaurant.

À l’instant où le nouveau commandant découvre le portrait qu’Édouard a fait de sa femme, cette image l’obsède. Une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision. Peu à peu, les tensions entre le Herr Kommandant et Sophie s’apaisent, ils savent bien l’un et l’autre que ce sont deux êtres humains dans des camps opposés d’une guerre meurtrière des deux côtés.

Quand Sophie apprend qu’Édouard est prisonnier, elle va lui demander de l’aide, mais les intentions de l’allemand sont-elles aussi pures que celle de Sophie ?

On retrouve dans cette première partie le comportement des Français. Presque tous les cas de figure y sont présents : les héros, les lâches, les résistants, les forts, les faibles. Et surtout les revirements d’opinion et les jugements à l’emporte-pièce basés sur les apparences, car il est plus facile de critiquer, de juger, que d’agir et de mettre sa vie en péril. Bref des comportements de temps de guerre. On retrouve et ressent le climat général qu’il régnait à cette époque : la peur, l’insécurité, la violence…

Un siècle plus tard, à Londres en 2006, Liv Halston, une jeune femme de 30 ans, une jeune femme torturée qui n’a franchement pas été gâtée par la vie, veuve depuis 4 ans d’un célèbre architecte, David Halton, peine à se remettre du décès de son mari, pigiste de métier. La vie est très onéreuse. Elle a du mal à joindre les deux bouts pour conserver « la maison de verre », comme on l’appelle et que son mari avait construite. C’est tout ce qui lui reste de son défunt mari, avec un tableau qu’elle avait reçu en cadeau de la part de David qui l’avait acheté à une vieille dame en Espagne.

Sa vie est aussi bouleversée par une rencontre, celle de Paul McCafferty, rencontré un soir par hasard dans un bar à un moment où ils souffraient tous les deux de la solitude. Ce qui aurait pu devenir une belle relation est vite tué dans l’œuf. Liv va perdre toute confiance quand elle apprend que Paul travaille pour une société qui s’occupe d’enquêter sur les œuvres d’art volées pendant les deux guerres afin de les restituer à leur propriétaire. Or, « Les yeux de Sophie », fait partie d’une enquête. Les héritiers d’Édouard veulent le récupérer. Chose impossible pour Sophie. C’était un cadeau de David lors de leur voyage de noces en Espagne. Un objet qui la relie à son mari, peu importe sa valeur, c’est affectif pour elle.

Sa vie est bouleversée de plus belle lorsqu’elle découvre la véritable histoire de ce tableau. Comment ce tableau a pu arriver entre les mains de Liv ? Quels liens ces deux femmes d’époques différentes, ont- elles en commun ? Elles ont beaucoup plus en commun qu’un simple tableau.

On se replonge dans l’histoire de l’art, dans les spoliations des Allemands envers les juifs. On y parle non seulement de la Première Guerre, mais aussi de la seconde et de tous les tableaux et objets d’art que Goering avait volés aux juifs et autres prisonniers de guerre.

 

 L’auteur :

Jojo Moyes, de son vrai nom Pauline Sara Jo Moyes, née le 4 août 1969 à Londres en Angleterre, est une journaliste britannique et, depuis 2002, une romancière.

Elle est l’une des rares auteurs à avoir remporté deux fois le prix du livre romantique de l’année, RNA Awards de l’Association des romanciers romantiques.

 Après une carrière variée, y compris le travail de contrôleur ou des transcriptions en braille pour les personnes aveugles pour NatWest ou écrivain pour le Club 18/30, elle a étudié au Royal Holloway (université de Londres) et a obtenu un diplôme de cette université.

En 1992, elle a remporté une bourse financée par le journal The Independent pour suivre le cours de journalisme de troisième cycle à la City University, de Londres. Elle a ensuite travaillé au The Independent durant les 10 années qui ont suivi.

 Elle interrompt sa carrière au The Independent durant un an pour travailler à Hong Kong pour le Sunday Morning Post. Elle interviendra à divers niveaux, elle sera adjointe des nouvelles éditions en 1998, puis correspondante arts et média en 2002.

Jojo Moyes est devenue une romancière à temps plein en 2002, lorsque son premier livre Sous la pluie a été publié.

Elle continue à écrire pour The Daily Telegraph.

Jojo Moyes est l’un des rares auteurs à avoir remporté deux fois le prix du livre romantique de l’année, RNA Awards de l’Association des romanciers romantiques. Elle a d’abord remporté le prix en 2004 pour Arcadia Hotel, et en 2011 pour La Dernière lettre de son amant.

Jojo Moyes vit dans une ferme à Saffron Walden, Essex avec son mari, le journaliste Charles Arthur, et leurs trois enfants.

 En 2013, il a été annoncé que Michelle H.Weber et Scott Neustadler ont été engagés pour écrire une adaptation de « Avant toi ».

Ces romans ont été traduits en onze langues différentes.

Ouvrages

  1. Sous La Pluie, JC Lattès, 2007 (Sheltering Rain, 2002)
  2. Arcadia Hotel, JC Lattès, 2006 (Foreign Fruit, 2003)
  3. The Peacock Emporium, 2004
  4. Les Fiancées du Pacifique, JC Lattès, 2008 (The Ship of Brides, 2005)
  5. La Baie des baleines, JC Lattès, 2012 (Silver Bay, 2007)
  6. Night Music, 2008
  7. The Horse Dancer, 2009
  8. La Dernière lettre de son amant, Milady, 2015 (The last letter from your lover, 2010)9
  9. Avant toi, Milady, 2014 (Me before you, 2012)
  10. Honeymoon In Paris, 2012
  11. Les yeux de Sophie, (The Girl You Left Behind, 2012)
  12. Jamais deux sans toi, Milady, 2014 (The One Plus One, 2014)
  13. Après toi, Milady, 2016 (After you, 2015)
  14. Sous le même toit, Milady, 2017 (Night Music, 2008)

Laisser un commentaire