Ellison Andrea ♦ Les morts ne mentent jamais

Le docteur Samantha « Sam » Owens, médecin légiste en chef de l’Etat du Tennessee, reçoit un coup de fil qui va l’obliger à sortir de la routine dans laquelle elle s’est enfermée depuis la mort dramatique de son mari et de son fils.

En effet, une amie, Eleanor Donovan, l’appelle pour lui demander de pratiquer une seconde autopsie sur son fils Edward, « Eddie », qui a été l’un des rares petits amis que Sam n’ait jamais eu.

Pourquoi un second examen ? Car Eleanor n’arrive pas à croire que son fils, qui était parvenu à rentrer de missions périlleuses en Irak et en Afghanistan et était devenu « hypervigilant », se soit fait bêtement surprendre par un drogué qui en aurait voulu à sa voiture et à son argent. Et Samantha se laisse convaincre. Les mains tremblantes, elle peine à reposer le combiné du téléphone. Ainsi Eddie, son grand amour de jeunesse, est mort – victime d’un banal et tragique vol de voiture.

Les cadavres, Sam les connaît bien : en tant que médecin légiste, elle est habituée à les côtoyer jour après jour, et à en percer tous les secrets. Pourtant, cette fois, elle se sent flancher. Sera-t-elle capable, comme le lui a demandé la mère d’Eddie, d’autopsier le corps de celui qu’elle a autrefois follement aimé ? Elle le devra, par respect pour sa mémoire, et parce que c’est une professionnelle. Et sa détermination est d’autant plus forte que des éléments étranges viennent complexifier l’enquête. Qui a appelé Eddie le jour de sa mort, l’obligeant à prendre sa voiture ? Qui a arraché plusieurs pages de son journal intime ? Mais, surtout, pourquoi ses poumons contiennent-ils du sable ? Sam s’en fait la promesse : elle trouvera une réponse à chacune de ces questions. Car, s’il est quelque chose qu’elle sait avec certitude, c’est que les morts ne mentent jamais…

Cependant, elle aura fort à faire pour découvrir ce qui s’est réellement passé : Entre Susan Donovan, la veuve d’Eddie qui la perçoit comme une « rivale », l’Inspecteur Darren Fletcher en charge de l’enquête sur l’assassinat… et voilà, que les décès suspects de ceux qui s’avèrent être des anciens compagnons d’Eddie s’accumulent ! Qui donc pouvait en vouloir à ces hommes ? Est-ce lié à une mission qu’ils ont accompli ensemble?

 

L’auteur :

J.T. Ellison est née dans la banlieue d’Orlando, en Floride, aux États-Unis. Elle a déménagé dans le Colorado rural à l’âge de quatorze ans, puis à Washington, DC.

Elle écrit aussi sous le nom d’Andrea Ellison à l’étranger (France et Pays-Bas / Belgique)

Elle est diplômée de collège Randolph-Macon Femme avec un  double master en politique et en anglais Creative Writing et un diplôme en économie. Puis elle a reçu une maîtrise de gestion politique de l’ École supérieure de l’ Université George Washington.

Lorsque le conseiller de collège Ellison lui a dit que son écriture n’était pas assez bonne pour être publiée, Ellison a changé d’orientation pour obtenir une maîtrise en beaux-arts et, elle est entrée en politique.

Huit ans plus tard, alors qu’il vivait à Nashville et se remettait d’une blessure au dos, elle a lu la série PREY de John Sandford et a redécouvert son amour de l’écriture.

Après un parcours professionnel brillant, cette ex-conseillère économique nommée par le Président à la Maison-Blanche le Département du commerce, et ex-directrice en marketing pour plusieurs entrepreneurs de la défense et de l’aérospatiale, habituée à évoluer dans les milieux privilégiés de Washington, elle s’est investie avec la même passion dans un domaine qui la passionnait : les recherches sur la médecine légale et sur les enquêtes criminelles. Au point qu’elle est allée jusqu’à travailler avec la police de Nashville et le FBI avant d’écrire l’un de ses romans.

Avec sa série centrée sur le lieutenant Taylor Jackson, elle s’impose comme une spécialiste du thriller d’enquête noir. Elle signe des thrillers nourris de détails réalistes, des récits très efficaces aux univers sombres qui entraînent le lecteur aux côtés d’un personnage récurrent, le lieutenant Taylor Jackson, une femme intrépide qui aime le danger et possède, elle aussi, ses zones d’ombre.

Elle a également co-écrit avec Erica Spindler et Alex Kava sur deux collaborations d’anthologie : Tranches de nuit et Storm Saison.

Andréa Ellison est co-fondatrice de Killer Year, une société interactive composée de 13 auteurs débutants dans l’écriture mystère et suspense dont les livres ont été publiés pour la première fois en 2007. Le groupe s’est attaché à promouvoir les objectifs d’écriture, d’édition et de marketing de ses membres et de la communauté très populaire auprès des lecteurs, des réviseurs et des professionnels de l’édition

Andrea Ellison est membre de plusieurs associations d’écrivains, notamment Mystery Writers of America et International Thrillers Writers.

Elle est aussi la fondatrice d’une maison d’édition indépendante.

En 2015, Andréa Ellison est devenue la co-animatrice de « Nashville Télévision publique » pour une émission littéraire Un mot sur les mots. Ce poste était tenu pendant plus de quarante ans par le journaliste renommé et bibliophile, John Siegenthaler , jusqu’à sa mort en 2014. Cette émission présente des auteurs qui discutent de leurs livres, de l’entreprise d’édition et de leur vie personnelle.

Andréa Ellison est aussi une œnophile amateur. Elle fait équipe avec son chef d’entreprise, Amy Kerr, et a lancé le « Vixen Wine », un blog dédié à toutes les choses relatives au vin.

Andrea Ellison est l’auteur de nouvelles et de romans tous couronnés par la critique. Elle est aujourd’hui publiée dans plus de vingt pays. Ellison vit avec son mari et chatons jumeaux à Nashville.

Les enquêtes de Taylor Jackson :

  • Elles étaient si jolies
  • La signature écarlate (Tu tueras pour moi)
  • Sous le regard de l’ange
  • A l’heure où tombe la nuit
  • L’automne meurtrier
  • Devine qui je suis
  • La caresse de la mort

Laisser un commentaire