Aubenque Alexis ♦ Tu ne manqueras à personne

Voici donc la suite des aventures du lieutenant Davis et de son équipière Veronica.

Après la série de meurtres qui a touché Pacific View les 2 derniers mois, voilà qu’un nouveau meurtre vient troubler la tranquillité de cette petite ville californienne. Un meurtre sordide….

C’est le jour de la rentrée et Raphaël, le fils de Gregory Davis, est quelque peu angoissé. Il ne connait personne au collège Bellamy de Pacific View et il se demande comment il va pouvoir s’intégrer. Or la première personne qu’il aperçoit engluée dans la foule des étudiants, c’est Kelly, son amie Kelly, enfin son ancienne amie car depuis que sa sœur est décédée, elle le fuit.

Mais cette rentrée n’est pas placée sous le signe de la bonne humeur, au contraire.

Lucy, une adolescente mal dans sa peau, est retrouvée morte dans les toilettes, totalement nue, décapitée, la tête sur les genoux, les cheveux teints en vert. Un simulacre macabre du Joker de Batman. Les habitants sont de suite en émoi et chacun se demande qui a pu causer un meurtre d’une telle horreur. L’enquête est confiée au lieutenant Gregory Davis dont le fils Raphael fréquente la même école que la victime, et à son équipière Veronica Bloom.

Faye Sheridan, journaliste au San Francisco Chronicle, apprenant cette découverte veut immédiatement couvrir l’événement. Normalement elle est spécialiste des chroniques de l’Art de vivre, mais l’art de mourir ne la répugne pas. Seulement elle va devoir collaborer avec un envoyé de la maison-mère, Angelo Guadardo, en qui elle n’a absolument pas confiance mais imposé par sa hiérarchie et qui souvent la prend de haut, du moins c’est ce qu’elle imagine. Elle possède sa fierté. Elle sera secrètement aidée durant son enquête par son amant, Ryan, un motard en rupture de ban de la société, recherché par toutes les polices et faisant partie des Hells angel, qui est amené à faire justice dans cette ville où se passe des choses bien étranges et ou des groupes occultes se cachent … Il travaille pour une mystérieuse organisation dont le but est de suppléer les policiers lorsque ceux-ci ont failli dans leurs enquêtes.

 Il revient se cacher dans la caravane de Faye. Les deux amants se retrouvent avec plaisir, tout en sachant que l’épée de Damoclès plane sur la tête de Ryan. Il veut savoir ce qu’est devenue Rosie, une collègue de Faye, disparue depuis des semaines et qui du jour au lendemain alors qu’elle effectuait des recherches, a disparu de la circulation. Il est aussi toujours persuadé que Gregory Davis a tué sa femme Charleen pour capter son héritage.

Les premiers interrogatoires des étudiants révèlent que Lucy n’était guère appréciée par ses condisciples. Une question de physique, car elle détonait parmi les jeunes filles sosies de mannequins délurées. Mégan, sa seule copine en apparence, dévoile toutefois qu’il y a une rumeur de vidéo cochonne qui traînerait et dont Lucy aurait fait les frais. Mégan aussi désavantagée que Lucy accuse Heather d’avoir incité Conrad, un petit connard qu’elle déteste, ce sont ses propres mots, à coucher avec Lucy et de les avoir filmés.

Pour Gregory Davis et Veronica Bloom commence la longue tournée des parents à prévenir ou à interroger. Faye elle aussi, en compagnie de son ange gardien Angelo, s’attelle à la même tâche.

Et bien entendu ils sont, aussi bien Davis que Faye, reçus comme des chiens dans des jeux de quilles. D’un côté ceux qui ont perdu leur fille, de l’autre ceux qui n’acceptent pas que leur progéniture, bien sous tous rapports, soit soupçonnée. On fait partie de la bonne société ou pas. Cette histoire de vidéo est toutefois contrebalancée lorsqu’un nom est avancé, celui d’un professeur.

A côte de l’enquête, nous avons droit à la vie privée des protagonistes : Gregory doit faire face à un deuil et un souvenir douloureux qui mettent en péril sa famille et surtout ses enfants. Il a la fibre paternelle, c’est certain, mais comment doit-on s’y prendre avec un garçon qui entre dans l’adolescence et une fillette joyeuse et innocente, qui ne voit pas la vie de la même manière que les adultes ? Ce papa est quelqu’un de très attachant, car en dehors de son travail qui prend presque toute la place dans sa vie, il aime ses enfants d’un amour démesuré. Davis fait des cauchemars récurrents concernant Charleen, et il va découvrir une pièce secrète dans le grenier, pièce dans laquelle sont entreposés des tableaux peints par Charleen.

Quant à Faye, elle doit faire face à un amour passionnel qui la détruit petit à petit.

 

L’auteur :

Alexis Aubenque est un auteur français de thriller et de science-fiction, né le 23 décembre 1970 à Montpellier.

Après une maîtrise en sciences économiques, il décide de changer radicalement de cap, et se tourne vers l’écriture.

En 2000, il devient libraire à la FNAC dans le secteur Polars-SF, c’est par le biais d’un de ses auteurs préférés de SF, Dan Simmons, qui écrit aussi dans le genre policier, qu’il va découvrir un autre monde…

Pourtant, son goût particulier pour le « Space Opera » et un manque d’auteurs dans le domaine, malgré une demande pressante d’un public de fanatiques, le conduisent  à écrire un dyptique : « La chute des Mondes », space-opéra se déroulant au XXVIIe siècle dans une fédération galactique regroupant 250 mondes habités, publié en 2002, suivi de « État de guerre » en 2004 (qui lui vaut le « Prix Razzie 2004 » du pire roman francophone décerné par la revue spécialisée Bifrost).

Cette saga en 2 tomes était (est toujours) pourtant une œuvre intéressante car très abordable, même (et surtout) pour les apprentis-lecteurs de science-fiction, mais pas seulement. Dans son univers, il y dresse plusieurs planètes qui ont chacune une identité, un régime, une politique différente. Ainsi on bascule d’un univers futuriste à un monde médiéval en passant par des sociétés religieuses ou totalitaires… Un exercice de style pour le jeune auteur qui jongle ainsi entre Science-Fiction et Fantasy, un hommage aussi à une génération perdue d’auteurs de Science-Fiction, issus de la feue collection Anticipation (Fleuve Noir), une aberration (bien évidemment) pour des journaleux snobinards, mais une belle initiation à l’imaginaire pour le lecteur.

Il  veut prouver que la Science-Fiction française peut rivaliser avec celle des pays anglo-saxons, et dès 2006, il entame une série, reprenant les thèmes majeurs de « La chute des mondes » intitulé « L’Empire des étoiles », à savoir la réapparition d’un société féodale dans un univers futuriste où l’humanité a depuis longtemps quitté la Terre pour s’installer sur de nouvelles planètes.

Comparée par l’éditeur aux grandes sagas du genre « Star wars », ce cycle compte aujourd’hui 8 tomes, parus entre 2006 et 2008.

En 2008, il a arrêté la science-fiction pour se lancer dans le domaine du thriller avec sa série « River Falls », qui met en scène le shérif Mike Logan, shérif de Seattle en remplacement pour un an dans le petit patelin américain de River Falls. Un roman dans lequel il situe l’action aux États-Unis, Les Rocheuses plus précisément, et dans le siècle… présent, avec des personnages plus réels que ceux qu’il a pour habitude de faire évoluer dans les mondes parallèles du Futur.

En 2009, ce changement est récompensé par le prestigieux « prix Polar » du Salon Polar & CO de Cognac pour le second tome de la série River Falls.

Il enchaîne à partir de 2011 avec la série « Nuits Noires à Seattle », qui met toujours en scène le shérif Logan mais de manière secondaire, et met en avant ses lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson déjà présents dans la première série. Mais il enchaîne aussi avec Canyon Creek et Stone island, des romans « one shot » aux éditions du Toucan. Les disparues de Louisiane, également aux éditions du Toucan, est paru en juin 2014.

En 2015, « Tout le monde te haïra » marque son grand retour au thriller pur et dur. Son univers a souvent été comparé à celui d’Harlan Coben pour son sens du suspens, la nervosité de son écriture et la force de ses personnages.

Œuvre :

Cycle La Chute des Mondes :

  • La Chute des mondes, 2002
  • État de guerre, 2004

Cycle L’Empire des Étoiles :

  • L’Empire perdu, 2006
  • Le Réveil des Titans, 2006
  • L’Odyssée de Klark, 2006
  • Hyperborea, 2006
  • La Geste des chevaliers, 2007
  • Les Rescapés du Kraken, 2007
  • L’Agent de sa Majesté, 2007
  • Bons baisers de l’Espace, 2008
  • Le Retour de Klark, 2008

Série River Falls :

  • 7 jours à River Falls, 2008
  • Un automne à River Falls, 2009 – Ce livre a reçu le Prix POLAR 2009 lors du 14ème Salon POLAR & CO de Cognac, le 16/10/2009
  • Un noël à River Falls, 2010

Série Nuits Noires à Seattle :

  • Charité bien ordonnée, 2011
  • Pour le bien des enfants, 2013
  • Né pour être sauvage, 2014

Série Jack Turner :

  • Stone Island, 2013
  • Le secret de Stone Island, 2014

Autres romans :

  • Canyon Creek, 2012
  • Les disparues de Louisiane, 2014
  • Tout le monde te haïra, 2015
  • Ne crains pas la faucheuse, 2015
  • Tu ne manqueras à personne, 2016

Laisser un commentaire