Ledig Agnès ♦ Juste avant le bonheur

Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu de trois ans est caissière dans un supermarché. Ses parents lui ayant tourné le dos dès qu’elle s’est retrouvée enceinte et le petit ami, lui, a aussitôt pris ses jambes à son cou.

Elle connait des hauts et des bas, surtout des bas, d’ailleurs. Son boulot de caissière ne lui plaît pas du tout, il ne lui sert qu’à payer les factures et à se nourrir. Qui plus est, son patron est un véritable tyran.

Elle attire l’attention d’un client, Paul, quinquagénaire, aisé, à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne.

Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme.

Gaieté et optimisme reviennent grâce à l’attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, un évènement tragique survient. Une chaîne de soutien, d’affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l’espoir d’un nouvel amour, ainsi qu’une bonne dose d’intelligence et d’humour peuvent réussir ce miracle.

L’auteur :

Agnès Ledig est une romancière française née en 1973.

Elle est avant tout sage-femme libérale en Alsace, l’épouse d’un agriculteur normand et la mère de trois enfants.

Pour répondre aux questions que posaient tous ceux qui se préoccupaient de Nathanaël souffrant d’une leucémie en 2005, elle a tenu un bulletin hebdomadaire pour informer son entourage de l’évolution de l’état de santé de son fils. Des pages et des pages de doutes, d’espoirs, de rires, de larmes, de petites joies partagées et de courage… celui d’un petit garçon de 5 ans… Un professeur de médecine qui suivait l’enfant lui a révélé son don de transmission et l’a encouragée à écrire. Touché par ces textes, le professeur suggère à Agnès Ledig de ne pas « laisser ça dans un tiroir ».

Quand il est parti, du courage, il m’en a fallu pour sortir la tête de l’eau, mais je lui avais promis… alors j’ai écrit ce que j’avais au fond du cœur… J’ai aimé écrire, et je ne me suis plus jamais arrêtée…

En 2010, à 37 ans, elle participe sur internet à un concours organisé par le magazine Femme actuelle. Sur 600 manuscrits, celui de Marie d’en haut est retenu et publié. En 2011, Marie d’en haut est sélectionnée pour être le coup de cœur des lectrices du prix Femme actuelle. Premier roman édité. Succès national. Grande émotion.

Quatre mois plus tard, elle est contactée par Albin Michel… Elle propose Juste avant le bonheur, qui sort en mai 2013. Il obtient quelques semaines après le prix “Maison de la presse” et atteint en 1 an plus de 130 000 ventes. Incroyable…

« Marie d’en haut », a remporté le « coup de cœur des lectrices » de « Femme actuelle ».

« Juste avant le bonheur » (Albin Michel, 2013) a remporté le prix Maison de la Presse.

« Pars avec lui » paraît en 2014, et son dernier roman, « On regrettera plus tard », paraît en 2016, aux éditions Albin Michel.

 

 

Bibliographie

  • 2011 : Marie d’en haut est publié aux Nouveaux Auteurs et remporte le prix « coup de cœur des lectrices » du roman Femme Actuelle Il se vend à 15 000 exemplaires et pourrait être porté à l’écran par Sandrine Bonnaire.
  • 2013 : Juste avant le bonheur est publié chez Albin Michel et reçoit le prix Maison de la Presse.
  • 2014 : Pars avec lui, Albin Michel.
  • 2016 : On regrettera plus tard, Albin Michel.
  • 2017 : De tes nouvelles, Albin Michel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire