Bouysse Franck ♦ Grossir le ciel

L’abbé Pierre vient de mourir. Gus ne saurait dire pourquoi la nouvelle le remue de la sorte. Il ne l’avait pourtant jamais connu, cet homme-là, catholique de surcroît, alors que Gus est protestant.

Mais sans savoir pourquoi, c’était un peu comme si l’abbé faisait partie de sa famille, et elle n’est pas bien grande, la famille de Gus. En fait, il n’en a plus vraiment, à part Abel et Mars. Mais qui aurait pu raisonnablement affirmer qu’un voisin et un chien représentaient une vraie famille ? Juste mieux que rien. C’est justement près de la ferme de son voisin Abel que Gus se poste en ce froid matin de janvier avec son calibre seize à canons superposés. Il a repéré du gibier. Mais au moment de tirer, un coup de feu. Abel sans doute a eu la même idée? Non.

Longtemps après, Gus se dira qu’il n’aurait jamais dû baisser les yeux. Il y avait cette grosse tache dans la neige. Gus va rester immobile, incapable de comprendre. La neige se colore en rouge, au fur et à mesure de sa chute. Que s’est-il passé chez Abel ?

L’auteur :

Franck Bouysse, né le 5 septembre 1965 à Brive-la-Gaillarde, est un écrivain français, auteur de nombreux romans policiers.

Enseignant en biologie dans un lycée technique à Limoges, il se lance en 2004 dans l’écriture avec la publication du roman La Paix du désespoir, roman dans lequel il s’attache déjà à la psychologie de ses personnages.

Il récidive quelques années plus tard, en 2007, il publie L’Entomologiste, le premier de ses nombreux romans noirs, publié chez un éditeur limougeaud Lucien Souny. Sur ce roman, l’auteur explique que « l’intrigue ne lui sert que de prétexte pour la mettre au service de ses personnages de la vie courante, afin d’étudier leur psychologie ».

Dès 2008, paraît « Le Mystère H. », chez Les Ardents Éditeurs, jeune maison d’éditions de Limoges.

Avec ce titre, il entame une trilogie avec un « roman d’aventure qui revisite les grands mythes des romans noirs autour de la figure énigmatique du personnage de H. L’intrigue se situe à la fois dans les villes de Limoges et… à Londres, où se déroule plus précisément le second opus paru en mars 2010, « LHondres ou les ruelles sans étoiles« .

Passionné de BD et de photographie, Franck Bouysse a déjà écrit des textes s’y rapportant et dans ces deux romans de la série H., « des balises de lumière au milieu de l’encre noire contribuent à donner une ambiance hypnotique», ce sont les aquarelles réalisées par un autre passionné « d’atmosphères fin de siècle », Pierre Demarty.

Franck Bouysse se fait connaître dans les salons régionaux du Livre et participe à des séances de lecture. Il a participé avec « L’entomologiste » au Festival International du film policier de Liège 2009, qui remet chaque année « Le Prix de la Plume de Cristal ». Tout en poursuivant l’écriture du troisième opus de H, il songerait à donner une suite à L’entomologiste, histoire de retrouver le capitaine Jacques Belony et le lieutenant Marie Dalençon, les personnages auxquels il a donné vie et s’est attaché.

Il réalise également les dossiers introductifs de l’intégrale BD de Théodore Poussin (par Frank Le Gall) et participe çà et là à divers projets collectifs.

 

Œuvre :

            Romans

                        Trilogie H :

  • Le Mystère H., ill. de Pierre Demarty, 2008

            – Lhondres ou Les Ruelles sans étoiles, ill. de Pierre Demarty, 2010

            – La Huitième Lettre, 2012

Autres romans

  • L’Entomologiste, 2007
  • Noire porcelaine, 2013
  • Vagabond, 2013
  • Oxymort. Limoges : requiem en sous-sol, 2014
  • Pur-Sang, 2014
  • Grossir le ciel, 2014 – réédité Le Livre de poche, 2015

            – Prix Polar Michel-Lebrun 2015

            – Prix Polars Pourpres 2015

            – Prix des lecteurs de Villeneuve-Lès-Avignon 2015

            – Prix sud-ouest du polar (Gradignan) 2016

  • Plateau, 2015
    • Prix Chapel (Belgique) 2016
    • Prix des lecteurs de la ville de Brive 2016

Ouvrages sur le Limousin

  • Et soudain, histoires vraies en Limousin, 2012
  • Femmes d’exception en Limousin 2014

Enregistrer

Laisser un commentaire