Ellison Andrea ♦ La signature écarlate

La signature écarlateLa signature écarlate est la deuxième enquête du lieutenant Taylor Jackson.

A Nashville, personne n’a oublié la série de crimes qui ont terrifié la ville : dix jeunes femmes victimes d’un meurtrier sadique.

Dix jeunes femmes au teint d’albâtre et aux cheveux de jais, aux lèvres outrageusement maquillées de rouge.

Vingt ans plus tard, la ville est de nouveau plongée dans la peur tandis que quatre nouvelles victimes sont découvertes, tuées exactement selon le même rituel. Pour les enquêteurs, il n’y a aucun doute : ces crimes portent la signature sanglante du même tueur. Mais pour Taylor Jackson, le lieutenant chargé de l’enquête, l’affaire va prendre une tournure plus personnelle : un détail dans le profil de l’assassin a en effet réveillé des souvenirs enfouis au plus profond d’elle-même.

Taylor Jackson était une jeune adolescente quand « Blanche Neige » a fait parler de lui, 10 meurtres de jeunes filles au teint d’albâtre, aux cheveux noirs et lèvres rouges. Le temps a passé Taylor est devenue flic à Nashville et est sur le point de se marier avec John Baldwin, profileur au FBI, quand « Blanche Neige » semble à nouveau faire parler de lui. Très vite 3 meurtres sont commis, il semblerait qu’ils aient à faire à un imitateur mais est-ce bien certain ?

Parallèlement, son père disparaît en mer, ce père dont elle se sent très différente, ils ont des chemins diamétralement opposés. Il a choisi la mafia et depuis l’enfance de Taylor, elle a des souvenirs diffus des liens privilégiés de son père avec la pègre.

Des souvenirs qui lui font croire qu’elle a fréquenté de près le tueur. Pire encore : le portrait du suspect correspond point pour point à celui d’un notable de Nashville. Un homme qu’elle connaît bien, car il correspond point pour point à son père !

Dans ce deuxième roman où l’on retrouve le lieutenant Taylor Jackson, Andrea Ellison fait une nouvelle fois preuve d’un art consommé du suspense et s’impose comme une spécialiste du thriller. Dès les premières pages, le lecteur, happé par l’intrigue, sent l’angoisse monter jusqu’au dénouement, surprenant. Le premier roman de la série a été publié dans la collection Mira sous le titre Elles étaient si jolies.

Roman déjà publié sous le titre Tu tueras pour moi en 2009.

L’auteur :

andrea-ellison_J.T. Ellison est née dans la banlieue d’Orlando, en Floride, aux États-Unis. Elle a déménagé dans le Colorado rural à l’âge de quatorze ans, puis à Washington, DC.

Elle écrit aussi sous le nom d’Andrea Ellison à l’étranger (France et Pays-Bas / Belgique)

Elle est diplômée de collège Randolph-Macon Femme avec un  double master en politique et en anglais Creative Writing et un diplôme en économie. Puis elle a reçu une maîtrise de gestion politique de l’ École supérieure de l’ Université George Washington.

Lorsque le conseiller de collège Ellison lui a dit que son écriture n’était pas assez bonne pour être publiée, Ellison a changé d’orientation pour obtenir une maîtrise en beaux-arts et, elle est entrée en politique.

Huit ans plus tard, alors qu’il vivait à Nashville et se remettait d’une blessure au dos, elle a lu la série PREY de John Sandford et a redécouvert son amour de l’écriture.

Après un parcours professionnel brillant, cette ex-conseillère économique nommée par le Président à la Maison-Blanche le Département du commerce, et ex-directrice en marketing pour plusieurs entrepreneurs de la défense et de l’aérospatiale, habituée à évoluer dans les milieux privilégiés de Washington, elle s’est investie avec la même passion dans un domaine qui la passionnait : les recherches sur la médecine légale et sur les enquêtes criminelles. Au point qu’elle est allée jusqu’à travailler avec la police de Nashville et le FBI avant d’écrire l’un de ses romans.

Avec sa série centrée sur le lieutenant Taylor Jackson, elle s’impose comme une spécialiste du thriller d’enquête noir. Elle signe des thrillers nourris de détails réalistes, des récits très efficaces aux univers sombres qui entraînent le lecteur aux côtés d’un personnage récurrent, le lieutenant Taylor Jackson, une femme intrépide qui aime le danger et possède, elle aussi, ses zones d’ombre.

Elle a également co-écrit avec Erica Spindler et Alex Kava sur deux collaborations d’anthologie : Tranches de nuit et Storm Saison.

Andréa Ellison est co-fondatrice de Killer Year, une société interactive composée de 13 auteurs débutants dans l’écriture mystère et suspense dont les livres ont été publiés pour la première fois en 2007. Le groupe s’est attaché à promouvoir les objectifs d’écriture, d’édition et de marketing de ses membres et de la communauté très populaire auprès des lecteurs, des réviseurs et des professionnels de l’édition

Andrea Ellison est membre de plusieurs associations d’écrivains, notamment Mystery Writers of America et International Thrillers Writers.

Elle est aussi la fondatrice d’une maison d’édition indépendante.

En 2015, Andréa Ellison est devenue la co-animatrice de « Nashville Télévision publique » pour une émission littéraire Un mot sur les mots. Ce poste était tenu pendant plus de quarante ans par le journaliste renommé et bibliophile, John Siegenthaler , jusqu’à sa mort en 2014. Cette émission présente des auteurs qui discutent de leurs livres, de l’entreprise d’édition et de leur vie personnelle.

Andréa Ellison est aussi une œnophile amateur. Elle fait équipe avec son chef d’entreprise, Amy Kerr, et a lancé le « Vixen Wine », un blog dédié à toutes les choses relatives au vin.

Andrea Ellison est l’auteur de nouvelles et de romans tous couronnés par la critique. Elle est aujourd’hui publiée dans plus de vingt pays. Ellison vit avec son mari et chatons jumeaux à Nashville.

Les enquêtes de Taylor Jackson :

  • Elles étaient si jolies
  • La signature écarlate (Tu tueras pour moi)
  • Sous le regard de l’ange
  • A l’heure où tombe la nuit
  • L’automne meurtrier
  • Devine qui je suis
  • La caresse de la mort

Les enquêtes de Samantha Owens :

  • Les morts ne mentent pas
  • Retiens ton souffle
  • Laisse parler les morts

Enregistrer

Laisser un commentaire