Abel Barbara ♦ Après la fin

Après la finSuite du roman : « Derrière la haine ».

La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là.

Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames?

Tiphaine et Sylvain Geniot vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux…

Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David Brunelle qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée.

Nous sommes donc huit ans après la fin du thriller « Derrière la haine » et les drames en série qui ont touché le couple et l’enfant du couple Laëtitia et David Brunelle, Milo, qui a été recueilli par les Geniot après la mort de ses parents, anciens amis de ceux-ci. « Anciens » car c’est la sulfureuse et diabolique et folle et névrosée Typhaine Geniot qui a provoqué leur mort. Personne, évidemment, ne s’en est douté, tellement cette femme a été manipulatrice.

Aujourd’hui leur couple bat de l’aile. L’amour entre Tiphaine et Sylvain est vacillant. Tiphaine est restée encore manipulatrice. Son équilibre mental est très fragile. Elle a beaucoup évolué, mais malheureusement pas forcément en bien. Elle est toujours aussi machiavélique, malsaine, mais malgré tout pleine d’idées. Elle sait toujours autant manipuler les évènements pour les faire tourner en sa faveur. L’ambiance est très tendue chez eux, et pas seulement parce que Milo, du haut de ses quinze ans, est un ado taciturne et revêche et que l’élever n’est pas une partie de plaisir. Car, malgré l’amour et l’attention du couple, Milo maintenant adolescent, semble s’être enfermé dans un monde de solitude, persuadé de la sorte de contrer une terrible malédiction qui provoque la mort de tous les êtres qu’il aime.

Le lourd secret que partagent Tiphaine et Sylvain les lie autant qu’il les fait sombrer ensemble. Sylvain reste aux côtés de sa femme, pour le meilleur mais surtout pour le pire. Le drame qu’ils ont vécu a eu raison de leur couple. Il aimerait partir mais se sent enchaîné à sa femme: complices un jour, complices toujours… On sent une grande lassitude chez lui, et lorsque Tiphaine frôle de nouveau le pétage de plomb, il se demande avec raison s’il aura encore la force de subir tout cela.

Une nouvelle voisine Nora, 44 ans, belle nana typée de l’Afrique du Nord, et qui attirera Sylvain, est venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec ses deux enfants : Inès, 13 ans qui va sympathiser avec Milo qui tombera amoureux d’elle, et Nassim, un petit garçon de 7 ans, qui rappelle à Tiphaine son fils maxime décédé… Les maléfiques tentacules de Tiphaine s’enroulent inexorablement autour de la belle femme et …de son gamin.

Nora qui est séparée de son mari Alexis Renard, avocat, homme impitoyable, jaloux, mauvais et surtout possessif, qui va créer un vent violent de panique sur ce petit monde de la rue Edmond-Petit. Ce brillant avocat très intuitif va mettre son nez dans un passé qui n’est pas si bien enterré et dénicher des éléments plutôt embarrassants. Il découvre qu’il a été à l’époque l’avocat commis d’office de David, le père biologique de Milo. Cette affaire lui trotte dans la tête bien malgré lui et il se sent presque l’envie de rouvrir le dossier, sauf que tout ne va pas se passer comme prévu…

L’auteur :

barbara-abelBarbara Abel, née le 3 décembre 1969 à Bruxelles, est une auteure belge de roman policier. Elle a collaboré à l’émission « Cinquante Degrés Nord » diffusée sur Arte Belgique et la RTBF.

À 15 ans, Barbara Abel suit des cours de théâtre à l’Académie d’Etterbeek (Belgique). Elle étudie ensuite à l’Université libre de Bruxelles et y obtient une licence en philologie romane, puis suit les cours d’interprétation du Passage à Paris.

Elle exerce un certain temps le métier de comédienne et participe à des spectacles de rue.

Avec son compagnon Gérard Goffaux, elle écrit sa première pièce de théâtre à 23 ans, « L’Esquimau qui jardinait », montée sur des scènes bruxelloises et au Festival de théâtre de Spa (Belgique).

Après avoir publié quelques textes en revues, en 2002 son premier roman L’instinct maternel, est lauréat du Prix du roman policier de Cognac avant d’être sélectionnée par le jury du Prix du Roman d’Aventure pour Un bel âge pour mourir.

Ses récits de suspense évoquent souvent des milieux familiaux étouffants où germent délits et folie.

Elle assure également des chroniques culturelles diffusées sur Arte Belgique. Elle a collaboré à l’émission « Cinquante Degrés Nord » diffusée sur Arte Belgique et la RTBF.

Son roman Un bel âge pour mourir, paru en 2003, a été adapté pour France 2 avec Marie-France Pisier et Émilie Dequenne dans les rôles principaux.

S’ensuivent « Duelle » en 2005, « La Mort en écho » en 2006, « Illustre Inconnu » en 2007, « Le Bonheur sur ordonnance » en 2009, « La Brûlure du chocolat «  en 2010, « Derrière la haine » en 2012 – Prix des lycéens de littérature belge 2015, « Après la fin » en 2013 (qui est la suite de Derrière la haine) et « L’innocence des bourreaux » en 2015.

Aujourd’hui, ses romans sont traduits en allemand, en espagnol et en russe…

Œuvre :

Romans

  • L’Instinct maternel, 2002
  • Un bel âge pour mourir, 2003
  • Duelle, 2005
  • La Mort en écho, 2006
  • Illustre Inconnu, 2007
  • Le Bonheur sur ordonnance, 2009
  • La Brûlure du chocolat, 2010
  • Derrière la haine, 2012
  • Après la fin, 2013
  • L’Innocence des bourreaux, 2015

Littérature d’enfance et de jeunesse

Série Jennifer

  • Je vous salue Jennifer, tome 1, 2008 (en collaboration avec Gérard Goffaux)
  • Je vous salue Jennifer, tome 2, 2010 (en collaboration avec Gérard Goffaux)

Prix et récompenses

  • Prix du roman policier du festival de Cognac 2002 pour L’Instinct maternel
  • Prix des lycéens de littérature belge 2015 pour Derrière la haine
  • Prix du Polar Découverte Les Petits Mots des Libraires pour L’innocence des bourreaux

Enregistrer

Laisser un commentaire