Howard Linda ♦ Le disparu de San Pablo

le-disparu-de-san-pabloUne jeune maman sur un marché mexicain… L’attaque d’un commando mafieux qui lui arrache son nourrisson. Elle est poignardée lorsqu’elle tente de se défendre mais réussit toutefois à blesser gravement l’un de ses adversaires à l’œil… L’enquête infructueuse… Le divorce…

Après une lutte contre la mort, elle met tout en œuvre pour retrouver son fils et monte une association pour retrouver cet enfant qu’elle ne peut oublier, sans lequel elle ne peut vivre.

Après dix ans de vaines recherches, de désillusions et de solitude, Milla Edge est devenue une spécialiste des interventions musclées dans les cas d’enlèvements. Son mariage n’a pas tenu le choc et elle s’est peu à peu éloignée de sa propre famille, qui lui reproche de ne pas accepter la perte de son fils.

Elle a créé une association qui s’emploie à retrouver les enfants disparus et est entièrement dévouée à cette cause. C’est devenu une autre femme. Solitaire, elle a appris à se battre et à tenir une arme. Elle s’est aguerrie, a appris à manipuler les armes, et n’a jamais perdu l’espoir de retrouver son fils Justin.

Un jour une piste la mène sur la piste du kidnappeur auquel elle a crevé un œil. Son unique piste est un certain Diaz, contre lequel tout le monde l’a mise en garde.  » Le chercher, c’est chercher la mort !  » lui murmure-t-on. Il s’agirait d’un tueur, d’un mercenaire au regard de cobra. Mais Milla n’aura pas à débusquer cet homme à la séduction féline, car c’est lui qui viendra à elle… Il finit par se présenter lui-même à elle et accepte de l’aider dans sa quête. Et c’est aux côtés de cet homme sombre et énigmatique qu’elle va peu à peu découvrir la vérité.

L’auteur :

Linda HowardLinda Howard, de son vrai nom Linda S. Howington est née le 3 août 1950 à Alabama aux Etats Unis. Elle a commencé à écrire à l’âge de neuf ans. Elle a écrit pendant vingt ans pour son propre plaisir.

Elle a fréquentée une petite école de campagne, puis un petit lycée où elle était la seule à étudier le journalisme.

Elle a très vite arrêté ses études pour travailler en tant que secrétaire dans une entreprise de transport routier. Ce qui a, d’après elle, grandement amélioré sa connaissance des gens en général et des hommes en particulier. C’est là qu’elle a rencontré son mari Gary F. Howington.

Mais durant cette période, ce qu’elle aimait le plus, c’était écrire. Ce qu’elle faisait avant de partir travailler et en fin de journée après avoir accompli toutes les tâches ménagères.

Avec leurs économies, ils ont acheté un bateau en 1979 pour que son mari aille à la pêche et participe à des concours.

Un jour pourtant, écrire est devenu plus lucratif que son emploi de secrétaire et lui demandait beaucoup plus de temps. Elle décida donc de quitter son emploi pour se consacré complètement à l’écriture.

Lorsqu’elle a quitté son emploi, il a fait de même pour devenir pêcheur à plein temps. Il voyage à travers tout le pays pour participer aux tournois du circuit professionnel de pêche et la plupart du temps, elle va avec lui, travaillant sur son ordinateur portable.

Son premier ouvrage « Tout ce qui brille » a été publié en 1982

Auteur d’une trentaine de romans figurant fréquemment parmi les best-sellers du « New York Times », elle a reçu de nombreux prix et a vendu plus de dix millions d’exemplaires partout dans le monde.

Elle a remporté la Romance Writers of Achievement Award en Amérique Carrière 2005

Ils vivent dans une grande ferme à Gadsden en Alabama où ils élèvent du bétail et où ils ont deux chiens, des golden retrievers. Ils ont eu trois enfants et ont trois petits enfants.

Laisser un commentaire