Link Charlotte ♦ Une femme surveillée

Une femme surveilléeGillian et Tom Ward mènent une vie confortable dans les environs de Londres, en compagnie de leur fille de 12 ans, Becky. Gillian s’ennuie un peu dans son rôle de femme au foyer et maman, même si son amie Tara, procureur, est toujours là pour l’épauler ou la distraire.

Lorsque John, entraîneur de handball de Becky, une belle bête virile, un séducteur qui redoute la sédentarisation tant géographique que sentimentale, lui avoue son amour pour elle, Gillian franchit le pas de l’adultère, sans tenir compte d’une accusation de harcèlement qui l’a obligé quelques années auparavant, à interrompre sa carrière au sein de la Metropolitan police.

Une vie parfaite aux yeux de Samson Segal, son voisin, un homme de 35 ans, au chômage. Il cohabite difficilement avec son frère et sa belle-sœur, dans une maison héritée de sa mère. Timide, maladroit, peu aidé par son physique banal, rougissant et bégayant facilement, il ne parvient pas à trouver une copine, et ne sachant comment utiliser son temps libéré par l’absence de travail, se promène, épie ses voisins et surtout voisines. Obsédé par Gillian, ce marginal passe ses journées à la suivre et à épier ses moindres faits et gestes. Quand Tom, le mari de Gillian, est retrouvé mort dans leur maison, tué par l’arme ayant servi aux meurtres des deux vieilles dames, tous les soupçons se portent sur Samson, le guetteur.

C’est le moment de parler du policier chargé de l’enquête : l’inspecteur Fielder, qui n’occupe pas le devant de la scène dans ce roman. En effet, bien loin des techniques scientifiques habituellement utilisées qui ne semblent pas être parvenues à sa compétence, Fielder fonctionne à l’intuition, il émet des hypothèses en trouvant sa coéquipière très séduisante.

 L’auteur :

Charlotte LinkCharlotte Link, née le 5 Octobre 1963 à Frankfurt sur Le Main, est un allemand écrivain. Elle est parmi les auteurs contemporains qui ont le mieux réussis dans l’écriture de romans écrits en allemand, avec plus de 12 millions d’exemplaires vendus !

Charlotte est la fille d’un écrivain allemand connu bien et journaliste, Almuth Link .

À l’âge tendre de 14 ans, elle a commencé à commettre prose sur le papier. Deux ans plus tard, elle a écrit son premier ouvrage, « Die schöne Helena », « La Belle Hélène ». Il lui a fallu trois ans et est devenu un succès immédiat.

Depuis, elle a dominé la littérature de divertissement de l’Allemagne. Elle est connue autant pour ses romans sur la vie contemporaine que pour les romans policiers psychologiques à la manière anglaise. Les livres Sturmzeit, Wilde Lupinen et Die Stunde der Erben forme une trilogie. Ceux-ci, entre autres, ont été filmés pour la série TV pour la chaîne de télévision allemande ZDF .

Son roman, Am Ende des Schweigens a été nominé en 2004 pour la fiction catégorie de la Deutsche Bücherpreis (Prix du Livre Allemand), tandis que son livre Die Rosenzüchterin, publié en 2000, est resté pendant plusieurs semaines au sommet du Spiegel liste des bestsellers.

En plus des recherches précises, l’auteur attache une grande importance à la description des personnages complexes et contradictoires.

Charlotte Link vit maintenant avec son partenaire et son chien dans Wiesbaden . Elle est un membre actif de la PETA et travaille pour les chiens de la rue de la Turquie et l’Espagne .

En 2007, Charlotte Link a reçu le Feder Goldene , (Golden Feather), pour ses réalisations littéraires. À ce jour, sept de ses romans de Charlotte Link ont été adaptés à la télévision.

Charlotte Link, digne héritière de Mary Higgins Clark ou Patricia Mc Donald est la parfaite représentante de la version la plus lisse du genre : le suspense psychologique féminin, avec ses héroïnes féminines, ses victimes féminines, ses auteurs féminines, et ses lectrices bien logiquement féminines.

Laisser un commentaire