13 auteurs ♦ 13 à table

13 à table13 des plus grands auteurs actuels pour 13 nouvelles centrées autour d’un thème commun : un repas.Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues… Du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette. Souvenirs d’enfance, vie commune, haine larvée ou avouée.

13

13 à table est vraiment d’excellente facture : de vraies belles histoires, aux ingrédients variés, aux goûts prononcés et fort bien cuisinés. De quoi véritablement sustenter tous les palais. Oui, quelles variétés de saveurs :

– aigre avec Françoise Bourdin et son repas de famille qui vire aux règlements de comptes…

– saignante avec Maxime Chattam, parfaitement en phase avec son univers habituel : Un homme atteint d’une tumeur et en obésité morbide vient consulter un psy pour un problème assez particulier…

– digne des grands chefs pour Alexandra Lapierre, et sa belle conclusion : Un homme invite son patron à dîner chez lui car sa femme est censée être un cordon bleu. Sauf que la femme ne sait pas du tout cuisiner. Le couple tente un stratagème pour se sortir de cette situation…

– partageuse pour Agnès Ledig et son histoire à la belle ambiance nostalgique : C’est l’histoire d’une femme qui élève seule son fils. Un jour, alors qu’il a très faim, un inconnu lui donne un morceau de pain…

– intimiste pour Gilles Legardinier, avec son récit autobiographique qui nous narre deux de ses souvenirs forts : L’auteur a décidé d’écrire deux anecdotes sur sa vie. La première est touchante. La situation de la seconde histoire est un peu dérangeante.

– à l’ancienne pour Pierre Lemaitre et son papy si touchant : Un homme veuf prend l’initiative d’inviter sa famille pour leur confectionner un repas. Mais ses préparatifs vont s’avérer plus difficiles que ce qu’il pensait…

– acrimonieuse avec Marc Levy, mais qui subitement se transforme à merveille en bouche : Deux hommes sont enfermés et dialoguent sur leur méprise de l’un et de l’autre…

– classique pour Guillaume Musso, proche de son univers habituel : Une femme hospitalisée a la charmante visite d’un médecin très sympathique qui lui propose de lui apporter un repas plus appétissant qu’un repas d’hôpital. Elle se repose en attendant, mais à son réveil elle va aller de surprise en surprise…

– mélancolique pour Jean-Marie Périer et cette histoire de retrouvailles étranges : Jules et Jim sont deux amis de longue date qui ne se sont pas revus depuis des années suite à une dispute. Un repas est organisé pour tenter des retrouvailles au milieu d’autres personnes…

– piquante pour Tatiana de Rosnay, et ce repas de mariage qui finit en beauté (mais pas pour tout le monde) : Monique subit le stress des préparatifs du mariage de sa fille. Sa belle-mère qui ajoute son grain de sel ne va pas arranger les choses…

– qui reste longuement en bouche avec Eric-Emmanuel Schmitt, et cette histoire si émouvante que j’en ai eu la larme à l’œil : L’histoire d’un clochard et de Reine sa chienne…

– poissonnière pour Franck Thilliez, avec ce beau récit à message, assez éloigné de son univers habituel : Un vieux couple de passionnés part camper pour admirer les grizzlis avant leur hibernation… Plus on avance dans cette histoire et plus on sent le danger qui guette…

– en sauce pour Bernard Werber, qui termine joyeusement l’ouvrage sur un ton drolatique : Une histoire de langoustes…

Laisser un commentaire