Link Charlotte ♦ L’enfant de personne

L'enfant de personneUn soir de juillet 2008, Amy Mills, étudiante dans une ville côtière du Yorkshire, qui fait du baby-sitting le mercredi soir pour rejoindre les deux bouts, est sauvagement assassinée, le crâne fracassé contre un mur.

Quelques mois plus tard, non loin de là, on retrouve dans un ravin le corps d’une septuagénaire, Fiona Barnes, femme de tête, froide et calculatrice, dont la tête a été écrasée à coups de pierre. Le mode opératoire similaire laisse penser que les deux affaires sont liées. Si l’enquête piétine, des zones d’ombre dans le passé de la vieille dame ne tardent pas à apparaître. Placée dans une ferme du Yorkshire pendant les bombardements de Londres en 1940, Fiona, alors âgée de onze ans, s’était liée d’amitié avec Chad, l’un des fils de sa famille d’accueil.

Par jeu, tous deux avaient pris en grippe un orphelin handicapé mental lui aussi logé à la ferme.  » Nobody », comme le surnommaient cruellement à l’époque les deux enfants tortionnaires. A-t-il, des années plus tard, cherché à se venger ? Après son assassinat, des lettres de Fiona sont découvertes et racontent son enfance et son arrivée chez les parents de Chad dans le Yorkshire durant la seconde guerre.

Les autres personnages : Leslie, la petite-fille de Fiona, docteure en radiologie fraîchement divorcée, picole beaucoup et fume comme une cheminée. Gwendolyn, fille de Chad Beckett, trente-cinq ans passés qui vit comme une recluse avec son père qui semble vivre dans le passé depuis qu’il est revenu de Normandie en 1944 et qui fait une rencontre qui va changer sa vie. Colin et Jennifer Brankley qui passent toutes leurs vacances à la ferme avec leurs deux chiens Cal et Wotan.

Mais Fiona n’a aucune confiance en Dave Tanner. Peu importe, samedi auront lieu les fiançailles et tout le monde est convié à la fête. Chad Beckett semble vivre dans le passé depuis qu’il est revenu de Normandie en 1944.

Au fil d’une intrigue policière habilement conçue, Charlotte Link nous plonge au cœur des secrets et non-dits de la Seconde Guerre mondiale, et livre l’un de ses meilleurs romans à ce jour.

Encore un très bon suspense psychologique?

L’auteur :

Charlotte LinkCharlotte Link, née le 5 Octobre 1963 à Frankfurt am Main, est un allemand écrivain. Elle est parmi les auteurs contemporains qui ont le mieux réussis dans l’écriture de romans écrits en allemand, avec plus de 12 millions d’exemplaires vendus !

 Charlotte est la fille d’un écrivain allemand connu bien et journaliste, Almuth Link.

À l’âge tendre de 14 ans, elle a commencé à commettre prose sur le papier. Deux ans plus tard, elle a écrit son premier ouvrage, « Die schöne Helena », « La Belle Hélène ». Il lui a fallu trois ans et est devenu un succès immédiat.

Depuis, elle a dominé la littérature de divertissement de l’Allemagne. Elle est connue autant pour ses romans sur la vie contemporaine que pour les romans policiers psychologiques à la manière anglaise. Les livres Sturmzeit, Wilde Lupinen et Die Stunde der Erben forme une trilogie. Ceux-ci, entre autres, ont été filmés pour la série TV pour la chaîne de télévision allemande ZDF .

Son roman, Am Ende des Schweigens a été nominé en 2004 pour la fiction catégorie de la Deutsche Bücherpreis (Prix du Livre Allemand), tandis que son livre Die Rosenzüchterin, publié en 2000, est resté pendant plusieurs semaines au sommet du Spiegel liste des bestsellers.

En plus des recherches précises, l’auteur attache une grande importance à la description des personnages complexes et contradictoires.

Charlotte Link vit maintenant avec son partenaire et son chien dans Wiesbaden . Elle est un membre actif de la PETA et travaille pour les chiens de la rue de la Turquie et l’Espagne .

En 2007, Charlotte Link a reçu le Feder Goldene , (Golden Feather), pour ses réalisations littéraires. À ce jour, sept de ses romans de Charlotte Link ont été adaptés à la télévision.

 

 

 

 

Laisser un commentaire