Barrows Annie ♦ Le secret de la manufacture de chaussettes inusables

Le secret de la manufacture de chaussettes inusablesUne histoire déjantée où Annie Barrows peint avec beaucoup de talent, drôlerie et ironie une époque, celle de la Grande Dépression, dans une petite ville de province américaine qui redoute la faillite de la fabrique qui l’a fait vivre et dont l’originalité et les secrets d’une famille l’ont exclue du cercle des notabilités.

Eté 1938. Ce n’était pas le projet estival dont Layla, jeune citadine fortunée, avait rêvé. Rédiger l’histoire d’une petite ville de Virginie-Occidentale et de sa manufacture de chaussettes « Les Inusables Américaines ». Et pourtant…

Layla refuse le riche parti que son père, puissant sénateur du Delaware, lui a choisi et se voit contrainte, pour la première fois de sa vie, de travailler. Recrutée pour un emploi de rédactrice au sein d’une agence gouvernementale, elle se rend à Macédonia pour y écrire un livre de commande sur cette petite ville. Elle n’a jamais travaillé de sa vie, mais en ces temps de grande dépression, nécessité fait loi.

Sa mission : se rendre dans la petite ville de Macédonia, interroger ses habitants hauts en couleur, et rédiger l’histoire de cette ville sur le point de célébrer le cent-cinquantenaire de sa fondation.

L’été s’annonce mortellement ennuyeux. Mais elle va tomber sous le charme des Romeyn, des excentriques désargentés, chez lesquels elle prend pension. Ils étaient autrefois propriétaires d’une grande fabrique de chaussettes et autres articles de bonneterie – Les Inusables Américaines – qui a été ravagée par un incendie plusieurs années auparavant. Cette famille a une histoire intimement liée à celle de la ville. Ce drame, qui a coûté la vie au grand amour de Jottie Romeyn, reste gravé dans les mémoires et suscite encore bien des questions.

Dans la famille Romeyn, il y a… La fille, Willa, douze ans, grande admiratrice de Sherlock Holmes, qui a décidé de tourner le dos à l’enfance et d’utiliser ses dons de déduction pour percer les mystères qui semblent entourer sa famille. Elle n’apprécie pas vraiment Layla et voit d’un mauvais œil son installation dans sa famille. Espiègle et maligne, elle n’hésite pas à tendre des pièges… La tante, Jottie, femme dévouée qui s’occupe de Willa et Bird, les filles de son frère Félix qui est bien trop occupé par ses activités peu orthodoxes pour élever ses propres filles. Elle ne peut oublier la tragédie qui a coûté la vie à celui qu’elle aimait…

De question en réponse, de soupçons en révélations, Layla va changer à jamais l’existence des membres de cette communauté, et mettre au jour vérités enfouies et blessures mal cicatrisées.

L’auteur :

Annie BarrowsAnnie Fiery Barrows est née en 1962 à San Diego en Californie.

Juste après sa naissance sa famille a aménagé dans une petite ville de Californie du Nord, San Anselmo, dans la Baie de San francisco. Dès qu’elle a pu se déplacer en vélo, elle allait à la bibliothèque au moins deux fois par semaine. Elle ne voulait jamais en partir. Alors ils l’ont engagée à l’âge de 12 ans pour trier les livres à mettre au rebut.

Après avoir obtenu son BA, un diplôme en histoire médiévale à l’Université de Berkeley, elle est devenue éditeur.

Annie Barrows éditait des critiques d’art. Elle corrigeait des manuels pour les élèves du secondaire. Elle fut ensuite embauchée en 1988 comme assistante de rédaction au Chronicle Books, puis est devenue successivement rédactrice en chef adjointe, rédactrice en chef et éditrice.

Après avoir édité une centaine de livres, elle se décide à écrire elle-même et c’est ainsi qu’elle publie des livres pour enfants.

En 1996, Annie a reçu sa maîtrise en beaux-arts en création littéraire du Mills College et a eu un bébé, une confluence d’événements qui la persuade de quitter le travail éditorial et de se consacrer à l’écriture.

Elle a écrit plusieurs livres de non-fiction sur des sujets allant de la divination à l’opéra avant de tourner son attention vers les livres pour enfants.

En 2006, le premier livre d’une série pour enfants a été publié. Il a été suivi par neuf autres. La série Ivy Bean + apparaît avec une certaine régularité sur la liste des best-sellers du New York Times et un certain nombre d’autres best-sellers des listes nationales. Les livres Ivy Bean + ont été traduits en quatorze langues.

En plus de ses livres pour enfants, Annie est le co-auteur, avec sa tante Mary Ann Shaffer, de « Guernesey littéraires et de pommes de terre Peel Pie Society » = Le cercle littéraire des éplucheurs de patates, qui a été publié par The Dial Press en 2008 et a été publié dans trente-sept pays et trente-deux langues.

Mariée, mère de deux enfants, elle se consacre à l’écriture et a publié de nombreux livres jeunesse. Elle a écrit avec sa tante Mary Ann Shaffer Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates.

Laisser un commentaire