Adam Olivier ♦ Passer l’hiver

Passer l'hiverAvec « Passer l’hiver », Olivier Adam signe son premier recueil de nouvelles. Neuf textes qui disent ce qu’est la nuit, aussi bien dans les cœurs que dans les corps et dans les âmes.

Chaque nouvelle a en effet une unité de temps: un soir, une nuit entière. L’heure à laquelle tout bascule.

Neuf nouvelles d’Olivier Adam (auteur dont le roman Poids léger a été adapté au cinéma) sur le thème de l’usure et le point de fatigue ultime où l’on sent que la corde est prête à casser.
De l’enseignant en congé sabbatique pour en être venu aux mains avec un collègue, à la puéricultrice en mal d’amour et à la charge trop pesante qui se donne à fond dans son travail au service des grands prématurés, à une jeune fille confrontée au cancer de son papa atteint d’une tumeur au cerveau, à la japonaise dont les cendres du passé débordent en pleurs, à la caissière d’une station-service vissée à sa caisse un soir de jour de l’an, à l’enfant qui déraille suite à la mort de son père, au retour du fils et frère de prison, à un rêve de vacances improbable, à un chômage case ANPE et médicaments, à l’évitement de la mort du père. L’ambiance est grise comme un jour de pluie, de froid et de neige, alcoolisée jusqu’à l’ivresse de l’oubli, shootée à l’herbe, au sexe ou aux médicaments (aide illusoire pour tenir le coup). Il y a pourtant l’espoir d’une main qui se tend : l’amour et la tendresse avec sa compagne ou compagnon, l’amitié d’un collègue de travail, d’un proche ou d’un inconnu.

 

L’auteur :

Olivier AdamOlivier Adam est un écrivain français né le 12 juillet 1974 à Draveil dans l’Essonne, près de Paris.
Il a grandi au sein d’une famille modeste en région parisienne et vit maintenant en Bretagne. Ancien étudiant en gestion des entreprises culturelles, il a participé à la création du festival littéraire Les correspondances de Manosque. Il est actuellement édité par les Éditions de l’Olivier et aux éditions L’École des loisirs pour ses œuvres pour la jeunesse.
Il suit des études de gestion d’entreprises culturelles. Puis, après un « trou noir » de quelques années où il commence à écrire, il participe en 1999 à la création du festival littéraire « Les correspondances de Manosque ».
En 2000, Olivier Adam publie aux éditions du Dilettante son premier roman, « Je vais bien ne t’en fais pas », qui connaîtra un certain succès (160.000 exemplaires vendus en poche après l’adaptation au cinéma en 2006).
Il signe ensuite avec les éditions de l’Olivier où il publie « A l’Ouest » (2001), « Poids léger » (2002), « Passer l’hiver » (recueil de nouvelles, Prix Goncourt de la Nouvelle 2004 et Prix des Éditeurs 2004), « Falaises » (2005, sélectionné dans 13 prix littéraires sans obtenir aucune récompense) et « À l’abri de rien » (2007, Prix du Premier prix 2007 et favori du Prix Goncourt 2007).
Entre-temps, en 2003, il devient directeur de collection aux éditions du Rouergue.

Parallèlement, Olivier Adam écrit aussi plusieurs ouvrages pour la jeunesse, publiés pour la plupart à l’École des Loisirs: « On ira voir la mer » (2002), « La Messe Anniversaire » (2003), « Sous la pluie » (2004), « Douanes » (2004, éditions Page à page) « Comme les doigts de la main » (2005) et « Le jour où j’ai cassé le château de Chambord « (2005).

Il publie par ailleurs régulièrement des textes courts dans les revues littéraires et anime des ateliers d’écriture en milieu scolaire.

Pour le cinéma, outre la co-scénarisation de ses romans « Je vais bien ne t’en fais pas », adapté en 2006 par Philippe Lioret, « Poids léger » adapté en 2004 par Jean-Pierre Améris et « Sous la pluie » en cours d’adaption par Patrick Goyette), Olivier Adam a co-signé les scénarios de « L’été indien » d’Alain Raoust (2007) et de « Maman est folle » de Jean-Pierre Améris (2007, téléfilm).

Très influencé par la littérature américaine contemporaine (John Fante, Raymond Carver, Richard Ford,…) mais aussi par une certaine famille d’écrivains français des années ’40 et ’50 (Henri Calet, Georges Hyvernaud, Georges Perros,…), n’hésitant pas à aborder des thématiques sociales et politiques, Olivier Adam a su s’imposer très vite comme un auteur qui compte dans la nouvelle génération d’écrivains français. Côté filiations cinématographiques et musicales, on rapproche souvent son univers et son style de ceux d’auteurs comme Maurice Pialat, Leonard Cohen ou encore Christophe Miossec.

Depuis 2005, Olivier Adam vit avec sa compagne, l’auteur de livres pour enfants, Karine Reysset, à Saint-Malo, où il partage son temps entre la littérature et le cinéma.

Laisser un commentaire