Kinsella Sophie ♦ L’accro du shopping à Manhattan

L'accro du shopping à ManhattanCe volume est le second tome des aventures de Rebecca Bloomwood, L’accro du shopping de Sophie Kinsella. Et bien que l’héroïne paraisse plus raisonnable lors de la lecture des premières pages du roman, on constate très vite qu’il n’en est rien… pour notre plus grand plaisir !

Cela fait maintenant trois mois que Becky Bloomwood a décidé de changer de vie. Elle a remboursé ses dettes et est devenue chroniqueuse financière pour l’émission Morning Coffee où elle répond aux questions des téléspectateurs. Accessoirement, Becky file le parfait amour avec Luke Brandon, le séduisant entrepreneur qu’elle a rencontré quelques mois plus tôt. Les deux tourtereaux s’apprêtent justement à partir en week-end romantique, loin de Londres et de leurs emplois respectifs… du moins Becky le croit-elle. Mais Luke lui avoue qu’il doit assister à une toute petite réunion d’affaire durant leur escapade.

Afin de ne plus se trouver dans une situation dramatique (telle que celle vécue il y a quelques mois lorsqu’elle était au bord de la faillite personnelle), Becky a mis au point une nouvelle « philosophie du shopping »: elle n’achète que ce dont elle a besoin. Elle permet également à sa meilleure amie et colocataire, Suze, de vérifier et critiquer toutes ses dépenses.

Cette nouvelle façon de gérer son budget semble idéale pour une accro au shopping comme Becky, mais la méthode est pourtant loin de fonctionner…

Tout d’abord, Becky a énormément de besoins. Elle ne peut s’habiller pour un événement particulier sans acheter une paire de chaussures, puisque les souliers qu’elle possède déjà ne seront pas du tout assortis à la tenue. Et puis, bien entendu, la paire de chaussure en question existe en deux coloris et, comme on n’est jamais assez prévoyant, autant prendre les deux.

Notre accro du shopping est en plus très convaincante quand il s’agit de faire comprendre à Suze que, si elle n’achète pas immédiatement une paire de chaussures hors de prix / un sac de designer / un masque d’escrime, sa vie sera totalement fichue ! Le système de contrôle mis en place par Suze ne fonctionne donc pas toujours de façon optimale. D’autant plus que lorsque Becky sait que son amie ne sera pas d’accord avec ses dépenses, elle cache ce qu’elle vient d’acheter. Ajoutez à cela une légère tendance à la jalousie, et vous aurez compris que Miss Bloomwood continue à dépenser (presque) autant qu’avant.

La situation financière de la jeune femme ne s’arrange donc pas. Car, en plus de faire des folies à Londres, Becky se déchaîne dans les magasins new-yorkais lorsqu’elle accompagne Luke en voyage aux Etats-Unis. Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte !

Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation ou elle se grise de soldes, de marques et de boutiques.

Notre héroïne pathologiquement dépensière va donc une fois de plus se retrouver dans une situation difficile… d’autant que Luke n’est pas très présent à ses côtés. Très pris par les soucis de son entreprise, il délaisse sa fiancée et leurs relations se détériorent.

L’ivresse tourne à la gueule de bois quand, Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue : adieu la crédibilité ! Autant dire adieu à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky, sceptique face au hasard, ne tarde pas à soupçonner un ignoble complot…

L’auteur :

Sophie KinsellaSophie Kinsella, de son vrai nom Madeleine Wickham, depuis son mariage avec Henry Wickham, principal d’une école préparatoire pour garçons à Croydon, dans la banlieue sud de Londres, est née le 12 décembre 1969 avec le nom de Madeleine Townley à Londres.

C’est une femme de lettres anglaise, après avoir été journaliste financière, auteur de la « chick lit » et qui est plus connue pour son travail sous le pseudonyme de Sophie Kinsella.

Après des études à Putney High School et obtenu un diplôme en PPE de New College , à Oxford en 1987, Sophie Wickham a travaillé en tant que journaliste financier (notamment pour les retraites du monde) avant de passer à la fiction .

Tout en travaillant comme journaliste financier, elle a écrit, à l’âge de 24 ans, son premier roman, « Le Groupe de Tennis » qui a été immédiatement salué comme un succès par la critique et le public, et qui est devenu un best-seller top dix. Elle a poursuivi en publier six romans.

Son premier roman sous le pseudonyme « Sophie Kinsella » a été soumis à ses éditeurs de façon anonyme et ses éditeurs ont sauté sur l’occasion ne sachant pas qui était cet auteur.

Sophie a révélé sa véritable identité pour la première fois dans le roman « Tu peux garder un secret? » qui a été publié en Décembre 2005.

Elle vit actuellement dans le quartier de Wimbledon Henry Wickham avec son mari depuis 17 ans et leurs cinq enfants : Freddy, né en septembre 1997, Hugo, né en janvier 1999, Oscar, né en 2005, Rex, né en avril 2010, et Sybella, née en décembre 2011. Sa sœur Gemma Townley est aussi une auteure.

Reconnue et célébrée pour sa fameuse série des aventures de L’Accro du shopping, des Petits Secrets d’Emma (2005) et de Samantha, bonne à rien faire (2007), Sophie Kinsella est aussi l’auteur de six romans signés sous le nom de Madeleine Wickham, dont Un week-end entre amis (2007).

Tous ses romans ont été publiés, en France, chez Belfond, et la plupart d’entre eux réédités en édition de poche aux éditions Pocket.

Laisser un commentaire