Jahn Ryan David ♦ De bons voisins

De bons voisinsNew York, années 60, 4 heures du mat, Kat Marino d’une trentaine d’années, gérante d’un bar, rentre chez elle et se fait agresser au couteau par un inconnu dans la cour de son immeuble.

Ses voisins ne dorment pas et sont témoins de la scène, mais personne n’avertira la police, persuadé que quelqu’un d’autre l’aura déjà fait. Ils ont tous une bonne raison de ne pas bouger, ni même de prévenir les secours. Le lecteur va alors faire connaissance avec ces fameux voisins : un jeune militaire, une femme paniquée après avoir percuter une poussette dans la rue, deux couples échangistes pour la première fois, … Pour compliquer la lecture, on suit également la ronde de nuit d’un flic très particulier (je ne vous en dis pas plus…) et les secours assurés par des ambulanciers très spéciaux également.

Les paragraphes très courts décrivant l’occupation des témoins à l’heure du drame alternent avec ceux recréant l’agonie durant deux heures à peine supportable de la victime. On fera ainsi connaissance au gré des chapitres avec les personnages liés à ce meurtre : les voisins témoins, les ambulanciers et le policier qui finiront par arriver sur les lieux.

A travers ces différents portraits, Ryan David Jahn nous dépeint l’Amérique des classes moyennes, harassée, à bout de souffle, coincée dans un quotidien morne, qui rend plus humains ces témoins que l’on juge sans cœur. Chacun a sa vie et ses problèmes: le jeune Patrick s’occupe de sa mère gravement malade, Erin l’infirmière est persuadée d’avoir renversé quelqu’un sur la route, deux couples s’essayent à l’échangisme, Thomas est au bord du suicide… L’auteur dévoile également la face noire de la société avec un policier corrompu jusqu’à l’os, qui n’hésite pas à recourir à la violence pour « mettre du beurre dans les épinards « …

Le véritable attrait du livre est donc l’interconnexion entre les différentes histoires (surtout avec le flic et un homme de couleur noire) et l’analyse du comportement de chacun des personnages qui ont tous une bonne raison de laisser filer gentiment la situation. Il n’y a pas de jugement sur ces personnes, témoins d’un drame et aussi témoins de leur propre drame personnel.

Une Incroyable histoire, vraie de surcroît ! En effet, ce roman est directement inspiré d’un fait divers bien réel, le meurtre de Kitty Genovese dans le Queens, en 1964, qui a servi de base au développement de la théorie de « l’effet du témoin » en criminologie qui constate qu’en cas d’urgence plus il y a de témoins, moins ceux-ci interviennent… Comment ce drame, qui a bouleversé l’Amérique, a-t-il été possible ?

L’auteur :

Ryan David JahnRyan David Jahn, né en 1979 en Arizona, est un écrivain et scénariste américain. Il a passé sa jeunesse à se déplacer entre l’appartement de son père à Austin , au Texas , et diverses locations de sa mère dans et autour de Los Angeles, en Californie . À un moment donné, tout en vivant près de Los Angeles, il était l’un des six personnes partageant un appartement d’une chambre à coucher, et a dit que c’était pour éviter cette vie à l’étroit qu’il a passé beaucoup de son temps dans les bibliothèques publiques. Il écrit depuis l’âge de dix ans.

Il a terminé le lycée à seize ans, et, après l’abandon de l’université, a fait plusieurs petits boulots : de vendeur dans un magasin de disques en passant par concierge, avant de rejoindre l’armée, une expérience qu’il a décrite comme «ridicule».

Son premier roman, les actes de violence – « De bons voisins » en français, a remporté une Association Crime Writers John Creasey Dagger pour le meilleur premier roman.

Le deuxième roman de Jahn, « Low Life », a été publié le 2 Juillet 2010.

Son troisième roman, Le Dispatcher – Emergency 911 en français, a été publié en Juin 2011, et a été répertorié par le Financial Times comme l’un des dix romans policiers de l’année, et a été couronné par la Crime Writers’Association pour le meilleur premier roman.

Son quatrième, The Last Demain, a été publié en Juillet 2012. Bien qu’il ne se vende pas aussi bien que des romans précédents, Jahn a dit que c’est son favori de ses propres livres. Il a été décrit par le Daily Mirror comme son plus ambitieux à ce jour.

Son cinquième, The Gentle Assassin, est prévu pour être publié en Septembre 2014.

Il vit maintenant à Louisville, Kentucky, avec sa femme Jessica Alt Jahn et ses deux filles, Francine et Matilda.

Laisser un commentaire