Alonso Isabelle ♦ L’exil est mon pays

L'exil est mon paysUne petite fille raconte le parcours du combattant de ses parents, venus troquer leurs rêves et leurs utopies pour échapper à la dictature franquiste.

Un couple de réfugiés qui perdit ses illusions dans la démocratie. Avec ses mots d’écolière, elle explique comment Angel et Libertad, à peine arrivés en France, durent démarrer une nouvelle guerre, non plus pour leurs idées mais pour leur identité. Elle raconte surtout, avec fraîcheur et humour, comment une fillette apprivoise le déracinement, se débrouille avec ses questions de môme.

Elle tente de déchiffrer ce monde où les sentiments, les ressentiments sont à la taille des grands. Dans sa petite tête un champ de points d’interrogation. Étrangère, qu’est-ce que cela signifie au juste ? Perception enfantine touchante et drôle de la différence, du courage des parents, mais aussi des lâchetés et des peurs de tous.

Et puis, il y a la langue. Celle d’un pays que l’on ne quitte jamais vraiment, et qui vous ramène sans cesse d’où vous voulez ou devez partir. Et cette autre langue, apprise par devoir et utilisée avec bonheur pour décrire ceux dont l’ailleurs est le pays.

 

L’AUTEUR :

Idabelle AlonsoIsabelle Alonso, née le 8 mai 1953 à Auxerre, de parents réfugiés espagnols dans une famille de quatre enfants, est une écrivaine et chroniqueuse française.

 

Féministe engagée, Isabelle Alonso milite pour la défense des droits des femmes dans le monde. Fondatrice et présidente, jusqu’en 2003, de l’association féministe Les Chiennes de garde ; elle se dit féministe par humanisme.

Elle a été conseillère financière dans une banque.

Remarquée par Philippe Bouvard en 1995 après la parution de son premier essai, elle devient pour trois ans une des Grosses Têtes de RTL.

Dès son lancement en septembre 2000, elle est chroniqueuse dans l’émission On a tout essayé sur France 2 ainsi que dans l’émission radio On va s’gêner sur Europe 1, toutes deux animées par Laurent Ruquier.

De 2002 à 2004, elle joue le rôle de Juliette dans la pièce de théâtre La Presse est unanime, créée par Laurent Ruquier, et on la retrouve plus tard (en 2010 et 2011) dans un one woman show mis en scène par Caroline Loeb et tiré de son premier livre Et encore, je m’retiens !.

Après avoir été chroniqueuse à Siné Hebdo elle collabore à Siné Mensuel.

De janvier 2014 à mars 2014, elle participe à L’Émission pour tous sur France 2.

Laisser un commentaire