Link Charlotte ♦ Illusions mortelles

Illusions mortellesTout commence en septembre 1999.

Madame Hilde qui habite près de Cassis dans le sud de la France, fait la découverte macabre du corps sans vie de son amie et de sa petite fille.

Elle a été étranglée avec une corde et ses vêtements déchiquetés à l’aide d’un couteau.

Peter et Laura vivent dans les beaux quartiers de Francfort en Allemagne, avec leur petite fille Sophie, âgée de 4 ans. Tout paraît leur sourire, un bon job pour Peter, un bel appartement dans de chics quartiers. Laura ne travaille pas et s’occupe de Sophie. Leur vie semble aux yeux de tous, être une vie bien cadrée, bien équilibrée, une vie sans histoires. Mais est-ce-que l’amour réside entre Peter et Laura?

Comme chaque année au mois d’octobre, Peter part faire de la voile avec Christopher, son ami de toujours, près de Cassis. Il prend donc, la route et part retrouver Christopher qui est déjà sur place, dans sa maison du sud.

Mais, Peter est préoccupé et Laura, qui est prise dans sa frénésie d’achats décoratifs pour son appartement, ne s’en aperçoit qu’à peine, le trouvant malgré tout fatigué.

Sur la route, Peter s’arrête et lui téléphone afin de lui dire où il se trouve. Et là encore, elle le trouve fatigué. Il répond à peine à ses questions. Lui qui d’habitude se montre plein d’énergie et plein d’entrain, lorsqu’il s’en va faire de la voile avec Christopher, il se contente de banalités et tente de la rassurer du mieux qu’il peut.  » Tout va aller pour le mieux », lui disait-il, alors, qu’il approchait de la Cadière, village près de Cassis où ils avaient une résidence secondaire.

Ce fut la dernière fois que Laura entendit la voix de son mari.

De plus en plus inquiète, elle ne trouve pas le sommeil et reste plantée devant le téléphone, espérant un appel de Peter lui annonçant qu’il était bien arrivé. Mais Peter ne rappelle pas.

Le lendemain, elle prend conscience que son mari a bel et bien disparu. Et la crainte qu’il lui soit arrivé quelque chose ne la quitte plus. En se rendant au bureau de son mari, elle découvre alors qu’il n’était pas celui qu’elle croyait : des dettes, une double vie, une maîtresse… Tout laisse croire qu’il a pu choisir de disparaître, l’abandonnant avec sa petite fille.

Elle décide de partir pour La Cadière et fait garder Sophie par sa mère. Elle contacte Christopher qui est saoul comme une barrique, et qui lui avoue un peu plus tard qu’il n’avait pas rendez-vous avec Peter.

Peter, partait-il réellement faire de la voile ou était-ce seulement un prétexte pour faire autre chose ? Il a été vu pour la dernière fois dans une pizzéria « chez Nadine » dont les propriétaires (Henry et Nadine) sont des amis communs du couple. D’après Henry, Peter a à peine touché à sa pizza et paraissait très éreinté.

Quelques jours plus tard, le corps de Peter est retrouvé dans les montagnes poignardé de plusieurs coups de couteau. Le meurtre fait la une des journaux dans le petit village de la Cadière et les habitants prennent peur. Surtout, que 15 jours auparavant les corps sans vie d’une femme de 34 ans et d’une fillette de 4 ans sont retrouvés dans leur maison. Commis de la même manière.

La police enquête, y aurait-il un lien avec ces 3 crimes? Le tueur semble avoir les liens des plus mystérieux avec Peter…

Laura apprend alors que Peter s’apprêtait à quitter l’Allemagne, car il avait une liaison avec une femme, en France, depuis 4 ans, dont il était éperdument amoureux. Laura est désespérée. Qui est cette femme ? L’a connaît-elle? Trouvera-t-elle du réconfort de la part de ses amis? De Christopher, le meilleur ami de Peter? Découvrira-t-elle celle ou celui qui a commis ces affreux et horribles crimes?

Le suspense mené de main de maître, le cadre à la fois idyllique et oppressant d’une Provence qui échappe aux clichés, la force des personnages, tout contribue à faire d’Illusions mortelles un grand Charlotte Link.

 

L’auteur:

Charlotte LinkCharlotte Link, née le 5 Octobre 1963 à Frankfurt am Main en Allemagne, est un allemand écrivain. Elle est parmi les auteurs contemporains qui ont le mieux réussis dans l’écriture de romans écrits en allemand, avec plus de 12 millions d’exemplaires vendus ! Charlotte est la fille d’un écrivain allemand connu bien et journaliste, Almuth Link .

 À l’âge tendre de 14 ans, elle a commencé à commettre prose sur le papier. Deux ans plus tard, elle a écrit son premier ouvrage, « Die schöne Helena », « La Belle Hélène ». Il lui a fallu trois ans et est devenu un succès immédiat. Depuis, elle a dominé la littérature de divertissement de l’Allemagne. Elle est connue autant pour ses romans sur la vie contemporaine que pour les romans policiers psychologiques à la manière anglaise. Les livres Sturmzeit, Wilde Lupinen et Die Stunde der Erben forme une trilogie. Ceux-ci, entre autres, ont été filmés pour la série TV pour la chaîne de télévision allemande ZDF .

 Son roman, Am Ende des Schweigens a été nominé en 2004 pour la fiction catégorie de la Deutsche Bücherpreis (Prix du Livre Allemand), tandis que son livre Die Rosenzüchterin, publié en 2000, est resté pendant plusieurs semaines au sommet du Spiegel liste des bestsellers.

En plus des recherches précises, l’auteur attache une grande importance à la description des personnages complexes et contradictoires.

Charlotte Link vit maintenant avec son partenaire et son chien dans Wiesbaden. Elle est un membre actif de la PETA et travaille pour les chiens de la rue de la Turquie et l’Espagne .

En 2007, Charlotte Link a reçu le Feder Goldene , (Golden Feather), pour ses réalisations littéraires. À ce jour, sept de ses romans de Charlotte Link ont été adaptés à la télévision.

 

Laisser un commentaire