Schneck Colombe

  Colombe Schneck, née le 9 juin 1966, est une journaliste française de télévision et de radio spécialisée dans les médias. Elle est également écrivain, sélectionnée et récompensée par plusieurs prix littéraires.

 Elle est l’auteur de plusieurs romans et récits parus chez Stock : L’increvable monsieur Schneck (2006), Sa petite chérie (2007), Val de Grâce (2008, grand prix de l’héroïne Madame Figaro), et Une femme célèbre (2010, prix Anna de Noailles de l’Académie Française).                                

 Elle a été journaliste à Arrêt sur images de 1995 à 1999, l’émission de décryptage des médias de Daniel Schneidermann, avant de rejoindre en 2000 le groupe Canal+ (NPA Midi et Soir, L’Appartement, etc.) et plus particulièrement iTélé, la chaîne d’information en continu du groupe.

Colombe Schneck est présente sur cette antenne iMédia, du lundi au vendredi à 9h15, où elle interviewe chaque matin un ou plusieurs acteurs du monde médiatique.

 De septembre 2006 à juin 2009, elle produit et présente également « J’ai mes sources », une émission quotidienne consacrée aux médias diffusée sur France Inter du lundi au vendredi de 9h35 à 10h. Colombe Schneck est entourée d’un ou plusieurs invités et de chroniqueurs comme, Emmanuel Charonnat, Éric Naulleau, Claude Cabanes, David Abiker, Pierre Langlais, Bruno Roger-Petit ou encore Renaud Revel.

 A partir de septembre 2007, elle assure un éditorial dans la tranche d’information de la mi-journée, et  depuis septembre 2008 dans la tranche du soir.

 Depuis septembre 2009, elle produit et présente l’émission littéraire « Les liaisons heureuses » le samedi après-midi sur France Inter en partenariat avec « Le Monde des Livres », après avoir été chroniqueuse dans l’émission « Le Fou du roi » sur cette même radio.

Un jour d’ennui, Colombe Schneck, feuillette un vieux « Paris Match » et y découvre avec stupeur des extraits d’un livre à paraître retraçant un fait divers des années 40 : L’assassinat d’un monsieur Schneck en 1949 par un certain Simon. La victime s’appelle Max, nom du grand-père de Colombe…

La jeune femme décide d’enquêter sur l’affaire, d’en éclairer les zones d’ombres pour aboutir à un roman autobiographique, « L’ Increvable Monsieur Schneck », publié en 2006.

Encouragée par le succès de ce premier livre, Colombe Schneck poursuit sa démarche littéraire et autobiographique avec deux autres ouvrages, « Sa petite chérie » et « Val de Grâce », une reconversion réussie à en croire l’accueil positif que lui réservent le public et la critique.

Elle publie « Une femme célèbre », sélectionné pour les Prix Interallié et du Flore en 2010.

 

La Réparation paraît à la rentrée 2012. La réparation est le cinquième livre de Colombe Schneck.

Laisser un commentaire