Ung Loung

Loung Ung Tout au long de quatre années de cauchemar, quelle que soit la brutalité des épreuves, Loung Ung s’est toujours raccrochée à un immense amour familial, et n’a cessé de garder espoir pour elle-même et pour ceux qu’elle aime.

 Finalement, après l’invasion du Cambodge par le Vietnam en 1979, soldant ainsi la fin du régime khmer rouge, Loung retrouva ses frères et sœurs, et s’enfuit avec Meng et Eang, la nouvelle femme de Meng, successivement au Vietnam, en Thaïlande puis aux États-Unis.

 Ce « devoir de mémoire » est dédié à ses parents. Malgré ces quatre années tragiques, elle et quatre de ses frères et sœurs s’en sont sortis. Loung vit à présent aux États-Unis. Elle est porte-parole de la Campagne internationale pour l’interdiction des mines antipersonnelles, organisme qui a reçu le prix Nobel de La Paix en 1997.

 La vie de Loung aux États-Unis et son retour au Cambodge, des années plus tard, sont retranscrits dans son second livre, Lucky Child.

Laisser un commentaire