Laferrière Dany

  Ecrivain atypique et attachant, Dany Laferrière, né Windsor Kléber à Port-au-Prince en 1953, a quitté, à l’âge de 4 ans, son île natale et a été élevé par sa grand-mère au Québec. Sa mère, par crainte des représailles du régime de François Duvallier, le confie à sa grand-mère Da, personnage qui lui inspira un récit, L’Odeur du café (Le Serpent à plume, 2001). Début d’un ballottage entre deux patries et deux cultures.

 Son père, maire de Port-au-Prince puis sous-secrétaire d’Etat au commerce, et opposant au régime, était alors en exil.

 A 11 ans, Dany Laferrière regagne Port-au-Prince où, après ses études, il devient chroniqueur culturel pour Le Petit Samedi soir et Radio Haïti.

 Le 1er juin 1976, après l’assassinat par les tontons macoutes de son ami journaliste Gasner Raymond, il quitte précipitamment Haïti sans avertir les siens. Plus tard, il relatera cette nuit de peur et de fuite dans Le Cri des oiseaux fous, son livre le plus personnel avec L’Enigme du retour.

 A son arrivée à Montréal, il travaille dans différentes usines jusqu’en 1985, date à laquelle paraît Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer qui le révèle au public (Jacques Benoît l’adaptera au cinéma en 1989). Suivront neuf autres romans qui formeront ce qu’il nomme son « autobiographie américaine ». Parmi eux on peut citer Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ? Le Goût des jeunes filles, Le Charme des après-midi sans fin ou Pays sans chapeau.

Auteur d’une vingtaine de livres, pas tous édités en France, Dany Laferrière est aussi poète, scénariste et cinéaste, après avoir fait ses classes dans le journalisme. Son premier roman, en 1985, s’intitulait Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, et un de ses plus récents, Je suis un écrivain japonais, a provoqué un immense émoi au pays du Soleil-Levant.

En parallèle à l’écriture, Dany Laferrière s’est également lancé dans le cinéma. Scénariste du Goût des jeunes filles pour John L’Ecuyer (2004), il est passé la même année à la réalisation avec Comment conquérir l’Amerique en une nuit.

Laisser un commentaire