Clément Jérôme

Jérôme ClémentJérôme Clément, né le 18 mai 1945, est une personnalité du monde de la culture et des médias, également écrivain. Il a notamment dirigé le Centre national de la cinématographie, puis la chaîne de télévision franco-allemande ARTE depuis sa création. Il en est aujourd’hui le vice-président, dans le cadre de la présidence tournante.

Jérôme Clément est titulaire d’une licence de droit et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’École nationale d’administration (ENA, 1970–1972, promotion Charles de Gaulle).

Il débute sa carrière en 1974 au ministère de la Culture comme chargé de mission auprès du directeur de l’architecture. Promu chef de bureau du budget et du plan, il est détaché en 1976 à la Cour des comptes. Deux ans plus tard, il est nommé sous-directeur à la direction du patrimoine du ministère de la Culture. Après une expérience de conseiller culturel et scientifique à l’ambassade de France en Égypte, Jérôme Clément intègre en mai 1981 le cabinet du Premier ministre Pierre Mauroy. Il y est conseiller, chargé de la culture, des relations culturelles internationales et de la communication.

Il est conseiller municipal délégué à la culture et à l’architecture de Clamart, en banlieue parisienne depuis 2001 et administrateur de l’Orchestre de Paris et du Théâtre du Châtelet entre autres.

Jérôme Clément est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages : « Un Homme en quête de vertu » (1992), « Lettres à Pierre Beregovoy » (1993), « La Culture expliquée à ma fille » (1995), « Les Femmes et l’amour » (2002) et « Plus tard, tu comprendras » (Grasset, 2005), hommage à sa mère, dont les parents furent exterminés à Auschwitz, et où il y analyse l’absence paternelle.

Le socialiste Jérôme Clément, bardé de titres et de fonctions, défend l’idée d’exception culturelle européenne.

Le 9 septembre 2010, il est nommé au Conseil d’administration du Musée d’Orsay.

Jérôme Clément est également officier de la Légion d’honneur, chevalier de l’Ordre national du Mérite, commandeur des Arts et des Lettres et porteur de la Croix fédérale du Mérite de la République fédérale d’Allemagne. Il est membre du club Le Siècle, et également un participant de l’émission de jeux littéraires de France Culture, Des Papous dans la tête. Il est président du Conseil scientifique du Festival Normandie Impressionniste 2010. Il est le frère de Catherine Clément, philosophe, écrivain et directrice au musée du quai Branly

Jérôme Clément est également officier de la Légion d’Honneur, chevalier de l’Ordre national du Mérite, commandeur des Arts et des Lettres et porteur de la Grande Croix du Mérite de la République fédérale d’Allemagne.

One thought on “Clément Jérôme

  1. Cher Monsieur Gérôme Clément,

    Bien sûr qu’avant les événements du 13 novembre, nous étions bercés par la culture et il n’y a pas un jour, une nuit (même partielle à mon âge) que je ne ne vivais qu’en écoutant France Culture qui a contribué à la personne que j’étais et que je resterais toujours. Mais, hélas un soir du 13 novembre tout à basculé… Ces attentats meurtriers dans Paris… i ont tout fait basculer. 70 ans d’une paix de ce que l’on pouvait considérer dans Paris ( l’attentat rue de Reine et celui de la rue des Rosiers).
    Et tout à coup l’on écoute plus ce qui était l’essence et le bonheur de notre vie. C’est l’information immédiate qui prend le pas. Alors vous êtes pareils que les victimes des inondations, de l’agriculture et autres naufragés de notre Pays. Vous devez percevoir une indemnité. A quand pourrons à nouveau écouter tout le bienfait de la culture ? Indispensable mais hélas basculé brutalement dans les rivages de l’horreur djiadiste.

    bien à vous et merci pour votre combat.

    Annie Séguin

Laisser un commentaire