Lippman Laura ♦ Tes dernières volontés

Tes denières volontésEliza Benedict est une heureuse femme au foyer. Deux enfants, Izobel et Albie, un mari avec une excellente situation, une jolie maison dans un quartier chic près de Washington et de beaux voyages pour forger les souvenirs.

Elle est presque parvenue à oublier qu’à 15 ans, elle fut l’otage d’un tueur en série, qui avait déjà tué au moins une autre femme au moment où il a croisé son chemin, et survivante d’un massacre dont la justice ne pouvait qu’imaginer l’ampleur, les corps de nombre de victimes présumées n’ayant jamais été retrouvés. Eliza a tu cet évènement à ses enfants, a même changé de nom afin de tourner la page, de se construire une nouvelle vie et d’enterrer définitivement son passé commun avec ce tueur. De cette époque tragique, elle n’a gardé que la manie de vivre fenêtres hermétiquement closes dès la nuit tombée. En dehors de cela, elle affronte dignement les affres de l’adolescence de sa fille aînée et se réjouit de la gentillesse bonhomme de son jeune fils, tandis que son mari fait les beaux jours du capital risque.

Toute cette belle tranquillité d’esprit vole en éclat lorsqu’Albie lui apporte un matin la lettre de son ancien geôlier Walter Bowman désormais en attente de son exécution dans une prison de la côte Est, qu’il vient de trouver sous la porte. Avant de mourir, il a une dernière volonté : revoir Eliza pour lui faire d’ultimes révélations. Reviennent alors les souvenirs de ces terribles semaines de captivité mais également les soupçons que la justice et quelques journalistes firent peser sur la survivante. Ecartelée entre le désir de protéger à tout prix sa nouvelle vie et la volonté de savoir enfin pourquoi elle a été la seule fille que Walter ait relâchée, Eliza va devoir affronter ses souvenirs. Même ceux qui dissimulent peut-être une vérité qu’elle n’aurait jamais voulu connaître…

Eliza se retrouve seule face à ses questions, face aux manipulations de son kidnappeur et d’une militante des droits civiques engagée dans une ultime tentative pour sauver le criminel de la peine de mort. Le roman prend ses aises entre souvenirs du meurtrier, souvenirs de la jeune fille et questionnements sur ce qu’il serait bon de faire.

Les secrets les plus enfouis finissent toujours par rejaillir, un jour ou l’autre, ils refont surface, c’est ainsi.

Une étude psychologique poussée à son paroxysme, du point de vue du meurtrier, de la mère d’une de ses victimes, mais c’est  aussi une introspection de la justice américaine avec tous les travers qu’elle comporte.

Polar honnête mais sans grande imagination. On entre assez vite dans la tête de l’héroïne et dans sa confrontation brutale avec un passé qui ne passe pas. La problématique du « survivant » est assez bien posée.

« Tes dernières volontés » a été finaliste de l’Edgar Award, le plus prestigieux prix de littérature policière aux États-Unis.

 

L’auteur:

Laura Lippman

 

Laura Lippman est une auteure américaine de romans policier née à Atlanta, Géorgie, le 31 janvier 1959.

Elle a grandi à Baltimore, Maryland et a fréquenté les écoles de la ville jusqu’à la neuvième année.  Elle est la fille de Theo Lippman, Jr., un éditorialiste du Sun qui a pris sa retraite en 1995, mais qui continue de pigiste pour plusieurs journaux. C’est un écrivain bien connu et respecté dans le Baltimore Sun , et de Madeline (Mabry) Lippman, une bibliothécaire de l’école à la retraite pour le système scolaire Baltimore City publique. Son grand-père paternel était juif, et le reste de son ascendance comprend irlando-écossais. Lippman a été soulevée presbytérienne. Elle a fréquenté l’école secondaire à Columbia, Maryland , où elle était le capitaine du « Lac lycée Wilde Academic équipe ». Après avoir été diplômé de l’école secondaire du lac Wilde à Columbia, Maryland, Laura Lippman a assisté à des cours à la « Medill School of Journalism » de l’Université Northwestern. Ses autres emplois dans les journaux inclus le Waco Tribune-Herald et le San Antonio Lumière.

 

Laura Lippman est une ancienne journaliste de la défunte revue « San Antonio Léger » pendant vingt ans et du « Sun » de Baltimore pendant douze ans. Elle est surtout connue pour avoir écrit une série de romans se déroulant à Baltimore et avec Tess Monaghan, un journaliste détective privé .

Les œuvres de Lippman ont remporté le Agatha , Anthony , Edgar , Nero , Gumshoe et Shamus prix.

Sa version 2007 de « Que le Savoir morts » , fut le premier de ses livres à être sur la liste des best-sellers du Times de New York. Il a été sélectionné pour l’Association des écrivains de la criminalité Award Dagger. Elle a également été nominée pour d’autres prix dans le domaine de la criminalité de fiction, y compris le Hammett et le Macavity.

En plus des romans avec Monaghan Tess, Lippman a écrit 2003 « C’est tous ce qui est caché », qui a été optionné pour le cinéma par Academy Award-winning avec l’acteur Frances McDormand .

Mme Lippman est retourné à Baltimore en 1989 et y vit depuis dans le quartier Sud de Baltimore Federal Hill et écrit fréquemment dans le quartier cafés Cuiller. Elle est mariée à David Simon , un autre ancien Baltimore Sun journaliste et créateur et producteur exécutif de la série de HBO The Wire . Elle apparait dans une scène du premier épisode de la dernière saison de The Wire en tant que journaliste travaillant dans le Baltimore Sun rédaction. Sa soeur, Susan, est libraire dans ce quartier.

En plus de l’écriture, elle enseigne au Goucher College à Baltimore, Maryland, juste à l’extérieur de Baltimore.

En Janvier 2007, elle a enseigné à la 3e Annual Writers in Paradise à Eckerd College .

En Mars 2013, elle était l’invitée d’honneur à la criminalité de la côte gauche .

 

Laisser un commentaire