De Rosnay Tatiana ♦ L’appartement témoin

l'appartement témoinUn quinquagénaire divorcé, désenchanté, s’installe dans un appartement flambant neuf. Sa fille, Camille, est une jeune femme d’une vingtaine d’années. Très vite, pendant son sommeil, il victime d’hallucination. Il ressent des ondes énigmatiques.

Surpris, il décide d’enquêter pour découvrir la raison de ces visions nocturnes. Au rythme de Mozart, nous voyageons de Paris à New-York en passant par la campagne anglaise puis par Venise.

C’est avec une grande joie que je vois revivre ce roman, mon tout premier, publié en 1992. Je n’ai rien voulu changer. Il contient, déjà, toutes mes obsessions. Le secret des appartements, les blessures du passé, le poids du silence. Il est la genèse de Le Voisin, de La Mémoire des Murs, de Elle s’appelait Sarah et de Boomerang. En lui, vous découvrirez ma passion pour Mozart et Venise. Je suis très émue qu’il puisse à nouveau être entre vos mains.

L’auteur:

Tatiana de Rosnay, née le 28 septembre 1961, à Neuilly-sur-Seine, en Île-de-France, est une journaliste, écrivaine et scénariste française, écrivant en français et en anglais.

Née de mère britannique et de père français, Stella et Joël de Rosnay, elle est mariée et a deux enfants. Elle a vécu à Paris, Boston et enfin en Angleterre. Après une enfance aux Etats-Unis, elle a fait ses études universitaires en Angleterre. De retour à Paris en 1984, elle est attachée de presse, puis journaliste pour Elle et critique littéraire pour Psychologies magazine. Elle vit depuis vingt ans à Paris.

Depuis 1992, Tatiana de Rosnay a publié huit romans en français et deux en anglais. Elle a aussi collaboré à la série Affaires familiales pour laquelle elle a écrit deux épisodes avec le scénariste Pierre­-Yves Lebert. Cette série fut diffusée sur TF1 pendant l’été 2000.

Son roman de 2006, Elle s’appelait Sarah, met en parallèle deux histoires : l’une se déroulant lors de la rafle du Vélodrome d’Hiver en 1942 et l’autre en 2002. Cette dernière relate l’enquête d’une journaliste américaine sur cet évènement-clé de la Shoah en France, à l’occasion de son soixantième anniversaire. Les droits de ce roman ont été vendus pour vingt pays.

À la fin 2009, indique son éditeur, le livre a dépassé les deux millions d’exemplaires vendus dans le monde. L’adaptation du livre au cinéma, sous le même titre « Elle s’appelait Sarah », avec Kristin Scott Thomas, écrite par Serge Joncour, est en cours de réalisation par Gilles Paquet-Brenner pour une sortie prévue en 2010.

En 2009, Tatiana de Rosnay publie son neuvième roman, le deuxième écrit en anglais, Boomerang. Il commence par le parallèle entre l’accident de voiture d’un frère et d’une sœur, au milieu des années 2000, et un secret de famille dans les années 1970, avant le décès de leur mère.

En septembre 2009, alors qu’elle a besoin de papiers pour se rendre aux Etats-Unis assister au tournage de Elle s’appelait Sarah, la mairie du 14e arrondissement de Paris lui indique qu’en raison de nouvelles lois elle devait maintenant faire la preuve qu’elle est bien française.

En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l’édition, dont Livres-Hebdo en France et The Bookseller en Grande-Bretagne, place Tatiana de Rosnay à la huitième place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009.

 

Laisser un commentaire