Jonasson Jonas ♦ Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle

le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaireFranchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l’adjoint au maire et de la presse locale ?

Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l’attendent pour célébrer l’événement, Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Il s’échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur.

Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l’espoir qu’elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats…

Et, une chose en entraînant une autre, notre fringuant centenaire se retrouve à trimbaler une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance – à un membre de gang.

S’engage une cavale arthritique à travers la Suède qui le conduira à un vieux cleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja…, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au cœur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao

On suit deux histoires en parallèle par rapport à Allan Karlsson : celle de 2005 où Allan qui ne veut pas fêter son anniversaire ni rester dans cette maison de retraite (mais en revanche ne serait pas contre de boire un coup) décide de tout simplement s’enfuir par la fenêtre uniquement chaussé de ses pantoufles.

L’autre partie est son passé, à commencer par son enfance en tant que coursier dans une société d’artificier où il apprendra à la devenir lui-même par de petites expériences jusqu’à cette fameuse soirée où il sort par la fenêtre. Durant cette période il se retrouvera, toujours par hasard, dans tous les événements importants du siècle.

 

L’auteur :

jonas jonassonJonas Jonasson (né le 6 juillet 1961 à Växjö) est un écrivain et journaliste suédois.

Avant de devenir écrivain, Jonas Jonasson a longtemps travaillé comme journaliste, consultant dans les médias puis producteur de télé.

Décidant de commencer une nouvelle vie, il se met à la rédaction d’un manuscrit, vend tout ce qu’il possède en Suède et part s’installer dans un village suisse, près de la frontière italienne (dans le canton du Tessin).

En 2009, son manuscrit est publié. En France, il paraît aux Presses de la cité en mars 2011, sous le titre « Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle ». Best-seller international, vendu à plus de 700 000 exemplaires en Suède,ce roman va être adapté au cinéma.

Laisser un commentaire