Yathay Pin

Yathay PinLoung Ung « D’abord, ils ont tué mon père » – Pin Yathai « Tu vivras mon fils » :  Les titres de ces livres, récits autobiographiques, donnent la tonalité émotionnelle de leurs contenus. Ces témoignages nous plongent dans l’enfer de la période « khmers rouges », de la prise du pouvoir le 17 avril 1975 concrétisée par l’entrée dans Phnom Penh, à la survie miraculeuse de Pin Yathay (P.Y.) et de Loung Ung (L.U.) qui arriveront à gagner les camps de réfugiés à la frontière thaïlandaise.

Au travers de ces livres, vous vivrez l’évacuation de Phnom Penh avec le regard de Loung Ung. âgée alors de 5 ans ou de Pin Yathay, ingénieur de 31 ans, l’exode, les transferts de villages vers les camps de travail, de villages d’enfants vers les camps militaires. Vous comprendrez la faim, la mort, la haine, l’impossible révolte, l’organisation Kmers rouges (Angkar … )

Au-delà du vécu particulier et du regard de leurs auteurs, ces témoignages se croisent et s’amplifient. Tous deux débutent par la prise du pouvoir et l’exode immédiat qui s’en suivie. L’évacuation des villes sous le prétexte mensonger de bombardements américains est l’acte fondateur du régime khmer rouge, c’est-à-dire la destruction de toute forme de civilisation, khmère comprise. Les populations urbaines formeront le peuple nouveau, les paysans seront eux le peuple ancien sur lequel s’appuiera le régime paranoïaque et sanguinaire de Pol Pot.

 

Ses autres ouvrages:

– Tu vivras mon fils

 

Laisser un commentaire