Sardou Romain ♦ Sauver Noël

1er novembre 1854 à Londres. Nous faisons la connaissance d’un personnage haut en couleurs : Mme Gloria Pickwick, gouvernante d’une très respectable famille, les Balmour. Femme au tempérament énergique, aussi ronde que rousse, est une perle rare : gouvernante, cuisinière, préceptrice des enfants, elle tient la vaste maison de Lord Balmour d’une poigne affectueuse.

Alors que Noël s’apprête à fêter sa deuxième année, que les enfants songent à leur liste au Père Noël, un événement plutôt surprenant se produit: la maison voisine des Balmour, restée à l’abandon depuis des années, semble à accueillir un nouvel occupant. Mais ce nouveau voisin, le Baron Ahriman, fait preuve d’étranges manières et rapidement des rumeurs se développent. Gloria choisit de ne pas trop se préoccuper de ces ragots.

4 décembre 1854 : tous les enfants attendent avec impatience que le miracle qui s’est déroulé l’année précédente se reproduise. Tous les enfants, des fils de Lord aux filles de lingères, se couchent en rêvant au lendemain.  Pourtant, au réveil, c’est une énorme déception : aucun cadeau n’a été déposé au pied des sapins. Une vague de tristesse submerge Londres. Gloria Pickwick, gouvernante chez les Balmour, au 6 Collins Square, est persuadée que leur nouveau voisin n’est pas étranger à tout cela.

En effet, un certain baron Ahriman s’est installé au 6bis et depuis, il s’y trame des choses étranges. Plus de trente personnes sont entrées dans la maison le jour où ils ont emménagé, mais depuis c’est le calme plat : pas d’allées et venues, les volets restent constamment fermés et le baron prétend qu’une maladie l’empêche d’aller prendre le thé chez les Balmour. Parfois une diligence menée par six chevaux noirs conduit des gens chez lui, des gens qu’on ne revoit jamais ! Le calme absolu donc, sauf cette fameuse nuit de Noël… où une fête bruyante a maintenu Gloria éveillée. Excédée et bien décidée à mener l’enquête Gloria s’introduit chez le baron…

C’en est trop pour Gloria, qui prend l’affaire en main. Et Harold Gui, un petit garçon futé, s’engage avec elle dans l’aventure, amenant des renforts insolites : des lutins, une fée, des oies douées de paroles et bien d’autres encore. L’objectif de cette drôle de troupe est de sauver Noël ! Si c’est encore possible… Elle va donc devoir affronter le baron qui n’est autre que l’incarnation du Diable.

 

L’auteur :

  Romain Sardou est un écrivain français, né le 6 janvier 1974 à Boulogne-Billancourt.

 Il est le fils de Michel Sardou et d’Élisabeth Haas, dite Babette, le petit-fils de Fernand et Jackie Sardou et l’arrière-petit-fils de Valentin Sardou.

 Il est marié à Francesca Gobbi depuis le 16 octobre 1999 et a trois enfants, Aliénor, Gabriel et Victor-Scott et réside à Neuchâtel en Suisse. Son frère est le comédien Davy Sardou.

 Si l’on en croit son nom à consonance familière, Romain Sardou semble né sous une bonne étoile. Fils de Michel Sardou, figure incontournable de la chanson française, ce n’est pourtant pas musicalement qu’il a choisi de s’illustrer. Enfant, Romain Sardou se passionne pour l’opéra – et tout particulièrement les œuvres de Richard Wagner – le théâtre, et enfin la littérature, qui devient progressivement le sel de sa vie. Peu à l’aise en milieu scolaire, il quitte le lycée avant le bac, en début de première, pour étudier l’Art dramatique auprès de Jean Périmony puis de Jean-Laurent Cochet, et avec le soutien de son ami Jean-Claude Brialy. Il s’installe à la campagne durant quatre ans pendant lesquels il complète sa bibliothèque et dévore les historiens.

 Romain Sardou s’envole ensuite pour Los Angeles, où il travaille pendant pour les studios Disney, qui le chargent d’écrire des scénarios pour enfants.

 Deux ans plus tard, il revient en France et s’attelle à l’écriture de son premier roman, « Pardonnez nos offenses », dont l’intrigue se déroule au 13ème siècle. Publié en 2002, aux éditions XO, ce dernier, traduit en quinze langues, est salué par le public et la critique. (Plus de 300 000 exemplaires et 16 traductions). Ce roman est un thriller médiéval mélangeant intrigues politico-religieuses et mysticisme.

 Suivent « L’Eclat de Dieu », paru en 2004, polar en Terre Sainte, suivi de « Une Seconde avant Noël », en 2005, conte merveilleux.

Le 14 septembre 2006 est publié son quatrième roman : « Personne n’y échappera » aux éditions XO, avec lequel il entraîne le lecteur dans une enquête haletante.

En 2008 il publie « Délivrez-nous du mal », suite de son premier roman, « Pardonnez nos offenses ».

Romain, projette d’écrire neuf romans dans cette « série », ayant pour chacun une strophe du « Notre Père » pour titre. Le prochain roman de cette série devrait s’appeler « Que votre volonté soit faite ».

En 2010, Romain Sardou s’aventure dans un nouveau genre littéraire avec « America ». Dans ce roman, il conte la création de la treizième colonie américaine, la Géorgie. Il se base sur des faits et des personnages réels et y ajoute une rivalité entre deux familles fictives. Cette saga se divise en trois tomes dont le deuxième sort en septembre 2012 et s’intitule La Main Rouge. Il a également été scénariste pour Disney pendant deux ans1.

Ecrivain original et homme de caractère, Romain Sardou a su se constituer un univers passionnant et bien à lui.

One thought on “Sardou Romain ♦ Sauver Noël

  1. Oh ! Le livre d’aujourd’hui en avant première avant tous les autres :p.
    Excellent livre ! Un vrai petit bonheur :).

Laisser un commentaire