Jordan Hillary ♦ Mississipi

Mississippi est une histoire tout à fait américaine et traitée à l’américaine. Il y a les bons et les méchants. Il y a surtout deux familles confrontées à la vie du Mississippi dans les années 40.

En ce temps là, la ségrégation planait comme un mauvais démon. La haine raciale gangrénait tout.

Lorsqu’elle découvre la ferme que son mari, Henry, vient d’acquérir, Laura McAllan comprend qu’elle n’y sera jamais heureuse. Pourtant, en épouse et mère dévouée, elle s’efforce d’élever leurs deux fillettes, sous l’œil haineux de son beau-père, membre du Ku Klux Klan.

Alors que les McAllan luttent pour tirer profit d’une terre peu fertile, deux soldats rentrent du front : Jamie, le jeune frère d’Henry, aussi séduisant et sensible que son aîné est taciturne et renfermé. Et Ronsel Jackson, le fils des métayers, un descendant d’esclaves qui, pendant quatre ans, s’est permis de croire qu’il était un homme. Mais le Sud va se charger de lui rappeler qu’il n’est qu’un nègre…

 

Hillary Jordan présente les McAllan, propriétaires terriens blancs et les Jackson, fermiers noirs travaillant sur les terres des McAllan. Parmi les bons, on compte Henry l’aîné des McAllan, crédule, très très terrien et sa femme Laura. Il y a aussi Jamie, frère d’Henry, ancien pilote durant la seconde guerre mondiale, charmeur patenté tant il a souffert des continuelles vexations du vieux paternel, le dénommé Pappy.

Du côté des Jackson, on se prend de suite d’affection pour Hap, le père et Florence sa femme. C’est une sacrée bonne femme qui ne s’en laisse pas compter. Florence est bonne à tout faire pour soutenir Laura dans ses tâches ménagères et sage-femme dans ce coin perdu du delta. Dans cette campagne où la vie est rythmée par les travaux des champs et les crues du fleuve, tout va pour le mieux puisque tout le monde reste à sa place. Les blancs maîtres de tout et les noirs, travaillant comme des forçats, gardant la tête baissée, leurs pensées, frustrations et espoirs sous silence.

Mais le beau vernis va craquer avec le retour de Ronsel, l’aîné des Jackson. Ronsel est beau, grand, intelligent. Il a surtout goûté à la liberté de pensée, le respect de soi quand il était engagé en Europe dans la compagnie de choc des tanks de Patton. Comme Jamie, il a fait la guerre de 39-40. Comme Jamie, il en est revenu avec les failles que personne ne peut soupçonner voire comprendre. Les cellules de soutien psychologiques n’existaient pas en ce temps-là. Ce que Ronsel a connu durant son enfance a explosé dès qu’il a passé l’Atlantique. Les hommes et femmes du continent l’ont traité comme un homme et non comme une chose infecte, un animal. Par conséquent, son retour au pays est des plus rudes. La réalité du Mississippi se rappelle durement à son souvenir dès qu’il croise le chemin du Pappy McAllan et ses amis…

 

L’auteur :

 Hillary a grandi à Dallas, au Texas et Muskogee, Oklahoma. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts de Wellesley College et d’un MFA de l’Université Columbia. Elle a reçu son BA en anglais et en sciences politiques au Wellesley College

 Pendant quinze ans, Hillary Jordan est rédactrice publicitaire avant de signer son premier roman ‘Mudbound’ en 2008 qui à été primé à de nombreuses reprises aux Etats-Unis (Alex Award de l’American Library Association, Prix Bellwether).

 Publiée en France sous le titre ‘Mississippi’ en 2010 aux éditions Belfond, cette fresque familiale fait revivre le Vieux Sud des années 1950 et vaut à son auteur plusieurs prix aux Etats-Unis.

 Elle vit actuellement à New-York et travaille sur son second roman.

Laisser un commentaire