Läckberg Camilla ♦ L’oiseau de mauvaise augure

L’Oiseau de mauvais augure (titre original : Olycksfågeln) est un roman policier de Camilla Läckberg qui a été publié en Suède le 5 janvier 2006, tandis que la version française est parue le 5 mai 2010 aux éditions Actes Sud dans la collection Actes Noirs.

L’Oiseau de mauvais augure ne se passe par dans le petit port de Fjällbacka, où vit Erica Falck, l’héroïne de la série, écrivain de biographies et de polars inspirés de faits réels, mais dans la ville voisine de Tanumshede, où travaille son fiancé et père de sa fille Maja, l’inspecteur de police Patrick Hedström.

C’est un accident de voiture apparemment tragique et banal qui démarre toute l’histoire: Marit, vendeuse dans un commerce local, est retrouvée morte dans sa voiture, une bouteille d’alcool fort vide à côté d’elle. Elle avait apparemment bu pour oublier une dispute avec son amie Kerstin, avec qui elle vivait depuis quatre ans. Mais, outre le fait que Kerstin jure que Marit ne buvait jamais, quelque chose perturbe Patrick: un sentiment de déjà-vu qu’il n’arrive pas à préciser…. La scène rappelle à Patrick un accident survenu des années auparavant. Redite d’un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s’empare de l’inspecteur.

D’autre part, la ville de Tanumshede est en ébullition: ville s’apprête à accueillir Fucking Tanum, une émission de téléréalité autour d’une bande de jeunes venus travailler et surtout faire la fête et s’imbiber d’alcool devant les caméras est sur le point de démarrer, dans la veine du Loft. Et certains espèrent qu’elle mettra Tanumshede à la une des journaux. C’est ce qui se passera en effet, mais pas de la façon escomptée… La police, qui doit s’assurer que le tournage se déroule sans incident et ne trouble pas le calme de la petite ville, est sur les dents.

Erica, elle, est au bout du rouleau : sa sœur ne se remet pas de l’acte qu’elle a commis pour protéger sa vie et celle de ses enfants, et Erica se retrouve en charge de tout ce petit monde, en plus de sa petite Maja. De plus, elle est à six semaines de célébrer son propre mariage et rien n’est prêt…

Dans son quatrième opus Camilla Läckberg nous entraine dans une enquête sur des crimes en série ayant tous comme point commun la vodka, utilisée comme poison mortel. Comme dans les volumes précédents, Patrick Hedström enquête et va dérouler patiemment le fil qui le conduira vers l’arrestation du ou des assassins. Il aimerait pouvoir s’impliquer davantage dans la préparation de son mariage imminent, mais n’a pas une minute à lui. Erica devra faire face seule. Etranges et meurtriers accidents de voiture, mort mystérieuse d’une candidate du jeu télévisé, finalement, l’arrivée de Hanna Kruse, nouvelle recrue au commissariat, tombe à pic pour Hedström.

L’Oiseau de mauvais augure est sans doute le meilleur Erica Läckberg jusqu’à présent. On passera sur le style (des maladresses, des expressions orales peu littéraires comme “morte de rire” ou “pliée de rire”), parce que ce n’est pas pour la beauté de l’écriture mais pour le suspense et pour ces personnages qu’on aime retrouver qu’on lit Camilla Läckberg. On y passe d’un point de vue à l’autre, reconstituant le puzzle d’une histoire riche en rebondissements. Läckberg n’épargne pas le milieu superficiel de la téléréalité, qu’elle évoque avec esprit et finesse. La fin nous ouvre la porte directement sur le prochain volume des aventures d’Erica, dans lequel elle risque bien d’avoir un rôle beaucoup plus actif (car, si dans la première enquête, elle était aux premières loges, elle s’est peu à peu effacée dans un second rôle qu’on suit avec intérêt, et qui amène un aspect parfois comique contrebalançant des intrigues plutôt sombres, où elle apparaît plus en relation avec la gestion de sa future belle-mère et de sa sœur déprimée qu’avec les enquêtes de son mari…).

 

L’auteur :

  Camilla Läckberg, est née le 30 août 1974, à Fjällbacka, port de pêche sur la côte ouest de la Suède, juste par la frontière norvégienne, dans le nord du Bohuslän, à environ 140 km au nord de Göteborg, sous le nom de Jean Edith Camilla Läckberg Eriksson.

 Elle et a grandi à Fjällbacka, village de pêcheurs du 17ème siècle, qui eut son heure de gloire mais qui, désormais végète. Son nom dérive de l’affleurement rocheux qui impose l’encerclement du village.

 Comme toute fille, elle a toujours raconté des histoires en dessin ou qu’elle jouait en spectacle, puis qu’elle a mises en place ensuite dans ses livres.

 Elle est à ce jour l’auteur de cinq polars ayant pour héroïne Erica Falck et dont l’intrigue se situe toujours à Fjällbacka. Des milliers de touristes visitent ce petit port de pêcheurs en été. Durant le reste de l’année, il ya environ 1000 résidents permanents. Fjällbacka est peut-être un petit village, mais il ya encore des hôtels, cafés et magasins. La meilleure façon d’aller à Fjällbacka sans voiture est par le train au départ de la petite ville d’Uddevalla. Vous pouvez également prendre un train à Dingle et de là prendre un bus pour Fjällbacka. Ou bien prendre l’avion à Trollhättan.

 Le livre premier du genre, appelé Tomten (Le Bouffon), qu’elle écrit alors qu’elle n’avait que quatre ou cinq ans, était un roman très « noir », de quatre pages. Sa fascination pour les mystérieux assassinats a toujours été là – peut-être comme un contraste aux voies idyllique de son enfance.

 Mais l’écriture est restée simplement un rêve pour Camilla, qui a poursuivi des études d’économie à l’École d’économie et de droit commercial à l’Université de Göteborg.

Après ses études, elle s’installe à Stockholm, où elle a passé quelques années à travailler comme économiste. Camille a effectivement commencé sa vie professionnelle comme économiste. Le monde du romancier semble à des années-lumière … Années de vie malheureuse pour Camille qui rêve malgré tout de devenir romancière

Finalement un soir de Noël, elle joue une intrigue qu’elle vient d’écrire, devant son mari, sa mère et son frère. Il s’agissait d’un concours d’écriture de thriller, organisé par « Ordfront », une association d’écrivains. Ce fut le commencement de l’histoire qui allait être son premier roman: « La princesse de glace ». Son tuteur dans l’association lui conseilla de situer l’intrigue dans un endroit qu’elle connaissait bien. Alors quoi de mieux que sa maison d’enfance?

Aujourd’hui, elle est un des plus jeunes auteurs à succès dans son genre – romans policiers.

En 2005, elle reçoit le prix SFTK – écrivain de l’année. En 2006, elle reçoit le prix de littérature du peuple suédois. Et en 2008, elle reçoit le Grand Prix français de la littérature policière pour son roman : « La princesse des glaces ».

En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l’édition, dont Livres-Hebdo en France et The Bookseller en Grande-Bretagne, la place à la sixième place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009.

Camilla Läckberg a deux enfants, Wille and Meja, d’un précédent mariage et un troisième, Charlie, de son compagnon actuel Martin Melin.

Son roman, « La princesse de glace » a été accepté dans la même semaine que Camilla a donné naissance à son fils, Wille, et a été publié en 2003.

Série « Erica Falck et Patrik Hedström » :

  1. La Princesse des glaces, Actes Sud, 2008
  2. Le Prédicateur, 2009
  3. Le Tailleur de pierre, 2009
  4. L’Oiseau de mauvais augure, 2010
  5. L’Enfant allemand 2011
  6. (sv) Sjöjungfrun, 2008
  7. (sv) Fyrvaktaren, 2009
  8. (sv) Änglamakerskan, 2011

 

Les cinq premiers romans de la série ont fait l’objet, en français, de livres audio publiés chez Audiolib, narrés par Christine Pâris (volumes 1 et 3) et Éric Herson-Macarel (volumes 2, 4 et 5).

 Livre audio : 13heures

                Texte intégral lu par Eric Herson-Macarel

 Eric Herson-Macarel donne une totale crédibilité à cette intrigue particulièrement bien menée, dont le dénouement est à la fois inattendu et parfaitement vraisemblable.

 Éric Herson-Macarel est un comédien français, né en 1964. Il joue régulièrement au théâtre et au cinéma. Il double régulièrement Robert Carlyle, Willem Dafoe ainsi que Daniel Craig. Par ailleurs, il est aussi narrateur de livres audio.

 Eric Herson-Macarel est un comédien français. Il joue régulièrement au théâtre et au cinéma. Au grand écran, il est la voix française de, entre autres, Robert Carlyle, Willem Dafoe (dans Spiderman) et de Daniel Craig (dans James Bond). Il a déjà enregistré pour Audiolib Le Prédicateur, L’Oiseau de mauvais augure et L’Enfant allemand.

                                              

Laisser un commentaire