Barbery Muriel ♦ L’élégance du hérisson

L'élégance du hérissonJe m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth.

Mais surtout, je suis si conforme à l’idée que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Elle se fait passer pour une inculte qui se gave de télé aux yeux de ses locataires, snobinards bon teint qui la considèrent comme un objet de fonction et non comme une personne. Or Renée est quelqu’un de très intelligent, de super cultivé qui pourrait en apprendre à tous ces hautains qui la méprisent et ignorent que son chat se prénomme Léon en hommage à Tolstoï et non pas à cause d’une pub télé.

Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. ». Elle en marre de ce monde creux et voudrait bien le quitter.

Et aussi l’arrivée de Kakuro Ozu, japonais malin qui a tôt fait de comprendre qui est réellement qui. Ozu va bouleverser le fonctionnement de l’immeuble, ignorant le statut social des uns et des autres pour privilégier la mise en valeur des gens beaux de l’intérieur.

 

L’auteur :

Muriel BarberyMuriel Barbery, née le 28 mai 1969 à Casablanca au Maroc, est une romancière française.

Normalienne et agrégée de philosophie, elle débute sa carrière comme professeur de philosophie à Caen. Puis elle enseigne à l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) de Saint-Malo.

Elle est mariée, passionnée de culture japonaise et vit en Normandie.

Avec sa prose mordante et ses personnages insolites, Muriel Barbery a fait une entrée fracassante dans le club des auteurs à succès.

Agrégée et enseignante de philosophie, elle prend sa plume en 2000 pour écrire son premier roman et publie « Une gourmandise », dans lequel un critique gastronomique à l’agonie est en quête d’un goût inconnu. Après le succès aussi fulgurant qu’inattendu de ce premier opus, Muriel Barbery sort en 2006 un second livre, « L’Elégance du hérisson ». Elle y raconte les destins croisés d’une concierge férue de culture, d’une petite fille bourgeoise et d’un riche Japonais. Avec cette satire sociale à l’humour tendre, Muriel Barbery conquiert – essentiellement grâce au bouche à oreille – un lectorat de plus en plus grand et s’impose comme un écrivain majeur de la littérature populaire.

Elle passe cette période à Colleville-sur-Mer, mais, fascinée par le Japon et sa culture, elle a démissionne de son poste de professeur de lettres dans un IUFMpour venir habiter, en 2008, la ville de Kyoto, avec son mari Stéphane.

Souhaitant rester dans l’ombre des médias et du public, elle vit loin de la pression médiatique, ne passe pas d’entretien, et rarement d’émission télévisée.

L’élégance du hérisson qui n’avait connu qu’un succès d’estime à la fin 2006, caracole en tête des ventes au printemps/été 2007.

Laisser un commentaire